Actualité aéronautique

Airbus dans le rouge malgré une bonne année 2019

Article publié le 13 février 2020 par David Barrie

Le groupe européen accuse une perte de plus de 1,3 milliards d'euros à cause de l'A400M et du règlement d'un litige lié à des soupçons de corruption. 863 avions ont été livrés et 768 appareils ont été commandés.

Airbus a présenté à Toulouse ses chiffres pour l'année 2019. L'avionneur européen n'avait jamais livré autant d'avions qu'en 2019, passant ainsi devant Boeing, plombé par l'arrêt de la production du 737 MAX. Airbus a ainsi livré 863 avions en 2019, soixante-trois de plus que l'année précédente ; on peut citer les cent douze A350 XWB ou les 642 appareils de la famille A320 ! Côté commandes d'avions commerciaux, Airbus a reçu 768 commandes, vingt-et-un de plus que l'an dernier. Elles représentent plus de quatre-vingts milliards d'euros avec un carnet de commandes estimé (pour le groupe) à 471 milliards d'euros ! C'est une entreprise en bonne santé que Guillaume Faury a présenté aujourd'hui. Le président exécutif a déclaré : "Notre confiance dans notre aptitude à continuer de croître durablement nous amène à proposer le versement d’un dividende de 1,80 euro par action. Notre priorité pour 2020 consiste à renforcer notre culture d’entreprise, améliorer notre fonctionnement et ajuster notre structure de coûts pour améliorer nos performances financières et préparer l’avenir."

Cependant, on souligne qu'Airbus a procédé à des "ajustements", mot poli pour parler de dépenses non désirées ! Airbus a dépensé 1,2 milliards d'euros pour l'A400M. On sait que le programme ne se porte pas bien. Quatorze avions ont été livrés l'an dernier, mais aucune commande n'a été passée en 2019. Airbus invoque par exemple "la prolongation répétée de l’interdiction d’exportation de l’Allemagne vers l’Arabie saoudite". On trouve aussi près de 3,6 milliards d'euros alloués au règlement d'un litige concernant des soupçons de corruption. L'accord passé entre la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis avait été signé il y a quelques semaines. Pour terminer, Airbus prévoit des charges sur un certain nombre de points, de l'A380 à Premium Aerotec ; cela représente tout de même un total de huit cents millions d'euros.

A350

La perte nette sur l'exercice s'établit à 1,36 milliards d'euros. Il y a un an, Airbus affichait un bénéfice de plus de trois milliards d'euros!

Pour renouer avec les bénéfices, l'entreprise prévoit de livrer encore plus d'avions commerciaux, sa source principale de revenu, en 2020 ; 880 normalement. La cadence des avions de la famille A320 devrait augmenter pour arriver à plus de soixante-trois avions par mois. L'A350 a atteint son rythme de croisière ; une dizaine d'avions sera livrée chaque mois. Une quarantaine d'A330 sortiront des chaînes chaque année.

Airbus va devoir finaliser l'accord avec Bombardier pour reprendre la totalité du programme CSeries, maintenant A220, conjointement avec le province du Québec. C'est une charge de plus d'un demi-milliard d'euros qu'Airbus devra déployer pour prendre le contrôle de ce programme, qu'Airbus a su remettre sur pied avec succès.

faury

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Socata TB-9 Tampico Club (F-GKUF) PA-23-250 Aztec  (F-BTGT) Cessna 152 (F-GRKD) Robinson R22 Beta II (F-OIBD) Piper PA-28-181 Archer II (F-ODLS) Airbus A320-214 (TS-INU)