Actualité aéronautique

Deux avions, deux rencontres à Biscarrosse

Article publié le 21 mai 2012 par David Barrie

Un vol en Maule M7 avec le pilote anglais et une discussion avec un docteur allemand adepte de turbine sur Cessna 206 ...

Le Maule M7 - G-TAFC

Lors du 14e Rassemblement International d’Hydravions de Biscarrosse, nous avons pu effectuer un vol à bord d’un Maule M7, immatriculé G-TAFC. Ce dernier est opéré par Lakeland Seaplane Tours. Cette compagnie aérienne (c’est en bien une) est la plus petite compagnie du Royaume-Uni. Le pilote, originaire du Leicestershire et très sympa au demeurant, est avec son épouse, qui assure trois métiers, le seul salarié. Il ne roule pas sur l’or, mais il nous a assuré que son affaire est viable et marche plutôt bien.

Dans un futur plus ou moins proche, il espère acquérir un De Havilland DHC-2 Beaver pour pouvoir opérer des vols plus longs et avec jusqu’à huit passagers.

Pour des raisons de régulation qu’il juge trop contraignante, le propriétaire a préféré s’exiler en Irlande pour y exercer son métier. Là-bas, il a pu bénéficier d’un système plus libéral concernant la règlementation et fait de nombreux vols commerciaux. 

m7

Parmi les services qu’il propose, on peut citer les mariages où il atterrit sur un lac irlandais jusqu’au ponton de l’hôtel où la cérémonie se déroule. Il effectue aussi de nombreux baptêmes de l’air et des vols seulement pour le plaisir. Ensuite, il lui arrive de se transformer en taxi des airs. Enfin, une grosse partie de son activité est dédiée à l’instruction. En effet, de nombreux élèves-pilotes provenant du sud de l’Angleterre se déplacent en Irlande pour y être formés. Il n’y a que des avantages : la règlementation y est moins contraignante comme on l’a vu ci-dessus et la formation est moins chère.

m7

 

Le Soloy-Cessna 206 mark II - D-EBIW

Autre appareil, autre philosophie ; il y avait sur le tarmac du rassemblement un Cessna 206 (immatriculé D-EBIW) équipé d’une turbine Rolls Royce (anciennement Allison C-20).

Le pilote, Dr Helmut Polzer, est venu en famille à Biscarrosse avec femme et enfant. Il nous a expliqué que la société Soloy effectue cette conversion depuis pas mal de temps. Cependant, il n’existe que deux Cessna 206 Soloy Mark II équipés de flotteurs. Grace à cette modification, l’appareil peut emporter plus de charge utile, voler plus vite et surtout fait le plein en kérosène et non en 100LL. Le pilote allemand reconnait avoir eu des difficultés à trouver ce type de carburant lors de ses virées en Suède (c’est un pêcheur invétéré) et a opté pour cette configuration pour ne plus y être confronté.

cessna 206

Alors bien sur, l’avion consomme un peu plus mais cela ne semble pas être un problème. En outre, il a fait installé des réservoirs dans les ailes pour voler encore plus loin.

Il a aussi préféré une turbine à un moteur conventionnel à pistons car lorsque six personnes se trouvent à bord, il bénéficie de plus de puissance et cela lui permet de décoller sur une distance plus courte. Cette puissance en plus devient importante lorsque le lac est relativement court.

Toutefois, pour des raisons de régulations, le Dr Polzer n’a pas pu emporter des visiteurs pour des baptêmes de l’air, ce qui a semblé l’énerver au plus haut point.

Et de terminer en nous avouant : "Tant pis, je ne l’utilise que pour mon plaisir personnel !" Quel dommage !

Cessna 206

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Airbus A350-941 (F-WZFL) Boeing 787-9 Dreamliner (F-HRBA) Boeing 787-9 Dreamliner (F-HRBA) Boeing 787-9 Dreamliner (F-HRBA) Boeing 787-9 Dreamliner (F-HRBA) Airbus A330-243 (N968AV)