Actualité aéronautique

Farnborough 2014 : Rolls Royce en dit plus sur le Trent 7000 pour l'A330neo

Article publié le 16 juillet 2014 par David Barrie

Le motoriste anglais a apporté plusieurs précisions concernant le réacteur qui sera sous les ailes de l'A330neo.

Le Trent 7000 de Rolls Royce est le septième membre de la famille Trent, qui va de l'A330 à l'A380 chez Airbus et motorise le 787 et le 777 chez Boeing.

Eric Schultz en charge des moteurs pour gros porteurs a fait le point sur le programme Trent. Le motoriste a plus de deux mille moteurs à livrer d'ici cinq ans alors que déjà deux mille sont en service de par le monde. De 45% de part de marché à l'heure actuelle, Rolls Royce va passer à 55% d'ici quelques années. D'ici 2023, Rolls Royce aura livrer plus de quatre mille moteurs de la famille Trent!

Le Trent 7000 qui équipera l'A330neo permettra d'économiser dix pour cents par rapport aux Trent 700 actuels, ce qui constitue la part la plus importante dans le gain de quatorze pour cents par siège annoncés par Airbus. Il aura bénéficié de toute l'expérience et de la maturité acquises sur le Trent 700, qui détient déjà soixante-dix pour cents du marché actuellement sur l'A330 classique.

L'architecture est basée sur celle du Trent 1000-TEN (la toute dernière version) qui équipe le 787 de Boeing. Le motoriste britannique a aussi incorporé les toutes dernières technologies du moteur de l'A350, le Trent XWB qu'il considère comme le réacteur le plus économe à l'heure actuelle. Le moteur délivrera une puissance similaire à celui du 787.

7000

Le diamètre de la soufflante sur le Trent 7000 sera similaire à celui du Trent 1000, cent douze pouces (2,85 m) ; c'est seulement 35 cm de plus que le Trent 700, mais le taux de dilution se situera autour de dix, comme le 787, alors que celui du Trent 700 se trouvait aux alentours de cinq. Enfin, le bruit qu'émettra le moteur sera aussi divisé par deux comparé au moteur actuel de l'A330.

En bref, Rolls Royce mise énormément sur ce moteur qui pourra potentiellement lui permettre d'en vendre deux mille si Airbus parvient à vendre mille A330neo comme ils l'espèrent. Eric Schultz a conclu en expliquant que les versions remotorisées ont tant de succès à cause des coûts des carburants qui représentent plus de la moitié des coûts opérationnels alors qu'ils n'étaient que d'un quart il y a quelques années.

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Bombardier CRJ-900LR (N299PQ) Bombardier CRJ-200ER (C-FEJA) Airbus A320-216 (PK-AXY) Airbus A330-343 (PK-GPY) Airbus A330-343E (PK-GHA) Boeing 777-3DZ/ER (A7-BAW)