Actualité aéronautique

Métier : PNC chez Aigle Azur

Article publié le 22 mars 2017 par David Dagouret

Toujours dans sa volonté de faire découvrir les métiers aéronautiques, Aeroweb-fr.net a pu suivre durant sa journée de travail, Mike, PNC chez Aigle Azur.

Pour le grand public, on les connait surtout sous le nom de steward (pour les hommes) et hôtesse de l’air (pour les femmes) mais pour les professionnels, le terme utilisé est Personnel Navigant Commercial (PNC).

Beaucoup d’entre vous, ayant déjà pris l’avion, ont déjà croisé ces professionnels qui assurent la sécurité et le bien-être des passagers ; mais combien connaissent réellement leurs fonctions? C’est donc pour cette raison que j’ai décidé de vous parler de ce métier. 

Quoi de mieux pour en parler que de suivre un PNC durant sa journée de travail? Le projet était lancé et fut surtout accepté par la compagnie Aigle Azur ; j’allais donc me mettre dans la peau d’un PNC et vous présenter “Vis ma vie de steward.”

Le rendez-vous a donc été fixé au mardi 14 février à l’aéroport d’Orly. J’allais donc suivre Mike, PNC chez Aigle Azur, sur un vol aller-retour entre Paris et Porto. 

Le jour venu, levé à 05h00 du matin, je file à l’aéroport de Paris-Orly, terminal sud où j’ai rendez-vous avez Mike à 05h30. Il est tôt et l’aérogare s’éveille doucement, mais Mike est déjà là. Il m’attend pour qu’on se rende au briefing prévu à 06h00. 

Aeroweb-fr.net : Mike, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Mike K. : J’ai 21 ans. J’ai passé un baccalauréat littéraire option espagnol et anglais renforcé. Je n'ai pas voulu poursuivre mes études car je ne voulais pas perdre de temps, ma tête était déjà dans les nuages. Après mes études j'ai travaillé 8 mois en usine comme opérateur machine pour pouvoir financer la formation de PNC. Puis, j’ai travaillé 8 mois comme hôte d'accueil et d’encadrement des spectacles dans un grand parc d'attractions à l'effigie d’une souris.

Aeroweb-fr.net : Ta tête était dans les nuages, tu voulais donc être PNC depuis longtemps ?

Mike K. : Oui, depuis mon enfance. La première fois que j'ai pris l'avion (Strasbourg-Nantes) je n'ai parlé que de ça en rentrant. Je n'ai jamais changé d'avis jusqu'à atteindre mon rêve. 

Aeroweb-fr.net : Tu as donc atteint ton rêve, mais comment devient-on PNC ?

Mike K. : Il faut suivre une instruction payante dans un centre de formation. Pour ma part, c’était  le Centre Interlines des Guyards et celui d’ Avenir Navigant. On apprend la base du métier, les aspects sécurité et médicaux. Nous devons réussir l’examen du CCA (Cabin Crew Attestation), avec une partie théorique puis une partie pratique. Il faut également passer une visite médicale dans un centre d'expertise médicale et psychologique (CEMPN). Une fois le CCA en poche, il faut ensuite postuler auprès des compagnies aériennes, passer des sélections et, une fois retenu, l'aventure peut enfin commencer.

Dans l’aérogare, nous nous dirigeons vers la salle de briefing de la compagnie Aigle Azur. Nous retrouvons sur place un grand nombres de PNC et également PNT (personnel navigant  technique, les pilotes) de la compagnie qui se préparent tous pour leurs vols. 

Mike et moi-même nous installons autour d’une table en compagnie de Florian, Cécile et Pierre. Florian explique qu’il sera donc le chef cabine sur les deux vols d’aujourd’hui. Il nous précise ensuite que le vol aller ZI311, s’effectuera entre Paris et Porto. Le décollage est prévu à 07h30 pour une arrivée au Portugal à 08h35 (heure locale). Il y aura 147 passagers à bord.

4708.jpg

Le vol retour, ZI312, doit repartir à 09h25 de Porto et atterrir à 12h25 à Orly. Le nombre de passager est de 162 passagers. 

Florian indique à Mike qu’ils seront tous les deux à l’avant de l’appareil et que Cécile et Pierre seront donc à l’arrière. Concernant l’appareil, Florian précise qu’il s’agit d’un Airbus A320, immatriculé  F-HBAO et qu’à l’intérieur se trouvent des nouveaux sièges.

Après le rappel des consignes effectué par Florian, c’est au tour du pilote de venir nous parler des conditions des vols, qui seront parfaites durant 1h40 pour l’aller et 1h50 pour le retour à Paris. 

Le briefing terminé, il est déjà l’heure de nous rendre dans l’appareil. Comme pour les passagers, le personnel navigant se doit de passer les contrôles de sécurité. 

4709.jpg

Nous voici à l’avion, c’est le commandant de bord qui ouvre la porte de l’appareil. La cabine de l’Airbus A320, Aigle Azur est composée d’une seule classe économique. 

