Actualité aéronautique

Farnborough 2012 : Pas un mot sur le futur ATR ...

Article publié le 11 juillet 2012 par David Barrie

ATR a parlé de l'arrêt de la version -500, de la montée en puissance des -600 mais rien sur le plus long terme, même si Snecma s'affiche comme un potentiel motoriste.

Filippo Bagnato a évoqué en long, en large et en travers la version -600 des ATR, mais n'a pas parlé d'un futur ATR de quatre-vingt-dix places.

Il a déclaré que la production de la version -500 serait arrêtée d'ici la fin de l'année et que déjà elle n'était plus proposée aux clients, la version -600 étant dorénavant la version de base.

Concernant le futur avion, il a seulement répété que le constructeur était encore en préparation et que cela devrait être bouclé pour la fin de l'année ... peut-être ; beaucoup de flou donc, mais Bagnato n'a pas grand chose d'autre à dire, dépendant finalement sur ses deux investisseurs, EADS et Finmeccanica, qui devront s'entendre pour payer la note du développement de cet hypothétique futur appareil.

Seulement, du côté des motoristes, les choses bougent beaucoup plus. Il faut dire qu'ATR n'est pas seul sur ce segment et que Bombardier pourrait s'engouffrer dans la brèche si ATR ne prenait pas le même chemin. Pratt & Whitney et General Electric sont prêts à fournir un turbopropulseur pour équiper ce futur avion.

Mais c'est du côté français que vient la surprise ; Snecma se dit aussi intéressé et pourrait proposer un moteur au constructeur qui se décidera en sa faveur.

On en saura surement plus avant la fin du salon, Bombardier ayant convié la presse pour une annonce sur son Q400 NextGen.

Liens commerciaux

Sur le même sujet

  • ATR (Constructeur)
Les plus belles photos d'avions
Airbus A330-223 (PT-MVP) Boeing 737-8F2 (TC-JHC) Airbus A330-203 (TC-JNE) Boeing 737-8HX (UR-PSB) British Aerospace BAe 146-300 (D-AWBA) Airbus A330-243 (F-GSEU)