Actualité aéronautique

Les députés pressent Air France de choisir l'A350

Article publié le 13 juin 2011 par David Barrie

102 députés ont signé une pétition lancée par Bernard Carayon, député du Tarn, appelant Air France à favoriser Airbus plutôt que Boeing pour ses futurs avions long-courrier. Patriotisme économique européen ou nouveau protectionnisme ?

Plus de cent députés français se sont ligués pour "inviter fortement", selon leurs mots, Air France à choisir Airbus plutôt que Boeing pour ses futurs longs-courriers. Cela fait presque un an que le groupe Air France-KLM a annoncé vouloir renouveler une partie de sa flotte en commandant une centaine d'avions.

Les députés désirent qu'Airbus soit favorisé puisque, selon eux, "les américains achètent américain" alors "les européens doivent acheter européen"; Bernard Carayon, député du Tarn, a même ajouté : "Air France, ce n'est pas Air Boeing, mais ça devrait être Airbus". Au-delà de la formule, la réalité est plus nuancée. Dire qu'United "n'a acquis aucun Airbus" est faux; bien que la flotte long-courrier d'United Airlines ne soit composée que de Boeing pour le moment, la compagnie américaine a vingt-cinq A350 en commande avec cinquante options et autant de 787. De plus, sur les 359 avions de sa flotte (moyen et long-courrier), 152 sont des Airbus (A319 et A320), soit 42% de la flotte! En ajoutant les 25 A350 et les 25 787, cela ramène la proportion à 43%. C'est par contre American Airlines qui ne compte aucun Airbus au sein de sa flotte, mais qui n'a pas encore choisi de successeur à ses 777-200 (relativement neufs) et ses 767.

L'initiateur de cette lettre ouverte à Air France, M. Carayon, a omis d'inclure Delta Airlines. Sur plus de 150 appareils long-courrier, on trouve plus de trente Airbus A330, ce qui représente environ 20% des avions à long rayon d'action de la compagnie. Enfin, sur les 758 avions de Delta, la proportion d'Airbus est la même; et il ne faut pas oublier que le transporteur américain soit renouveler une partie de sa flotte moyen-courrier et que la nouvelle mouture du monocouloir d'Airbus, l'A320 neo, est sur la bonne voie.

Quant aux compagnies européennes, bien que Lufthansa ait une flotte long-courrier composée à 70% d'avions européens (et non 60% comme dit dans le communiqué de Bernard Carayon), la compagnie allemande a tout de même commandé vingt Boeing 747-8i et seulement huit Airbus A380. En ajoutant ces avions, le pourcentage est bien ramené à 40% de Boeing. En suivant la logique des députés signataires, on peut comprendre que Lufthansa ait commandé des 747 quand ces très gros porteurs étaient les seuls disponibles, mais pourquoi se rabattre sur le 748i quand l'A380 est disponible ? Et que dire du choix de la version cargo du 777 (ainsi qu'avec sa filiale Aerologic) alors qu'Airbus propose un A330F également tout neuf et disponible avec plusieurs motorisations !

777 d'Air France

Air France, il est vrai entretient une relation privilégiée avec Boeing ainsi qu'avec GE. Comme le précise M. Carayon, elle a été une "compagnie de lancement du B777-300/ER". En effet, sa flotte long-courrier est composée à 70% de Boeing. Cependant, sa flotte moyen-courrier est Airbus à 100%. Par contre, Air France va retirer d'autres 747-400 et les remplacera par des A380 et des 777-300ER.

Enfin, vient le cas d'Iberia. Il est notoire que le 777-300/ER a tué l'A340-600 d'Airbus, pourtant navire amiral de la flotte d'Iberia. Les 777-300 d'Air France comportent 370 places en moyenne quand les A340-600 (son concurrent direct) en ont 342. De plus, pour un rayon d'action maximum équivalent, l'A340-600 emporte vingt tonnes de plus que son concurrent. Par contre, Iberia se rend sur des aéroports en Amérique du Sud qui ont besoin de plus de poussée à cause de l'altitude ou de la chaleur. Pour cela, l'A340-600 est mieux adapté. Enfin, la compagnie espagnole commence à retirer ses A340-300 du service; Iberia, maintenant sous la houlette d'International Airlines Group (IAG) après sa fusion avec British Airways, va devoir choisir entre l'A350 et le 787. British Airways a préféré le 787 au futur long-courrier d'Airbus en commandant 24 appareils du type. Willie Walsh, ancien directeur général de British Airways, avait effectué ce choix et a dorénavant pris les rênes d'IAG ... A suivre donc.

Les députés s'offusquent donc qu'Air France, "compagnie d’un des Etats fondateurs du programme Airbus", choisisse Boeing. On pourrait comprendre qu'une compagnie aérienne nationale (possédée par l'Etat) soit forcée de favoriser tel constructeur local ou tel motoriste, mais dans ce cas, l'Etat français n'est plus actionnaire qu'à 16% (plus de 50% avant l'an 2000). Les députés qui ont voté sa privatisation, et donc son indépendance vis à vis de l'Etat, veulent ici, sinon lui imposer, lui suggérer fortement de choisir l'avion local.

777 d'AF

Si Air France se plie aux exigences des députés, cela pourrait créer une première au sein du groupe franco-néerlandais. En effet, l'ensemble de la flotte d'Air France et de KLM est motorisé par des General Electrics ou par des alliances impliquant GE (Engine Alliance pour l'A380 ou CFM pour les moyen-courriers). L'A350 n'est pour l'instant proposé qu'avec des Rolls-Royce, alors que le 787 peut être équipé de GE ou de Rolls-Royce; cela risque de faire pencher la balance en faveur de Boeing.

Terminons par une note plus générale. La France est le seul grand pays européen ne comptant qu'une compagnie aérienne importante. L'Allemagne a Lufthansa et Air Berlin, le Royaume-Uni Virgin Atlantic, easyJet et British Airways entre autres, l'Espagne Iberia et Vueling, l'Irlande Ryanair et Aer Lingus, etc. Si aucun concurrent n'a émergé, c'est peut-être parce qu'Air France n'est pas totalement indépendant de l'Etat; c'est peut-être aussi pourquoi les députés se sont sentis en droit d'exiger des comptes à la compagnie française. M. Gourgeon devrait vraisemblablement se tourner vers un panachage A350/787 comme le souligne M. Carayon; le salon du Bourget devrait apporter quelques réponses avant le choix définitif pour ces cent avions.

N'hésitez pas à exprimer votre opinion sur le sondage proposé par AeroWeb-fr.net : Quels avions long-courrier Air France va choisir ?

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Beech B200 King Air (NZ7122) Embraer ERJ-175STD (EI-RDL) Dassault Rafale M (5) Dassault Rafale M (5) Dassault Rafale M (5) Transall C-160R (61-ZQ)