Actualité aéronautique

Le Dragon et l’Ecureuil ont quitté la bergerie

Article publié le 16 mars 2011 par Bernard Grange

Ce pourrait être le début d’un conte de Grimm ou de Perrault mais ce 10 février 2011, ce fut l’inauguration de la nouvelle Base d'Hélicoptères de la Sécurité Civile de Cannes-Mandelieu (LFMD). Située presque face à la tour, la «Base Michel Fourcoux» est la plus moderne des 22 que compte la France. (Mr Alain Perret, Préfet et Directeur de la Sécurité Civile.)

Michel Fourcoux (Chef de la base de 1994 à 2006) a marqué les âmes et les coeurs de tous ceux qui l'ont côtoyé au sein de l'ancienne base/bergerie, tout proche désaffectée récemment.

Décédé de maladie en 2006, des hommages poignants lui furent rendu en présence des membres de sa famille. "Ses qualités d'expert, de pilote hors pair, ses compétences, son courage, sa générosité, son talent, son extraordinaire convivialité et son amicale fidélité emplirent cet espace. La base était sa deuxième famille et son nom gravé à l'entrée rappellera à tous les équipages qui partiront en mission la mémoire d'un grand homme. C'est l'hommage le plus légitime qui puisse lui être rendu." (Eric Ciotti)

Historique de la Sécurité Civile dans les Alpes Maritimes :

Mr Eric Ciotti rappelle que l'histoire de la Sécurité Civile dans les Alpes Maritimes, date de 1961 sur l'aéroport de Nice avec le premier hélicoptère dans le cadre du "Plan de protection des forêts et défense contre les calamités publiques" : Le Capitaine Verdier comme chef de base, jusqu'en 1965, auquel succéda le Lieutenant Vandenbroocke. Puis ce fut l'Alouette II en 1962, le premier déménagement vers l'Est de l'aéroport de Nice. L'Alouette III en 1971 et son transfert à Cannes-Mandelieu en 1991, avec Michel Fourcoux de 1994 à 2006.

LFMD

Toutes les personnalités et invités furent accueillis par le Commandant Denis Bernard, Chef de Base et à l'entrée tous les intervenants furent salués individuellement. Une cérémonie particulièrement émouvante rappela les enjeux de ce service public de pointe.

Au cours des allocutions se sont exprimés successivement : Mr Eric Ciotti Député & Pdt du Conseil Général des Alpes Maritimes et du SDIS 06, M. Alain Perret, Préfet et Directeur de la Sécurité Civile et M. Francis Lamy, Préfet des Alpes Maritimes

A leurs côtés étaient présents notamment : Le Colonel Patrick Bauthéac, directeur et Chef de corps du SDIS 06, accompagné d’une grande partie de son Etat-Major, Le Lieutenant Pierre Binaud, président du l’Union départementale du SDIS 06, M. Christian LATEYROUX, Chef de la Base Régionale Sud de Marseille, M. Gilles Leclair, Préfet délégué à la défense et sécurité représentant Hugues Parant, Préfet de Région, M. Alain PORQUET, responsable SAR de la Fédération Nationale des Armateurs au service de la Sécurité Civile, Le Lieutenant de Vaisseau, Julien Sevestre, représentant le Préfet Maritime, Le Colonel Richard Vignon, président de l’Union nationale des Sapeurs-Pompiers,

Mais aussi de nombreux élus dont : M. Bernard Brochand, Député-Maire de Cannes, M. Benoît Kandel, 1er adjoint à Christian Estrosi, Député-Maire de Nice, M. Henri Leroy, maire de Mandelieu-la Napoule et Vice Président du Conseil Général, M. Philippe Tabarot, Vice-Président du Conseil général, M. Jérôme Viaud, Conseilller Général.

Quant à l'auditoire, constitué par les différents Corps et les membres de la famille de Michel Fourcoux, il était concentré, ému, dans une conviviale solennité.

-------------

Ainsi, malgré les restrictions budgétaires il était indispensable de créer une nouvelle base. L’initiation de cette base date de 2003 du temps de Michel Fourcoux et du Président Christian Estrosi (alors Président du Conseil Général) qui avaient anticipé les besoins et les nécessités impératives d'aujourd'hui. Nicolas Sarkozy était alors Ministre de l'Intérieur et la convention du plan Sécurité fut votée. Les enjeux financiers et techniques furent rappelés et s'imposèrent pour la mise en oeuvre des moyens techniques et humains. Cela fut voté à la majorité mais pas à l'unanimité, pourtant.

