Actualité aéronautique

Farnborough 2014 : MSA, le "Baby Poseidon" de Boeing

Article publié le 14 juillet 2014 par La Rédaction - GB

Annoncé comme simple projet lors de l’édition 2012 du Salon de Farnborough, Boeing est venu à l’édition 2014 du Salon avec son nouveau Boeing MSA et l’équipe de marque afin de présenter un des derniers nés de sa branche Défense.

Le Boeing MSA (Maritime Surveillance Aircraft) de Boeing est une déclinaison du système équipant le P-8 Poseidon, une version du Boeing 737-800 dédiée à remplacer les P-3 Orion en service dans l’US Navy. Le prix élevé du Poséidon restait cependant une barrière majeure pour de nombreux pays. 

Le concept de base du MSA est donc d’adapter sur une petite plate-forme le système de surveillance du Poséidon.

Après plusieurs mois d’évaluation des différents avions existants, Boeing a choisi Bombardier et le Challenger 605 pour produire le MSA. L’adaptation des équipements et de la structure a quant à elle été réalisée par Field Aviation, un partenaire de longue date de Bombardier pour ce genre de projet.

Le marché visé ici par Boeing est cependant légèrement différent : la firme de Seattle cherche à remplacer autant les avions de patrouille maritime que les avions de renseignement opérant au-dessus des terres dans des rôles de contrôle des frontières ou de suivis de cibles spécifiques. Cette duplicité de rôles permet donc à Boeing de viser des pays à grande surface terrestre et maritime avec des frontières poreuses comme le Brésil ou la Malaisie, le tout pour un coût moindre que ce qui se fait actuellement. 

msa

Le MSA a nécessité quelques ajustements de la cellule pour accommoder les nombreux équipements. Il se distingue d’un Challenger 605 normal de par le radome proéminant à l’avant de l’appareil, abritant un radar à balayage électronique actif et les nombreuses antennes radios sur et sous le fuselage. Boeing n’a pas souhaité communiquer sur les fournisseurs et les capacités exactes de ces équipements, mais la base proposée aux clients comprend un radar de surveillance, une boule optronique et des équipements d’interception radio. Précision importante, le MSA ne sera pas capable de faire de lutte anti sous-marine ni de délivrer d’armement. En revanche, une trappe à l’arrière du MSA permettra de larguer du matériel de survie. L’endurance annoncée est de 9h, soit environ 6h sur zone à une distance de 500 Nm de la base de départ selon les conditions de vol. 

Les premières présentations aux clients potentiels vont débuter fin 2014-début 2015. L’équipe en charge du projet annonce qu’il sera possible d’adapter à la demande les équipements en fonction des spécificités de chaque client. Par conséquent, le délai de livraison moyen annoncé entre la signature du contrat et la livraison du premier aéronef sera de trente-six mois selon les options. 

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
De Havilland Canada DHC-8-402Q Dash 8 (YL-BAF) DHC-8-402 (YL-BBU) Let L-410UVP-E (LY-AVA) Superjet 100-95B (RA-89017) Airbus A320-271N (D-AINA) Airbus A320-271N (D-AINB)