Actualité aéronautique

L'amour est dans le ciel

Article publié le 4 décembre 2018 par David Dagouret

Nathalie et Corentin en couple depuis plus de 6 ans, nous parlent de leur passion commune le "plane spotting".

Le terme "spotter" vient de l'anglais "to spot" (repérer). Il remonte à la seconde guerre mondiale où des membres d'un réseau anglais étaient chargé de la surveillance du ciel pour identifier les bombardiers allemands. Les spotters devaient à l'origine répertorier l'appareil en notant entre autres le modèle et l'immatriculation des avions observés. 

Avec le temps et le développement des appareils photos, le spotter est également devenu un passionné d'aviation, allant aux abords des aéroports pour observer, répertorier et prendre des photographies. 

Nathalie et Corentin sont des spotters qui se sont rencontrés autour d'un aéroport et ont fondé une famille. Ces deux amoureux d'aviation nous parlent de leur passion. 

Nathalie et Corentin

Pouvez-vous vous décrire rapidement ?

Je m'appelle Nathalie, j'ai 38 ans, je suis originaire de Savoie (Hautes Alpes). J'ai 2 enfants avec Corentin : Valentin 5 ans et Raphaël né le 23 septembre 2018. J'ai travaillé pendant plusieurs années pour un grand magasin de bricolage à Chambéry, puis en jardinerie. J'habite actuellement en Haute-Savoie à une vingtaine de minutes de l'aéroport de Genève (Suisse).

Je m'appelle Corentin, j'ai 24 ans, originaire de l'Ain (Pays de Gex). Je travaille chez TAG Aviation sur l'aéroport de Genève depuis 2010, d'abord en tant qu'apprenti mécanicien sur avions d'affaires (de 2010 à 2016) puis en tant qu'aide mécanicien depuis 2017.

 

Comment vous êtes vous rencontrés ?

C'était le 26 février 2012, Nathalie est venue de Chambéry avec son compagnon de l'époque pour une journée spotting à Genève (une première fois pour elle). C'était un samedi, il faisait beau et il y avait quelques avions intéressants ce jour-là. Donc forcément j'étais en bord de piste avec des amis qui connaissaient Nathalie rencontrée lors d'un de leur passage à Chambéry. Nous avons donc fait connaissance et sommes restés en contact via les réseaux sociaux. Nous nous sommes revus plusieurs fois et notre histoire est née ainsi.

 

Aimez vous l'aviation ?

Nathalie : T'as d'autres questions comme ça (rires)? Oui forcément, j'aime l'aviation avec une préférence pour l'aviation de ligne. Mon ancien conjoint, aimant spotter sur l'aéroport de Chambéry, m'a fait découvrir le monde de l'aviation, la diversité des compagnies et des types d'avions qui m'étaient encore inconnus.

Corentin : Je suis comme Obélix... Tombé dans la marmite étant petit. Mon père, étant également un passionné d'aviation, m'a emmené très tôt avec lui sur les bords de pistes et le tarmac quand on pouvait encore y accéder facilement en famille. Mon père m'a tout appris : les types d'avions, les compagnies, les différentes parties de l'avion etc... C'est donc naturellement que je me passionne pour l'aéronautique. 

 

Comment avez vous découvert le spotting ? Est ce venu naturellement ?

Nathalie : Etant déjà en couple avec un spotter à l'époque, j'ai pu découvrir sur différents forum des photos et cela m'a donné envie d'en faire à mon tour.

Corentin : J'ai découvert le spotting également avec mon père qui fait des photos depuis environ une quarantaine d'années, je l'ai donc suivi et accompagné sur les bords de pistes pour pratiquer la passion, qu'il m'a transmise.

 

Quels sont les aéroport que vous côtoyez le plus ?

Nous allons le plus souvent sur les aéroports alentours : Genève, Chambéry, Lyon.

 

Avez-vous spotté dans les pays étrangers ? Si oui lesquels ?

Nathalie : Je suis, pour ma part, allée à Ténérife Sud, Milan Malpensa, Genève et Zurich.

Corentin : Je suis allé à Milan Malpensa, Genève, Zurich, Sion, Londres Heathrow et Gatwick, Fairford pour le Air Tatoo 2008, Cardiff, Birmigham et Duxford.

 

Quels pays aimeriez vous visiter pour votre passion ?

Nathalie : J'aimerais beaucoup visiter les aéroports espagnols, anglais, asiatiques et russes.

Corentin : Le Canada me tenterait bien, mais aussi l'Espagne, la Russie, les Pays-Bas et l'Allemagne.

 

Quels avions préférez-vous ?

Nathalie : J'adore bien évidemment l'avion le plus connu au monde et que beaucoup de monde peut reconnaître : le Boeing 747, mais aussi l'AWACS côté militaire.

Corentin : Je suis un grand amateur d'avions russes comme le Tupolev 154 ou encore le 134, Ilyushin 76 avec les vieux moteurs qui sont toujours très impressionnants. Je cours toujours après l'Antonov 225 que j'ai déjà loupé 3 fois (une fois à Bâle, une fois à Zurich et une fois à Lyon) donc j'espère le voir un jour !!! Sinon le plus bel avion construit pour moi restera le Boeing 777-300.

