Actualité aéronautique

Oshkosh 2012 : Des concepts d'avions d'affaire à turbopropulseur unique font surface

Article publié le 26 juillet 2012 par David Barrie

Kestrel et Cessa présentent leurs concepts ; Epic veut certifier son LT. Il existe déjà de nombreux avions sur ce segment (TBM 850, Piper Meridian, ...). Une nouvelle poule aux oeufs d'or?

De nombreux concepts d’avions d’affaires ont fait leur apparition sur le salon d’Oshkosh cette semaine. Cependant, tous ne sont pas à un stade avancé de développement. Cessna, Epic et d’autres veulent venir concurrencer les TBM, Piper Meridian ou les PC12 de Pilatus.

kestrel

Commençons par le plus rapide. Epic dit vouloir se concentrer sur son LT, vendu en kit (de luxe certes). Il est vrai que la compagnie sort d’une liquidation et d’un rachat. Doug King, le PDG de la société, nous confirme cependant que l’entreprise aimerait certifier son avion pour venir concurrencer les autres acteurs du secteurs.

Epic LT

Justement, un des plus gros, Cessna travaille sur un concept d’avion pouvant accueillir sept personnes, en comptant le(s) pilote(s) et motorisé avec un turbopropulseur, surement un PT6 de huit cent cinquante cheaux, similaire au Cessna Caravan.

Le constructeur américain ne cache pas vouloir garder ses clients ayant commencer leur formation sur Cessna et ne voulant pas passer le cap du jet, tel le Mustang.

Cessna étudie donc le marché et ambitionne de créer toute une famille d’avions, du Skycatcher en catégorie ULM jusqu’au Caravan.

Un concept de cabine est exposé sur le stand de Cessna. L’intérieur est spacieux pour un avion de cette taille, mais on imagine mal trois personnes sur le siège arrière ; c’est pourtant ce que propose l’avionneur.

eaa

Fait nouveau chez Cessna, le cockpit se voit doter d’un sidestick, un joystick situé sur le côté du pilote. Le jeune homme ne faisant faire le tour de la cabine nous certifie que les clients sont prêts à passer à ce genre de commandes de vol. Concernant la suite avionique, Cessna a choisi Garmin, comme cela est souvent le cas sur ses appareils, pour équiper le cockpit. Le Garmin G2000 (à deux écrans tactiles) ou le G3000 (à trois écrans) seront proposés aux clients.

eaa

L’avion pourra voler à vingt cinq mille pieds sur mille huit cent cinquante kilomètres à deux cent soixante-dix noeuds.

Dès 2013, un prototype devrait voler et si les clients se tournent vers cet avion, Cessna pourrait commencer à le produire et voudrait pouvoir geler le concept pour 2015.

 

Enfin, en face le stand de Lisa Airplanes avec leur Akoya, trône Kestrel. La société basée dans le nord du Wisconsin, à Superior (sur le lac du même nom), le construira sur place. L’avion sera entièrement constitué de fibre de carbone. Kestrel envisage de fabriquer les ailes et le fuselage à partir de fibre brute.

L’avion pourra emmener six à huit passagers sur deux mille quatre cents kilomètres  à trente-et-un mille pieds d’altitude. La vitesse de croisière devrait se situer autour de deux cent quatre-vingts nœuds, similaire aux autres avions de ce type.

La société à choisi le moteur Honeywell TP351-14GR délivrant mille chevaux de puissance. Le turbopropulseur, fournissant normalement mille trois cents chevaux, sera bridé.

Kestrel communique sur une charge utile de cinq cent soixante-dix kilogrammes et huit passagers, mais la cabine de démonstration ici à Oshkosh ne compte que six sièges et un espace de rangement à l’arrière.

eaa

Le fournisseur de l’avionique n’a pas encore été sélectionné. Kestrel est encore en discussion avec des fabricants de suites avioniques et devrait être en mesure de divulguer son choix d’ici quelques semaines. Dans tous les cas, le cockpit sera constitué d’une manette sur le côté, le même choix que Cessna pour son concept, et de deux ou trois écrans tactiles, dans le même style que les suites G2000 ou G3000 de Garmin, de la même manière que Cessna aussi.

Il semble que sur ce point, les constructeurs aient tous adopté la même philosophie.

La cabine du Kestrel  est bien plus spacieuse que celle de l’Epic LT ou du concept de Cessna. La bonne surprise vient de la consommation de carburant. Alors que l’avion est plus gros qu’un TBM, il ne consomme qu’à peine plus, sept litres de plus par heure, de carburant, avec la possibilité d’ajouter un passager supplémentaire comparé au TBM 850.

eaa

Un concept, sans  rapport avec l’avion actuel, a volé en 2006, mais le prototype de l'avion de série volera d’ici la deuxième moitié  de 2013. Kestrel espère ensuite livrer ses premiers exemplaires dès 2015.

Toutefois, Adrian Norris, directeur de la société, a tenu à nous préciser que l’entreprise ne prenait pas encore de commandes avant de définir une date de certification pour l’avion. Mais cela n’a pas empêché les clients potentiels de manifester leur intérêt pour cet appareil qui viendra concurrencer directement les TBM de Socata.

eaa

Les constructeurs essaient tous de se placer sur ce marché juteux, mais à voir toutes les offres, on peut douter de la capacité de toutes ces entreprises à survivre si elles rencontraient des problèmes techniques pendant la certification par exemple.  Il est certain que Cessna s’en remettrait, mais pas sur qu’on puisse dire la même chose de Kestrel, même si son avion est séduisant sur le papier.

Liens commerciaux

Les réactions des lecteurs

Guillaume
Responsable

Avatar de Guillaume

Inscrit le 02/09/2005
1 876 messages postés

# 21 septembre 2012 23:34
Une chose m'inquiète sur ce concept, c'est la tolérence des aéroports vis à vis de ces engins là. Car il y a des aéroports (dont un connu pour son trafic businness Londres City LCY) qui sont fermés aux monomoteurs...

_________________
Guillaume - Rédacteur sur AeroWeb-fr.net - Secrétaire AGAW-
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Voir toutes les réactions sur le forum

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Airbus A380-861 (A6-APB) Airbus A380-861 (A6-APB) Airbus A320-232 (ZK-OXA) Airbus A320-232(WL) (ZK-OXM) Boeing C-17A Globemaster III (08-8194) Airbus A320-232(WL) (VH-XSJ)