Actualité aéronautique

A300 Zéro G : premier vol en apesanteur

Article publié le 16 mars 2013 par David Dagouret

Le 15 mars, 40 personnes ont pris place à bord du "ZERO G" pour découvrir le vol en apesanteur. Le prix du vol près de 6000 euros par personne. Parmi elles, 5 étudiants ont participé à cette première.

Le 7 décembre 2012 Aeroweb-fr.net vous annoncait que le vol en apesanteur était désormais accessible à tous (voir actualité), quarante personnes civiles l'ont fait !

Comme prévu le premier vol a eu lieu, hier le 15 mars 2013 et c'est à bord de l'appareil "Zéro G" un Airbus A300 spécialement équipé pour les vols paraboliques que quarante personnes ont pris place pour découvrir l'apesanteur.

Il faut rappeler qu'il fallait payer la modique somme de 5980€ pour voler en apesanteur et sur les quarante personnes, trente ont déboursé chacun cette somme d'argent ; les autres n'ont rien dépensé car ils étaient les heureux gagnants d'un concours organisé par l'agence française de l'espace, le CNES.

Après un briefing d'une heure, dirigé par Jean-François Clervoy (astronaute et président de Novespace), les quarante passagers, d'âges et d'horizons différents, répartis en quatre groupes aux noms liés à la circonstance (Jupiter, Lune, Mars, et Saturne), ont pris place dans l'appareil qui a décollé de l'aéroport de Bordeaux Mérignac pour ensuite effectuer quinze paraboles de vingt-deux secondes, espacées de deux minutes. Les vols en apesanteur ont donc duré en tout près de cinq minutes alors que la durée totale du vol a été de 2 h 30. 

Le second vol aura lieu le 24 juin 2013 à Paris sur l'aéroport du Bourget, pendant le salon, et un troisième vol le 25 octobre 2013 à Bordeaux. Sur la saison 2013-2014, pas moins de six vols sont prévus, soient 240 places, et déjà, le second est complet. Les places pour le troisième vol seront mises en vente le 28 mars. Pour cela, il faudra aussi s'acquitteer des six mille euros.

D'après les responsables de Novespace, il ne s'agit pas d'une "nouvelle attraction à touristes" mais bien "d'une journée portes ouvertes dans un laboratoire de recherches". 

Les fonds récoltés durant ces journées permettront de contribuer au remplacement de l'Airbus A300 "Zéro G".

Airbus A300 zero g

Parmi les passagers, se trouvaient cinq étudiants. Aurore Dany, en Mastère spécialisé à l'ISAE, a accepté de répondre à nos questions.

AeroWeb-fr.net : Comment vous êtes-vous retrouvée dans ce vol ?

Aurore Dany : C’était un concours. Un ami m’en a parlé. J’ai candidaté, passé les sélections pour finir par un oral à Paris. 15 étudiants ont été retenus pour les vols. 5 ont volé aujourd’hui. La sélection portait sur un projet dans le domaine du spatial. 

AeroWeb-fr.net : Pouvez-vous nous expliquer le déroulement du vol ?

Aurore Dany : Après notre arrivée le matin, on a eu une préparation sur ce qu’il fallait faire au niveau de la sécurité. On est ensuite montés dans l’avion une première fois pour voir ce qu’on allait pouvoir réaliser pendant les phases d’apesanteur, en terme d’activités. Chaque groupe avait un instructeur qui nous donnait des conseils. Plus tard, après avoir mangé une collation, on est remontés dans l’avion. On a alors décollé vers 13h. Le vol a duré un peu plus de deux heures. On était bien sûr assis au décollage. Les sièges ont été insatllés à l’avant et à l’arrière de l’appareil. La zone pour “s’amuser” se trouve au milieu. L’avion s’est dirigé vers le Golfe de Gascogne et s'est rendu au-dessus de l'océan pour les évolutions. On a commencé par une parabole martienne, en simulant une pesanteur de 0.38g. Ensuite, on a enchaîné avec une parabole lunaire à 0,16g. On a eu une pause pour terminer avec trois séries de quatre paraboles en apesanteur. Chaque parabole était espacée de deux minutes et chaque série était espacée de cinq minutes. On a été tous très surpris par les sensations, en particulier pour la première, même si on n’était pas encore en totale apesanteur. D’un coup, on pèse moins que ce à quoi on est habitués. On a tous eu tendance à partir au plafond, même en "pesanteur martienne". Mes bras sont partis vers le haut tout de suite parce qu’on est habitués à se mouvoir d’une certaines façon et là, quand la gravité a changé, on a été un peu perdus. 

AeroWeb-fr.net : Que faisiez-vous pendant les paraboles ?

Aurore Dany : On avait déjà une parabole où on devait faire une photo de groupe (les paraboles ne durent que 20 secondes, donc il faut se dépêcher). Pendant une autre parabole, Jean-François Clervoy est venu dans notre groupe et nous a montré un test avec de l’eau : pendant la phase d’apesanteur, il a fait sortir de l’eau d'une bouteille et on a essayé d’attraper les bulles. Souvent, le but était d’essayer d’évoluer en apesanteur, de passer d’une paroi à une autre, de tourner sur soi-même, d’envoyer une personne à une autre ; ça, c’est vraiment pas facile. J’étais la troisième et je me suis pris le plafond parce que quelqu’un m’a envoyée trop fort. Du coup, celui qui envoie part aussi en arrière.

AeroWeb-fr.net : Quarante personnes en apesanteur dans un A300, n'est-ce pas trop ?

Aurore Dany : Non, c’est assez gérable. les quarante personnes sont divisées en quatre groupes de dix. On a chacun une zone et un instructeur pour faire les évolutions en apesanteur.

AeroWeb-fr.net : Enfin, comment s'est déroulé le vol pour vous et qu'en avez-vous pensé ?

Aurore Dany : Pour moi, il n’y a pas eu de soucis. Quelques personnes ont été malades au début et à la fin, mais globalement, ça s’est bien passé. C’est une expérience extraordinaire. Tout le monde a été très heureux. Quelques personnes étaient là car elles feront un voyage dans l’espace l’an prochain (certains d'entre eux ont été malades). Ensuite, il y avait quelques journalistes. Ça m'a réellement plu. Apparemment, on en rêve la nuit. Jean-François Clervoy nous disait que notre corps se souvenait des changements de gravité et cette nuit on rêvera qu’on vole tous en apesanteur.

Liens commerciaux

Les réactions des lecteurs

LightWeight
Membre

Avatar de LightWeight

Inscrit le 28/12/2006
2 767 messages postés

# 19 mars 2013 10:26
Bonjour,

Ca reste cher par rapport à un dos d' âne bien dosé en rase campgne qui permet la gratuité......wink wink

(Dernière édition le 19 mars 2013 10:59)

Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

TOTORO
Responsable

Avatar de TOTORO

Inscrit le 31/03/2011
245 messages postés

# 19 mars 2013 21:39
Je vais tenté avec ma voiture mais je ne suis pas sûr d'arriver à un vol en apesanteur...

_________________
David D.
Rédacteur et responsable médias d'AeroWeb-fr.net - Aeroweb
Mes photos sur pictaero
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 004 messages postés

# 19 mars 2013 22:28
Et la réparation des suspensions et des pots d'échappement, c'est gratuit ?

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Voir toutes les réactions sur le forum

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Bombardier CRJ-900LR (N299PQ) Bombardier CRJ-200ER (C-FEJA) Airbus A320-216 (PK-AXY) Airbus A330-343 (PK-GPY) Airbus A330-343E (PK-GHA) Boeing 777-3DZ/ER (A7-BAW)