Actualité aéronautique

Airbus : Une commande de 20 milliards pour l'Iran

Article publié le 29 janvier 2016 par David Barrie

Au programme : A320, A320neo, A330, A330neo, A350, A380 (118 avions en tout), modernisation de son espace aérien, formation des pilotes, ... L'Iran est en visite officielle en France et sort le portefeuille.

Airbus a profité de la visite du président iranien, Hassan Rohani, en France pour annoncer que l'Iran allait acquérir cent dix-huit avions dans la gamme de l'avionneur européen. De plus, le groupe a été sélectionné pour moderniser le secteur aéronautique dans ce pays, au niveau de la navigation aérienne, de la réglementation, de la maintenance des avions ou de la formation des pilotes. Ces accords s'élèvent donc à un montant estimé à vingt-cinq milliards de dollars.

Evidemment, après presque quarante ans d'embargo, la flotte d'Iran Air avait besoin d'être mise à jour. La compagnie iranienne a signé un accord pour vingt-et-un avions de la famille A320 (classiques), vingt-quatre appareils de la famille A320neo, vingt-sept A330 classiques, dix-huit A330-900neo, seize A350-1000 et douze A380. Iran Air va ainsi devenir un des gros opérateurs d'A350-1000, derrière d'importants acteurs comme Qatar Airways, Etihad, Cathay Pacific ou United.Commande iranienne à part, c'est une bonne nouvelle pour le programme A380 dont les commandes se raréfiaient récemment. Cependant, pour l'ensemble de l'annonce, on ne sait pas encore si les avions seront tous acquis en fonds propres ou si la compagnie iranienne fera appel à des sociétés de leasing (location) pour exploiter rapidement des appareils neufs. Farhad Parvaresh, PDG d'Iran Air, a déclaré : "L'annonce faite aujourd'hui est une première étape en vue de rétablir le prestige du secteur de l'aviation civile dans la région et, aux côtés de partenaires tels qu'Airbus, nous assurerons des niveaux de services inégalés."

a330

POur Fabrice Brégier, c'est aussi une victoire sur Boeing qui ne semble pas avoir pu bénéficier des relations plus normalisées entre l'Etat Américain et la république islamique : "Le ciel s'est éclairci pour les passagers iraniens, et Airbus se réjouit d'accueillir le retour de l'aviation civile iranienne au sein de la communauté de l’aviation civile internationale. Aujourd'hui est une étape significative qui marque la reprise et la modernisation du secteur iranien, de l'aviation civile et Airbus est prêt à apporter tout son soutien."

Reste le cas de Mahan Air dont la flotte commence à dater. Le transporteur privé iranien a déjà retiré du service certains de ses A300. Maintenant que la porte s'est ouverte, il y a fort à parier que ce sera la prochaine à commander un grand nombre d'appareils. Toutefois, il faudra alors sûrement compter sur les nouveaux acteurs du secteur, tant dans l'aviation régionale que sur les monocouloirs.

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Boeing 737-8 Max (N8704Q) Boeing 737-8 Max (N8704Q) Airbus A350-941 (F-WWCF) Eurofighter EF-2000 Typhoon FGR4 (ZK356) Boeing 757-2K2 (G-TCSX) Saab JAS-39C Gripen (39268)