Actualité aéronautique

Bourget 2011 : Récapitulatif (2ème partie)

Article publié le 30 juin 2011 par David Barrie

Airbus et Boeing se sont livrés une guerre médiatique à coup de commandes annoncées et de campagne de communication sur leurs appareils. Bilan de cette semaine pour les deux plus gros constructeurs d'avions au monde.

Après un bilan récapitulant la semaine pour les constructeurs d'avions régionaux, d'hélicoptères, d'avions d'affaires, etc ..., AeroWeb-fr.net aimerait se concentrer sur les deux grosses pointures du Bourget cette année.

Airbus

Comment passer à côté de l'avionneur européen lors de ce salon ? Airbus a anoncé des commandes pour près de huit cents avions de la famille A320, neo ou classiques, ainsi que quelques A330, A350 et deux A380 de plus.

Certaines annonces n'étaient que des confirmations de protocoles d'achat passés il y a quelques mois (indiGo), d'autres se sont révélées être de vraies commandes fermes (GECAS, LAN Airlines, IndiGo, Go Air), et on a compté certains protocoles d'achat aussi (Garuda Indonesia, JetBlue, CIT, ALC, Republic Airways).

Deux grands axes se dessinent. Tout d'abord, les loueurs d'avions ont le vent en poupe. Le marché semble se remettre de la morosité. CIT, GECAS et ALC vont avoir au sein de leurs portefeuilles pas moins de cent quarante qu'ils devront placer parmi leurs clients.

L'autre partie concerne le type de clients ayant annoncé des engagements pour le neo. Hors les loueurs, sept compagnies sur les dix ayant commandés des avions de la famille A320neo sont des transporteurs low-cost (IndiGo, AirAsia, Republic, JetBlue, ...). De plus, de nombreuses compagnies concernées sont basées en Asie (TransAsia, IndiGo, Go Air, AirAsia, ...).

Par contre, moins de succès pour l'A380. Seul Skymark a annoncé son intention de commander deux très gros porteurs de plus. La commande de Hong-Kong Airlines que tout le monde attendait n'est pas sortie, alors que Boeing a annoncé un nouveau client pour son 747-8i et pour la version cargo de la dernière version du 747.

Airbus est forcément satisfait par ce salon, même si le marché des gros porteurs/longs courriers a montré moins de signes de reprise.

 

Boeing

Boeing n'a pas l'habitude de communiquer ses commandes sur les salons internationaux. Cependant, depuis quelques années, le constructeur de Seattle essaie néanmoins de concurrencer quelque peu son alter ego européen en annonçant quelques engagements.

Outre la centaine de 737 commandés, ce sont surtout les commandes pour des 777 et des 747 qui ont fait sensation. Aeroflot devient nouveau client du 777 et GECAS a acheté deux 747-8F ; un client qui n'a pas été nommé a annoncé une commande pour des 747-8i. Comme pour Airbus et son A380, certaines rumeurs font état de Hong-Kong Airlines en tant que client.

Ce que Boeing a réussi à faire, c'est de communiquer sur ses nouveaux avions. Les 747-8i, 747-8F, 777-200LR, 787 et 737 NG sont restés sur le tarmac pendant toutes les journées professionnelles afin de faire visiter ses avions par la presse et d'éventuels clients.

Boeing a démontré que la presse pouvait parler d'eux sans faire d'annonces d'achat toutes les demi-heures.

 

Bilan

Bien sur, on peut dire qu'Airbus a gagné la bataille sur ce salon. Cependant, c'est surement au prix d'une fin de saison plutôt calme. Il faut pourtant espérer que l'A380 engrangera plus de commandes d'ici la fin de l'année et que le programme A350 ne fera pas état de (nouveau) retard. L'A350-800 et l'A350-1000 ont déjà deux ans de retard car Airbus désire optimiser ces versions, mais les clients qui auraient aimé recevoir un de ces avions avant 2017 devront désormais attendre; cela risque de retarder aussi des prises de commandes ou pire, un changement de fournisseur en se rendant chez Boeing qui aura alors son 787-9 et un projet de 777 mis au goût du jour.

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Airbus A330-223 (PT-MVP) Boeing 737-8F2 (TC-JHC) Airbus A330-203 (TC-JNE) Boeing 737-8HX (UR-PSB) British Aerospace BAe 146-300 (D-AWBA) Airbus A330-243 (F-GSEU)