Actualité aéronautique

Bourget 2013 : A la découverte du Flaris LAR 1

Article publié le 18 juin 2013 par David Barrie

Nous avons pu, au détour des stands dans les halls, poser des questions à l'équipe de cet avion polonais, qui a amené le prototype au salon du Bourget.

Comme à chaque édition du salon du Bourget, on trouve aux détours des allées des halls, cachés derrière les chalets luxueux des grandes multinationales de l'aviation et de l'armement, des petits constructeurs innovants et ambitieux. Parmi eux, l'entreprise Flaris originiaire du sud-ouest de la Pologne a présenté au salon du Bourget, pour la première fois, son avion monomoteur, le LAR 1.

L'avion est un mono-moteur à réaction, équipé d'un turboréacteur de Pratt & Whitney (même si Flaris avoue être en pourparler avec d'autres motoristes). L'appareil peut accueillir cinq personnes au maximum, plutôt quatre même car la banquette arrière semble étroite pour trois personnes avec un fort gabarit! Toujours à l'intérieur, comme il se doit désormais, l'avion est équipé d'une suite Garmin avec cinq grands écrans.

lar1

A l'arrière, un empennage en U permet au moteur de siéger au-dessus du fuselage, vers l'arrière. Un ingénieur sur place nous a expliqué que cette configuration s'était imposée à l'ensemble de l'équipe après qu'une queue en papillon ait été évoquée. Cette dérive en U leur permet d'obtenir une stabilité accrue avec des commandes de vol directes. Flaris a construit l'avion pour qu'il puisse décoller et atterrir sur l'herbe grace à sa légèreeté. Le LAR 1 peut décoller sur 250 mètres, sur piste. Le train rétractable est un des seuls éléments de l'avion fabriqué en métal. L'ensemble de la structure, le fuselage et la voilure sont en matériaux composites, permettant à l'avion d'afficher une masse très inférieure à ce qui se fait sur le marché. Flaris table sur une masse à vide de 700 kg et une masse maximale de décollage à 1500 kg. Au niveau de la concurrence, seul le feu Eclipse 400 se rapprochait du LAR 1 avec une masse à vide d'une tonne environ. Enfin, comme tout nouvel avion léger qui se respecte, le LAR 1 sera équipé d'un parachute de série, situé dans le nez de l'avion. En cas de déploiement, l'appareil se cabrera vers l'arrière qui râclera le sol en premier, préservant la cabine.

La voilure peut se rétracter, voire s'enlever. L'entreprise polonaise a conçu l'appareil avec des ailes détachables pour un gain de place conséquent pour les propriétaires.

lar1

Tout est désormais prêt pour le faire voler. Ne manque, semble-t-il, que l'autorisation de l'aviation civile polonaise. Flaris espère recevoir cette autorisation d'ici la fin de l'année pour un premier vol dans les mois à venir. Ensuite, il leur faudra près de deux ans pour le certifier (FAA et AESA) et le vendre. Flaris nous a affirmé vouloir en vendre une dizaine l'an prochain, en 2014. Ils le vendront comme avion expérimental s'affranchissant ainsi de certaines contraintes. La société pense vendre cet aéronef à des particuliers bien sur, mais aussi à des entreprises, comme avion taxi.

Le prix annoncé du LAR 1 est fixé à 1,5 million de dollars (1,1 million d'euros), le prix de la suite Garmin et le moteur étant inclus.

lar1

Liens commerciaux

Les réactions des lecteurs

nago
Membre

Inscrit le 07/01/2007
5 500 messages postés

# 18 juin 2013 15:56
Il me plait ce manche au milieu, Pas besoin de faire une recopie du manche 1er pilote.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Voir toutes les réactions sur le forum

Les plus belles photos d'avions
Airbus A300B4-622R/F (D-AEAD) Airbus A330-243 (SU-GDT) Embraer ERJ-145LR (N16976) Embraer ERJ-175LR (ERJ-170-200 LR) (N130SY) Boeing 737-7Q8/WL (N7874B) Bombardier CRJ-900LR (N551NN)