Actualité aéronautique

Splash-in : Biscarrosse redevient capitale des hydravions le temps d'un weekend

Article publié le 21 mai 2016 par David Barrie

Après une édition 2014 annulée, le rassemblement d'hydravions de Biscarrosse, renommé Splash-in de Biscarrosse, revient et propose ce dimanche Flying Spirit, un meeting aérien orgénisé par bleuciel Airshow.

Après quatre années d'absence, un rassemblement d'hydravions est enfin organisé de nouveau à Biscarrosse, dans les Landes. La formule a évolué. Plus qu'un vrai rassemblement international coûteux et lourd logistiquement, les Amis du Musée de l'Hydraviation se sont tournés vers un splash-in. Là où le rassemblement amenait des dizaines d'appareils, ce premier splash-in a réussi à rassemblé une vingtaine d'hydravions, même si un nombre non négligeable s'est désisté en raison principalement du temps.

Le traditionnel meeting aérien qui se déroulait quotidiennement sur le long weekend de l'Ascension a laissé place à un show aérien sur un jour unique afin évidemment d'alléger la facture. C'est désormais bleuciel Airshow, société associée à la Fédération Française Aéronautique, qui se charge de l'organisation de cette journée. Contrairement aux éditions précédentes, le meeting sera gratuit pour le public.

Jacques Lauray, président de l'association les Amis du Musée de l'Hydraviation, a accepté de répondre à nos questions juste avant de partir en vol à bord d'un ULM pendulaire.

seabee

Aeroweb-fr.net : QUelle est la différence entre cette édition et le Rassemblement International d'Hydravions ?

Jacques Lauray : Les éditions précédentes étaient sous arrêté préfectoral avec administrativeent les hydravions sous la coupe des Amis du Musée de l'Hydraviation qui organisait le rassemblement. Cette fois-ci, on n'a pas fait appel aux pouvoirs publics, mais ce sont des hydravions amis qui sont venus pour passer les 2 journées avec nous pour asisster ensuite au meeting aérien organisé par bleu ciel airshow. Les pilotes volent comme ils ont envie de voler, on les surveille et on les aide logistiquement et matériellement, mais sans plus.

Aeroweb-fr.net : En contrepartie, vous avez moins d'avions.

Jacques Lauray : On en a 24 en théorie avec tous ceux qui sont entre l'aérodrome et ici à l'hydrobase. Deux ou trois n'ont pas pu venir, mais enfin comme vous pouvez le constater, il y en a pas mal sur le parking et en vol.

Aeroweb-fr.net : Quels sont les appareils dont vous êtes le plus fier cette année?

Jacques Lauray : Le Beaver, le Seabee, les Piper, les Cessna 206, les ULM, le Catalina, on est fiers de tout, y compris l'ULM Goeland et le Transat Aerolac.

beaver

Aeroweb-fr.net : Il y avait plus d'ULM lors des rassemblements précédents.

Jacques Lauray : Certains ont eu des problèmes de mauvais temps pour venir et ils se sont désistés. Il y avait beaucoup de vent ces derniers jours et ne pouvant voler que hier et aujourd'hui (jeudi 19 et vendredi 20 mai - NDLR), ça a réduit l'activité des hydravions.

Aeroweb-fr.net : Est-ce une formule que vous allez néanmoins reconduire à l'avenir ?

Jacques Lauray : Je pense oui ; on va garder ça. On va essayer de garder la même configuration : 2 jours d'hydravions, 1 jour de répétition et 1 jour de show aérien. Je pense que c'est viable. Ce n'est pas très lourd à monter et à supporter. Ca ne revient pas très cher et tant que les hydravions viendront en tant qu'amis, il n'y aura pas de problème.

 

Le meeting aérien de ce dimanche 22 mai 2016 débutera à 11h et présentera en vol un Catalina, un Rafale et les tous derniers vols publics des Super Etendards Modernisés.

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Boeing 737-524(WL) (PK-CLU) Airbus A330-302 (B-18312) Boeing 787-9 (C-FNOI) Airbus A320-214 (WL) (PK-GQJ) Boeing 777-333/ER (C-FIVM) Boeing 747-430 (D-ABVR)