Tous les acteurs de la Sécurité Civile qui oeuvrent en l’air et dans les dispositifs au sol étaient représentés au sein de ce vaste et magnifique espace : Pilotes, mécaniciens opérateurs de bord, sapeurs-pompiers, gendarmes, policiers, CRS, PGMH, GRIMP, médecins, Adrasec et les hommages furent rendus à ceux qui périrent en mission. Plusieurs dizaines en 2010 parmi ces 3 corps d’interventions.

Tous les intervenants saluèrent «la symbiose avec les personnels embarqués et les dispositifs au sol». Il en fut de même pour le travail et l’engagement de ces hommes et ces femmes «qui engagent leur vie au quotidien pour porter secours aux autres.

Dragon à LFMD

Dans les Alpes maritimes, Dragon 06 a effectué en 2010, 753 heures de vol qui auront permis d’effectuer 2478 hélitreuillages et de secourir 653 personnes. Le tout en liaison avec les sapeurs-pompiers du SDIS 06.

75 % des interventions se font dans ce département des Alpes Maritimes et 25 % dans les département limitrophes ou à distance, suivant les besoins. Les Sapeurs-Pompiers de Monaco étaient aussi présents.

Dans les Alpes Maritimes, les facteurs de risques sont : la mer, la montagne et ses stations, les grands rassemblements de populations, les randonneurs, les canyonistes, les routes, les centaines de voies d’escalades mais il y a aussi la participation à des opérations d’envergure, la reconnaissance incendie etc... (Francis Lamy)

Au niveau bilan 2010, il fut rappelé qu'au cours des catastrophiques inondations du Var particulièrement mortelles, fut réalisée la plus grande opération d'hélitreuillage en France avec 1600 interventions, 800 personnes sauvées.

Outre ses missions habituelles la Sécurité Civile de Cannes-Mandelieu sera aussi mobilisée, lors du prochain G20 des 3 et 4 novembre 2011. Cette perspective obligea, notamment à être, dès ce jour, parfaitement opérationnel.

En 2010, la Sécurité Civile en France, assura 18.000 heures de vol et sauva 12.500 personnes. "Il n'y a pas, en Europe, d'équivalence dans ce domaine des secours et protection des populations" a déclaré Alain Perret. "En France, les 3 piliers qui forment la voûte de la sécurité sont les Sapeurs-Pompiers, les Gendarmes, les Policiers." Il fut rappelé les exigences, le professionnalisme et l'excellence de tous, pour une activité 24/24, vol en IFR, par tous temps et avec l’utilisation "avant-gardiste" des jumelles de visions nocturnes.

-------------

Au niveau infrastructure

La Base : 1100 m2, 5 M €, certifiée HQE (Haute Qualité Environnementale) permet d'abriter plusieurs hélicoptères.

La plate-forme est à son image. "Elle est l'illustration de la volonté commune entre l'Etat et les collectivité territoriales que sont le Conseil général et les communes d'assurer la sécurité civile et la protection des populations." La visite des locaux permit de voir sa fonctionnalité, son esthétisme, les zones de travail et les zones de vie.

LFMD

--------------

Lors des allocutions et hommages, la sirène retentit et les hommes de garde venus en soutien de Nîmes, embarquèrent dans le Dragon pour porter secours. La mission de service public était assurée. Il y eut aussi la remise de la médaille de l'Aéronautique à l’un des pilotes de la base : Robert Armelin (dit "Bob") avec un parcours impressionnant et reflet de tous les pilotes servant au sein des bases.

En fin de journée, tous les participants échangèrent des souvenirs, l'occasion de rencontrer des personnages au passé chargé d'histoires et d'Histoire à vous raconter plus tard. Dragon 06 F-ZBQJ et l'Ecureuil F-ZBFD furent rentrés, à la nuit tombée, dans ce hangar spacieux. L'équipage d'alerte, venu en soutien et revenu de mission, est reparti sur Nîmes. Tous les moyens techniques et humains sont là pour intervenir dans les risques et aléas de nos vies.

Dragon à LFMD

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Bombardier CRJ-900LR (N299PQ) Bombardier CRJ-200ER (C-FEJA) Airbus A320-216 (PK-AXY) Airbus A330-343 (PK-GPY) Airbus A330-343E (PK-GHA) Boeing 777-3DZ/ER (A7-BAW)