Actualité aéronautique

Royal International Air Tattoo, un meeting monstrueux

Article publié le 10 juillet 2016 par David Barrie

En ce weekend précédent le salon de Farnborough, le Royal Air Tattoo a ouvert ses portes vendredi 8 juillet 2016. Aeroweb-fr.net s'est déplacé à Fairford, près de Bristol en Angleterre pour couvrir ce qui est surement le plus grand meeting aérien en Europe.

Chaque année au mois de juillet, le Royal International Air Tattoo est organisé sur la base de Fairford, dans l'ouest de l'Angleterre, à proximité de la très belle région des Cotswolds. Pour la première fois, l'équipe d'Aeroweb-fr.net a décidé de couvrir cet événement, ce monument même qu'est devenu ce meeting au fil des années.

Et en effet, à quelques kilomètres de l'arrivée, des centaines, des milliers surement, de véhicules sont stationnées sur les bords des routes, des caravanes et camping-cars se sont emparés de terrains vagues. Des centaines de tentes ont été installées dans des champs transformés en campings pour l'occasion. Evidemment, la circulation est bloquée aux alentours des entrées, nécessitant plus d'une demie heure pour pénétrer dans l'enceinte.

Il est marquant de voir un grand nombre de personnes aux abords de la base. Chaises, trépieds pour appareils photos, glacières, une foule de visiteurs n'a pas pu acheté de billets pour rentrer. Tous les tickets du RIAT (Royal International Air Tattoo) ont déjà été vendus.

L'organisation anglaise qui nous avait sidéré il y a deux ans lors du meeting de Duxford est une fois de plus mise en évidence ici à une échelle bien plus importante ! Bien qu'il faille marcher un peu pour rejoindre l'entrée, tout ceci demeure acceptable et des bus gratuits rallient chaque zone du meeting.

riat

Nous attendant à un "simple" meeting sur la base de Fairford, nous avons été comme étourdis en voyant la taille de l'événement et le nombre d'aéronefs présents. Tout de suite sur notre droite, avaient été stationnés des F-22, des F-35 et des Typhoon. Plus loin, alignés en rangs d'oignons, des C-130 Hercules, Aurora, C-295, A400M (anglais et allemand), ... et autant de nations présentes : Belges, Pakistanais, Turcs, Irlandais, Allemands, ...

4250.jpg 4252.jpg

4253.jpg 4254.jpg

A peine plus loin, des Tornado anglais, des Eurofighter une nouvelle fois, des Phantoms grecs (!!!), F-15 américains. Les avions de transport étaient également présents avec des Airbus A330 MRTT anglais et australiens, un Boeing 757 des forces armées néo-zélandaises ou un 767 japonais.

Les Français s'étaient également déplacés avec un Rafale et la patrouille Ramex Delta de Mirage 2000.

Au milieu de tout ça, des hélicoptères, un V-22 Osprey également, des avions de tourisme, des patouilles étrangères (italiennes, suisses, jordaniennes, les Red Arrows, ...) ou des prototypes.

4262.jpg 4256.jpg

4257.jpg 4259.jpg

Il a fallu nous poser quelques secondes pour ensuite prendre conscience que nous ne pourrions pas tout voir en une seule journée. Arrivés à 9h30 le matin, il nous a fallu plus de 30 minutes pour passer la sécurité à l'entrée. A 10h, le meeting avait déjà commencé. Pour profiter de toute l'activité, il nous a semblé judicieux de rester sur l'exposition statique un premier jour, de nombreuses forces armées propose des visites de leurs plus gros appareils au sol ; ensuite, nous aurions pu nous concentrer pleinement sur les démonstrations en vol qui débutent à 10h donc le matin et ne se finissent qu'à près de 20h le soir. Il n'y a pratiquement aucun temps mort. Pendant ces dix heures, on entend constamment les moteurs vrombir au-dessus de nos têtes. Nous avons donc béni les dieux de l'aviation d'avoir pensé à amener des bouchons d'oreilles ; les décibels de la post-combustion deviennent rapidement désagréables après le passage des trois premiers appareils.

Parmi les "stars" de cette édition, on peut noter le F-35 bien sur ; les Américains ont convoyé à Fairford la version F-35A alors que les Britanniques ont montré la version F-35B à décollage et atterrissage courts. Le F-22, même s'il n'est plus une grande nouveauté, impressionne de par sa puissance. Les Polonais ont apporté un Mig-29 au milieu d'une myriade de Typhoon européens. En fin d'après-midi, un V-22 Osprey a effectué une démonstration en vol qui montre toutes ses capacités.

4255.jpg 4261.jpg

Sceptiques au début quant à l'intérêt que pouvait avoir le RIAT, nous avons été pleinement conquis, même si le manque de temps nous a quelque peu frustrés. Il faut néanmoins pensé à réserver ses places dès le mois de septembre pour l'année suivante. On pourrait dire qu'on trouve sur place plus de spectateurs étrangers que d'Anglais. Malgré le prix (environ 60€ pour la journée ou 95€ pour deux jours), c'est un meeting qu'ont se doit de voir et de visiter. C'est un événement sans commune mesure en Europe. Air Venture à Oshkosh aux Etats-Unis est surement ce qui pourrait s'en approcher le plus, quant à l'interminable ballet d'avions dans le ciel, mais sur ce côté-ci de l'Atlantique, rien de semblable.

Nous espérons donc pouvoir couvrir le RIAT plus en détails la prochaine fois en nous concentrant sur tous les avions au sol, ce qui nous permettra également de comprendre pourquoi tant de forces armées dans le monde viennent présenter leurs avions au Royal International Air Tattoo.

4264.jpg

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
De Havilland Canada DHC-8-402Q Dash 8 (YL-BAF) DHC-8-402 (YL-BBU) Let L-410UVP-E (LY-AVA) Superjet 100-95B (RA-89017) Airbus A320-271N (D-AINA) Airbus A320-271N (D-AINB)