 

Quels sont les avions que vous aimeriez prendre en photo ou revoir ?

Nathalie : J'aimerais vraiment revoir un AWACS, Je le trouve fascinant avec son radar sur le fuselage. Revoir un Antonov 22, que j'ai vu à Zurich en septembre 2016, ne serait pas de refus non plus ! J'aimerais voir pour la première fois un Beluga XL, une virée à Toulouse va devoir se faire ! Et également l'Antonov 225 qui est, je pense, impressionnant !

Corentin : Je reverrais bien l'Antonov 22 aussi ! Quel avion ! Quel raffut ! Impressionnant de voir cet avion hors du commun voler ! Comme dis précédemment voir l'Antonov 225 serait génial ! Je verrais bien aussi le Dreamlifter de chez Boeing mais bon là je pense que j'en demande un peu trop !

 

Quelles compagnies aérienne aimez-vous le plus ? Pourquoi ?

Nathalie : J'aime beaucoup la compagnie aérienne nationale Thaïlandaise, Thaï Airways, pour ses couleurs, mais aussi Air Namibia parce que je suis allée en Namibie il y a quelques années et j'aime aussi leurs couleurs assez exotiques. J'apprécie aussi la décoration de la compagnie aérienne Qatar Airways. J'adore voir les livrées spéciales que certaines compagnies appliquent sur leurs avions.

Corentin : Il y avait à l'époque une compagnie que j'adorais voir à Genève : Jade Cargo qui a malheureusement fait faillite il y a quelques années. Sinon j'aime beaucoup la nouvelle livrée d'Etihad, ce mélange de doré et de marron est unique !

 

Quelles compagnies n'aimez-vous pas ? Pourquoi ?

Nathalie : Ryanair car les couleurs ne sont pas très belles et c'est une compagnie dont on entend trop parler, qui n'a pas une très bonne réputation. Je vais faire déshonneur à mon pays mais les couleurs d'Air France ne sont pas très recherchées (surtout le passage de la livrée précédente à la livrée actuelle).

Corentin : Comme Nathalie, je pense à Ryanair surtout par rapport à sa réputation. Sinon je n'aime pas toutes les compagnies aériennes qui ne peignent pas leurs avions... Il y a tellement de possibilités de peintures, de livrées que je trouve dommage de gâcher l'image de la compagnie en laissant un avion tout blanc.

 

Y a t-il une compétition entre vous pour les photographies ?

Nathalie : Il n'y a pas de compétition mais parfois la jalousie est là suivant la qualité, la prise de vue ou rien que le fait que je ne puisse pas toujours me déplacer pour voir des raretés ou des livrées spéciales, alors que Corentin est sur place grâce à son travail. Etre en compétition mettrait en péril notre vie de couple à la longue.

Corentin : Elle m'engueule quand je réussis mes photos de nuit et pas elle (rires) ; sinon je ne vais pas spotter avec la concurrence en tête. Je vais spotter pour voir les avions, partager ma passion avec elle, photographier tout et n'importe quoi, et passer un bon moment. Rien d'autre. Pour moi, le spotting est un hobby, il ne doit pas y avoir de compétition, sauf si on veut se lancer des défis ... mais ça n'arrive pas ou rarement. Je n'ai même pas de compétition avec qui que ce soit d'autre.

 

Quel est votre plus beau souvenir, lors d'une séance de spotting ?

Nathalie : Pour moi ce sera les 2 heures qu'un AWACS a passées à faire des tours de pistes et des «Touch & Go» à Châteauroux durant l'été 2017.

Corentin : Les 2 Ilyushin 76TD venus le même jour à GVA en 2006 pour des vols humanitaires vers le Liban ! On a presque réussi à les mettre les 2 sur la même photo !  Au 21 ème siècle, hors Russie, se sont des photos quasi impossibles à faire ! Je mettrais à égalité avec ce moment, l'Antonov 22 à Zurich qui restera pour moi un moment unique !

 

Un moment cocasse ?

Nathalie : Ah ça !!! Quel souvenir ! Le jour des arrivées d'EBACE (le salon de l'aviation privée qui se tient chaque année à Genève au mois de mai) : Il y avait ce jour là le Boeing 737-800 de Corendon avec la livrée spéciale «Detur». L'avion est arrivé et la batterie de l'appareil photo de Corentin a lâché pile à ce moment là (rires). Il n'a bien sur pas rigolé et il ne l'a jamais revu !

Corentin : Un après-midi d'été, on se serait cru dans les gradins d'un stade de foot ! On était une dizaine de spotters à profiter du beau temps en bord de piste dans un grand parc à Genève, quand une jeune femme (peut être d'une vingtaine d'année) a débarqué devant nous, complètement nue et s'est mise à faire le poirier contre le grillage de l'aéroport !!! je n'aurais jamais cru voir ça un jour en spottant !

 

Vous pouvez retrouver les photographies de Nathalie et Corentin sur le site Pictaero.com  

Nathalie et Corentin

 

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Boeing 737-9GP/ER (9M-LNG) Boeing 737-9GP/ER (PK-LHV) Boeing 737-8U3/WL (PK-GNM) Airbus A330-343 (PK-GPR) Boeing 737-8GP/WL (PK-LKT) Boeing 737-8U3/WL (PK-GMV)