4710.jpg

4713.jpg4716.jpg

Pas de temps à perdre, les PNC se rendent à leurs postes. Je reste à l’avant de l’appareil en compagnie de Mike. Son premier travail est de vérifier les consignes de sécurité, toutes inscrites sur une check list. Après des tests de sécurité avec le cockpit et la vérification de tous les sièges de la cabine, il est déjà temps d’accueillir les passagers. 

4714.jpg4715.jpg

Il est 07h00, l’embarquement des premiers passagers commence. Les voyageurs sont tous accueillis par Mike et Florian à l’avant de l’appareil. Les deux PNC souhaitent la bienvenue à tous les passagers et demandent les cartes d’embarquement. Mike nous informe que le but de la manœuvre n’est pas vérifier le numéro de siège comme beaucoup le pense mais bien de vérifier si les passagers sont sur le bon vol. “Ça serait regrettable d’embarquer un passager pour Porto alors qu’il doit se rendre à Lisbonne” nous explique Mike.

4718.jpg

L’embarquement de tous les passagers s’est déroulé sans problème et il est temps de fermer la porte de la cabine. Le push est en cours et Florian, chef de cabine, prend la parole “PNC aux portes. Armement des toboggans. Vérification de la porte opposée”.  

Tous les voyageurs ont déjà entendu cette phrases avant le vol mais que veut-elle dire exactement? J’ai eu l’explication et voici les précisions qui m’ont été apportées par Mike :

“PNC AUX PORTES" signifie que les PNC doivent se placer au niveau des différentes portes de l'appareil. Chaque PNC a normalement une porte qui lui est désignée. 

“ARMEMENT DES TOBOGGANS” signifie qu’il faut  "activer" le toboggan, afin qu'il puisse se déployer si jamais un accident avait lieu. Cela permettra aux passagers de la zone concernée par le toboggan d'être évacués. 

“VERIFICATION DE LA PORTE OPPOSEE”  signifie que le PNC doit donc vérifier la porte opposée à celle qu'il vient de faire, de façon à être sûr que le toboggan de l'autre porte est bien armé.  

L’Airbus A320 est autorisé au roulage jusqu’à la piste 08 de l’aéroport d’Orly et c’est à ce moment là que les consignes de sécurité sont présentées par Mike à l’avant, Pierre et Cécile pour le reste de la cabine. 

4719.jpg4720.jpg

Après ces démonstrations, il est temps de regagner son siège pour le décollage qui a lieu à 07h44 précisément.

4721.jpg

Vingt minutes après notre décollage, le personnel est autorisé à se lever de son siège pour préparer les ventes pour les passagers. Florian et Mike préparent leurs chariots dans le galley avant de l’avion.

4722.jpg

Puis, Mike emprunte le couloir de la cabine pour servir les passagers désirant une collation.

4723.jpg

Pour moi, ce sera petit-déjeuner Aigle-Azur, le temps que Mike termine le service des passagers. 

4724.jpg

Après ce petit moment de détente, il est temps pour moi de rejoindre Mike qui a terminé de servir les passagers. Je le rejoins dans le galley arrière où nous avons le temps de discuter un petit peu. 

Aeroweb-fr.net : As-tu commencé chez Aigle Azur ? Si non, quelles ont été tes premières compagnies ?

Mike : J'ai fait mes premiers pas dans l'aérien chez Air Méditerranée basé à Nantes. Aigle Azur est ma deuxième compagnie, cela fait bientôt un an et demi que j'y suis. 

Aeroweb-fr.net : Que penses-tu d’Aigle Azur ?

Mike : Aigle Azur est une très bonne compagnie. Dès le début, on y est bien formé et bien encadré. J'ai choisi de travailler pour Aigle Azur ; je voulais travailler pour cette compagnie et pas une autre. C'est une fierté pour moi de travailler pour une compagnie française et surtout travailler pour la deuxième compagnie française.

Aeroweb-fr.net : Quelle est la liaison que tu aimes le plus ? et le moins ?

Mike : Il n'y pas de ligne que je préfère ou que je déteste, chaque ligne est unique et a ses avantages et ses inconvénients. Néanmoins j'aime beaucoup Funchal, l'approche finale de l’aéroport de Funchal est impressionnante et le paysage magnifique.

Le vol passe très vite et le pilote annonce déjà que nous sommes en descente sur l’aéroport de Porto. Mike fait donc l’annonce aux passagers et même s’il connaît par coeur son texte, il garde en main son carnet. Il passe ensuite, avec ses collègues, dans la cabine pour vérifier que tous les passagers sont bien attachés, que les sièges sont redressés et que les tablettes sont remontées. 

4725.jpg

Comme lors du décollage, les PNC regagnent leurs sièges le temps de l’atterrissage à l’aéroport de Porto. 

