Actualité aéronautique

Bourget 2013 : Embraer lance l'E-Jet E2 avec déjà des clients

Article publié le 17 juin 2013 par David Barrie

Le constructeur brésilien va remettre au goût du jour ses E-Jets pour concurrencer le CSeries entre autres et annonce trois accords commerciaux pour ses E-Jets E2.

Embraer a annoncé aujourd'hui lors du premier jour du cinquantième salon du Bourget le lancement de la nouvelle génération de sa famille d'E-Jets. Embraer les prénomme désormais E-Jets E2 et sera divisé en trois versions.

La version de base, l'E190-E2 accueillera cent six passagers dans une configuration ordinaire (classe unique), comme c'était déjà le cas sur l'ERJ-190. Cette variante entrera en service dans la première moitié de 2018. La version longue, l'E195-E2 sera mise en service un an après, en 2019, et comportera jusqu'à cent trente-deux sièges. Enfin, la version courte, l'E175-E2 pourra accueillir jusqu'à quatre-vingt huit passagers et entrera en service en 2020.

e190

En lançant cette nouvelle famille de jets régionaux, Embraer se place frontalement à Bombardier avec son CSeries qui a réussi à amasser jusqu'à aujourd'hui près de cent quatre-vingts commandes et plus de cent trente options, sans compter les intentions d'achat. L'E190-E2 viendra se frotter directement au CS100 alors que l'E195-E2 aura pour concurrent le CS300.

Embraer va donc modifier l'avionique, les ailes et va y attacher de nouveaux moteurs Pratt & Whitney PW1700G (pour l'E175-E2) et PW1900G (pour les E190-E2 et E195-E2). La voilure va être revisitée ; exthétiquement, pour le profane, les ailes vont "perdre" leurs winglets mais vont gagner des "raked wingtips" similaires à ceux qui équipent en bout d'aile les 777-300ER par exemple. Avec la nouvelle motorisation, Embraer espère réduire de plus de dix pour cent la consommation en carburant. Aussi, c'est Honeywell qui fournira la suite avionique "Primus Epic" composée de grands écrans plats. Enfin, la société britannique Priestmangoode va développer la cabine avec Embraer afin entre autres d'optimiser l'espace pour les compagnies aériennes.

Paulo Cesar Silva, PDG d'Embraer Commercial Aviation a été clair : "Notre statégie est d'offrir tous les bénéfices d'un tout nouvel avion, mais avec la fiabilité d'une plateforme mature et une communalité avec la génération actuelle d'E-Jets."

Pour développer ces avions de nouvelles génération, le constructeur brésilien estime à 1,2 milliard d'euros (1,7 milliard de dollars) sur les huit prochaines années l'investissement nécessaire pour mener ce projet à bout. Embraer prévoit une demande pour plus de six mille avions à réactions de moins de cent trente places dans les vingt prochaines années.

e195

Parallèlement à ce lancement, l'avionneur brésilien a annoncé trois commandes et intentions d'achat pour ses avions.

Tout d'abord, SkyWest a passé une commande ferme portant sur cent avions E175-E2 et cent options. Selon les prix catalogue, cette commande (avec les options) est estimée à plus de sept milliards d'euros (neuf milliards de dollars).

Ensuite, ILFC a signé un accord visant à acquérir vingt-cinq E190-E2, vingt-cinq E195-E2 et autant d'options pour les deux versions. Si la commande était confirmée en entier, cela porterait à cent le nombre d'E-Jets E2 commandés par ILFC (pour la première fois ceci dit en passant).

Finalement, Embraer a révélé que cinq intentions d'achat avaient été signée pour soixante-cinq avions au total, de clients africains, asiatiques, européens et sud-américains, sans préciser les noms des futurs clients.

Au total, grace à ces trois annonces, Embraer se voit déjà créditer de trois cent soixante-cinq commandes et intentions d'achat à cinq ans de la mise en service de l'appareil.

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Dassault Rafale C (142) Lockheed Martin F-22A Raptor (09-4191) Lockheed Martin F-22A Raptor (09-4191) Lockheed Martin F-22A Raptor (09-4191) Airbus A300B4-608ST Super Transporter (F-GSTB) Lockheed Martin F-35 Lightning II (12-5042)