Actualité aéronautique

Air Expo : Le responsable du plateau avions répond à nos questions

Article publié le 28 mai 2015 par David Barrie

Hugo Rondeau, élève à l'ENAC, a accepté de nous expliquer le déroulement de l'année dans l'organisation d'Air Expo, qui se déroulera ce week-end, samedi 30 mai 2015, sur l'aérodrome de Muret-Lherm.

Hugo Rondeau - responsable avions Air Expo

 

AeroWeb-fr.net : Comment se retrouve-t-on responsable du plateau avions sur ce meeting ?
Hugo Rondeau : Chaque année, une élection est organisée par les membres de l’équipe de l'année précédente. Lorsqu'on candidate, on doit subir des entretiens de motivation pour qu'un choix soit effectué lors de l’Assemblée Générale. On a des entretiens avec la commission avions. Ils nous interrogent sur notre motivation, nous demandent d’ébaucher assez rapidement un plateau potentiel pour voir nos petites idées. Ils se concertent et votent à l’Assemblée Générale.

AeroWeb-fr.net : Quelle a été votre motivation pour ce poste ?
Hugo Rondeau : j'ai d'abord voulu comprendre comment on organise un meeting ; il y a beaucoup de détails auxquels on ne pense pas. Et ça permet de côtoyer le monde des associations qui maintiennent en état des avions de collection qu’on ne connait pas forcément en rentrant à l’ENAC. C’est un peu aussi l’activité phare d’une école comme l’ENAC. 

AeroWeb-fr.net : Quel est votre rôle exact ?
Hugo Rondeau : Je coordonne toutes les actions réalisées par mes sous-responsables. Je suis aussi en charge de transmettre toutes les demandes auprès des grands constructeurs (Daher-Socata, Airbus, ATR, …). J'organise également l’activité baptême qui nous a demandé quelques ajustements cette année par rapport aux éditions précédentes. Enfin, je représente la commission avions auprès de toute l’équipe d'Air Expo. Le bureau demande des comptes-rendus sur le plateau que je leur fournis grâce aux données de mes sous-responsables.

AeroWeb-fr.net : Vous attendiez-vous à une tâche aussi ardue ?
Hugo Rondeau : Oui, je m’attendais à pas mal de travail, mais je pensais que certains problèmes d’organisation ne se présenteraient pas de cette façon. Il y a eu par exemple du travail de logistique et du travail sur les avions civils que je ne pensais pas faire. A vrai dire, beaucoup superviser a parfois été fatiguant, mais on a le plaisir de faire le choix du plateau avions, ce qui est plutôt intéressant pour un meeting.

AeroWeb-fr.net : Et, qu'est-ce qui vous a le plus plu ?
Hugo Rondeau : Pour moi, ce fut de faire valider l’activité baptême qui est maintenant beaucoup plus proche du public, ce qui va nous permettre une bien meilleure visibilité. La modification demandait également pas mal de détails techniques et j’ai trouvé ça très intéressant.

AeroWeb-fr.net : Une certaine pression donc ...
Hugo Rondeau : oui, car nous devons respecter un budget. Cette dernière semaine, tout s’accélère pour les avions et on est responsables d’une équipe, donc de leurs erreurs, mais on partage aussi leurs succès.

piper

AeroWeb-fr.net : Quel est l’avion dont vous êtes le plus fier ?
Hugo Rondeau : Un F+W C-3605, c'est un avion suisse. C’est un appareil assez original que je connaissais un peu et je me suis plongé dans son histoire. Je suis assez content parce qu'il amène une certaine innovation et que les gens le connaissent peu.

AeroWeb-fr.net : Intervenez sur les choix de vos sous-responsables pour le plateau ?
Hugo Rondeau : Tout le monde intervient sur ces choix, mais sur certains avions, on n’a pas vraiment le choix, comme pour l'Armée de l'Air ; on a plutôt des opportunités qui se présentent et on accepte ou pas. Sur le choix du plateau des avions civils, on arrive à un consensus pour faire le choix.

AeroWeb-fr.net : Quelles sont les nouveautés cette année ?
Hugo Rondeau : Les baptêmes de l’air ont donc été déplacés, on a un ATR, la Marche Verte et des appareils qui vont pouvoir venir se poser à Muret. Ca présente un intérêt pour le public qui peut voir les avions au sol. Le plateau statique va voir pas mal d’hélicos (ALAT, Gendarmerie), un CTLS et un Stampe aussi. Mais notre intérêt est surtout de faire voler des avions. Le public qui vient à Muret veut voir des avions voler et le plateau statique est donc moindre par rapport à d'autres meetings.

AeroWeb-fr.net : Quel est l'avion que vous auriez rêvé d’avoir à Air Expo ?
Hugo Rondeau : C’est assez facile de répondre. Il y a pas mal d’avions qui me font rêver, mais ça aurait été bien d’avoir un Falcon de chez Dassault, un des derniers, ou un vrai chasseur. Après, on a un Cri-cri qui va décoller d’une voiture, c’est une première mondiale ; c'est une chance. On avait aussi fait une demande auprès de Volga-Dnepr pour un Antonov An-124, mais leurs plannings n’étaient pas en accord avec notre meeting. Avoir de nouveaux gros avions est une demande du public pour le meeting, mais c’est difficile.

AeroWeb-fr.net : Y a-t-il une organisation spéciale après le meeting ?
Hugo Rondeau : Le problème principal sera de ramener les voitures de location prêtées aux équipages. Sinon, on n'a pas de gros problèmes logistiques. les avions repartent et rentrent chez eux. Ce qui va finalement importer pour la commission avions, ce sera de faire les envois pour l’année prochaine, notamment pour l’Armée de l’Air, pour qui les demandes se font longtemps à l’avance. Par contre, on ne fait pas de choix précis, on n’a pas la prétention de dire qu'on veut tel ou tel avion, mais on essaie de les orienter vers ce qu’on aimerait avoir tout en restant très diplomate.

AeroWeb-fr.net : Avez-vous des projets déjà pour l’an prochain ?
Hugo Rondeau : Non, pas vraiment. Quand la prochaine équipe sera élue, on les conseillera. On est juste des étudiants, on n’a pas une grande connaissance du milieu des associations aéronautiques et on n’a pas forcément les contacts pour avoir telle ou telle personne. C’est plutôt l’influence de l’équipe précédente qui oriente l’équipe en cours et ce, chaque année. Si on a des regrets, on essaiera de les conseiller et les orienter.

AeroWeb-fr.net : Enfin, qu’attendez-vous de cette édition, personnelllment ?
Hugo Rondeau : Pour le plateau, on a essayé de faire venir des patrouilles de la région toulousaine pour mettre en valeur le savoir-faire des aéroclubs locaux. C’est important d’apporter de nouveaux avions que les gens ne connaissent pas forcément. On a essayé d’être innovants en faisant venir la marche verte ou le C-3605.

Liens commerciaux

Les réactions des lecteurs

okhly
Membre

Avatar de okhly

Inscrit le 11/05/2008
1 227 messages postés

# 28 mai 2015 13:47
http://www.usine-digitale.fr/article/ex ... ey.N332114

_________________
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Voir toutes les réactions sur le forum

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Panavia Tornado GR4 (ZA612) Curtiss Hawk 75A-1 (G-CCVH) Gulfstream Aerospace G-550 (G-V-SP) (HS-KPI) Boeing 787-8DZ Dreamliner (A7-BDD) Boeing 787-8 Dreamliner (N784AV) Jodel D-112 Club (F-BIQL)