4726.jpg

Il est 09h40 (heure locale) et nous arrivons à Porto sous un ciel gris et pluvieux. 

Cliquez sur l'image pour voir la vidéo :

4736.jpg

4727.jpg

Le temps presse ; à peine les passagers débarqués, il faut déjà préparer la cabine pour le vol retour qui est dans 45 minutes. Mike vérifie tous les sièges de la cabine en changeant les appuis tête défectueux. L’équipe de nettoyage est également sur le terrain pour que l’avion soit impeccable pour l’accueil des nouveaux passagers. 

4728.jpg

Il est 10h15, les passagers embarquent et les PNC les accueillent pour ce vol en direction de Paris Orly ZI312. Le push est en cours et on arme les toboggans, on vérifie également la porte opposée. Pour la deuxième fois de la journée, Mike représente les consignes de sécurités. 

4729.jpg4730.jpg

Nous quittons l’aéroport de Porto à 10h48 et dans deux heures nous serons à Paris. Pas le temps de se reposer, après le décollage il faut  proposer “L’escale gourmande” d’Aigle Azur que Mike propose à ses passagers toujours avec un large sourire. 

Cliquez sur l'image pour voir la vidéo du décollage :

4731.jpg

4732.jpg4733.jpg

Après ce service proposé aux passagers, j’ai pu m’entretenir avec Mike, avant notre arrivée à Paris Orly. 

Aeroweb-fr.net : Combien de jours travailles-tu par semaine ?

Mike : Cela dépend, aujourd’hui j’en suis à mon cinquième jour et, après ce vol, je suis en repos pendant deux jours. 

Aeroweb-fr.net : Quel est le vol le plus long que tu aies fait chez Aigle Azur ?

Mike : C’est la Guinée, mais on passe par Bamako. Le vol met 5h45 pour aller jusqu’à Bamako puis environ 1h10 pour aller jusqu’à Conakry.

Aeroweb-fr.net : Aimerais-tu faire du long-courrier ?

Mike : A l’heure actuelle, je ne suis pas sûr de vouloir. J’ai envie de voler tous les jours, j’ai envie d’apprendre, j’ai encore tellement à apprendre. Si Aigle Azur se lançait, je le ferais avec plaisir, mais j’aime bien les appareils mono-couloirs comme l’Airbus A320 ; j’adore cet avion.

Aeroweb-fr.net : Quelles sont les qualités pour être PNC ?

Mike : Il faut être souriant, motivé et dynamique.

Aeroweb-fr.net : As-tu des formations continues ?

Mike : Chaque année, nous avons des formations pour nous remettre à jour et maintenir nos compétences. On vérifie que nous maîtrisons nos procédures d'urgences et les premiers soins. Depuis quelques temps, nous avons également des formations pour neutraliser les individus dangereux.

Aeroweb-fr.net : Te souviens-tu d’un moment particulier ?

Mike : Oui, je dirais mon tout premier vol, car mon rêve devenait réalité, une nouvelle vie était en train de commencer. J'étais extrêmement stressé car je prenais conscience qu'en cas de problème, les passagers se tourneraient vers moi. J'avais peur de ne pas être à la hauteur. Mais une fois l'embarquement lancé, j'ai retrouvé le sourire et le stress est retombé.

Aeroweb-fr.net : D’un moment un peu plus marquant ?

Mike : Durant un vol, j’ai reçu une claque d’un enfant. J’étais en train de faire le service, j'ai demandé à l'enfant d'attacher sa ceinture et un enfant m’a donné une claque, j’ai été surpris mais le plus marquant c’est son père qui rigolait. 

Aeroweb-fr.net : Peux-tu évoluer dans ton métier ?

Mike : Pour l’instant je suis un CDD, et j’espère décrocher un CDI. Après, un PNC peut devenir, Chef Cabine, ensuite instructeur et chef PNC. Mais il faut savoir que les maîtres à bord d’un avion sont le copilote et le commandant de bord, avant tout. 

Aeroweb-fr.net : Gagnes-tu bien ta vie ?

Mike : Oui je gagne bien ma vie et je ne pensais pas que je pourrais gagner autant à mon âge. C'est plus que raisonnable.4734.jpg

Nous avons atterri sur la piste 06 de l’aéroport d’Orly à 12h28 et nous avons terminé notre voyage là où nous l’avions commencé, c’est à dire à l’aérogare sud d’Orly. Cliquez sur l'image pour voir la vidéo :

4738.jpg

Les PNC, Mike, Florian, Cécile et Pierre ont remercié tous les passagers qui débarquaient de ce vol et j’en ai profité pour faire une petite photo de famille avant de repartir vers d’autres reportages. 

4735.jpg

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Boeing 737-8H6 (9M-MSC) Airbus A330-302 (B-16338) Boeing 737-9GP/ER (PK-LHI) Boeing 737-8GP/WL (PK-LJW) A320-214 WL (PK-GQN) Boeing 737-8Q8 (WL) (PK-CML)