Actualité aéronautique

SafeSky l'application pour prévenir les collissions en vol

Article publié le 31 mars 2021 par David Dagouret

L'application est disponible sur Apple et Android. Deux versions sont disponibles dont une gratuite.

SafeSky, une start-up belge, a annoncé le 28 mars dernier le lancement en Belgique et en France d'une application pour tous les pilotes de tous types d’aéronefs. Les fondateurs sont des pilotes belges et français qui ont cherché un moyen de rendre le ciel plus sûr et ont donc eu l'idée de cette application. Ils ont fait le constat que l'essentiel de l'aviation générale n'était pas équipé de transpondeur et que cette "invisibilité" génère un stress immense auprès des pilotes ainsi ils ont imaginé cette application.

SafeSky est une application qui est disponible sur les smartphones et tablettes Apple ou Android. Deux versions sont proposées, une version gratuite et la version Early Birds qui elle, est payante,  24,99 euros par an. Ces deux versions proposent exactement le même niveau de sécurité, de transmission et de réception des données en vol. La différence principale résidera dans la gestion de ses compagnons de vol et l’aspect convivialité des vols en groupe que propose la version Early Bird.

SafeSky est un service d'information des vols VFR (vols à vue –  "Visual Flight Rules") en temps réel pour tous les pilotes de tout type d'aéronefs. Pas besoin de matériels coûteux ni d’installations complexes, le téléphone ou la tablette fera le travail grâce à toute sa technologie embarquée, et surtout la précision de sa puce GPS. En partageant l’écran de la tablette avec le logiciel de navigation préféré, ou directement sur l’écran du téléphone, SafeSky contribuera à la sécurité de tous.

Durant le vol, les positions dans le ciel des pilotes de tous types d'aéronefs - qu'il s'agisse de paramoteurs, d'avions, de montgolfières, d'ULM, d'hélicoptères, etc. - sont continuellement partagées et échangées. Ces échanges sont anonymes, mais les pilotes ont néanmoins la possibilité de partager des données personnelles s'ils le souhaitent. Tout trafic environnant et conflictuel est annoncé par une alerte visuelle et auditive dont l’intensité augmente en fonction de la proximité du danger de collision. L’intelligence de l’application et de son algorithme permettent d’établir des analyses prédictives et de gérer efficacement les envois de position en fonction des situations de trafic tout en optimisant l’usage de la batterie.

Pour assurer cette information de trafic, SafeSky se repose sur le réseau internet mobile en vol. Les tests effectués ont démontré une très grande efficacité jusqu’à des altitudes au-delà de 5.000 pieds en plaine ainsi qu’une excellente couverture en montagne grâce à la position élevée des antennes. Les couvertures moyenne des vols effectués dans nos phases d’étude sont de l’ordre de 93%, ce qui est prometteur pour le futur compte tenu de l’amélioration continue du réseau internet mobile en Europe et dans le monde. Capable de transmettre sa position et récupérer les données de trafic grâce à un protocole extrêmement peu gourmand, SafeSky ne consomme qu’une infime partie du forfait internet mobile des utilisateurs. Une connexion 2G suffit à partager les informations et une transmission de position tient sur 150 octet, soit 1 Mo pour à peu près 6 heures de vol.

SafeSky n’est pas un radar de vol, mais une application de partage et d’information de trafic basée sur l’échange des positions entre utilisateurs de l’application. SafeSky agrège également le trafic ADS-B, FLARM et OGN. Si un appareil n’utilise aucun moyen de transmission de position, il ne sera pas vu par SafeSky, ni par aucun autre système d’ailleurs.

Pour les pilotes d'avions qui volent déjà avec un transpondeur ou pour les planeurs qui utilisent FLARM, il s'agit d'une avancée importante. S'ils utilisent SafeSky en même temps, leur position sera intégrée et ils seront visibles pour tous les utilisateurs de SafeSky. Vice versa, ils obtiendront également des informations sur les autres utilisateurs de l'espace aérien, quel que soit leur type. SafeSky est un dispositif "iConspicuity" qui cadre parfaitement dans les réflexions de la politique de sécurité de l’EASA (European Union Aviation Safety Agency).

SafeSky sera compatible avec les autres services existants ainsi que les logiciels de navigation ultérieurement.

Les tests en vol ont rassemblé depuis novembre 2020 un nombre important de pilotes prêts à participer au développement de l’application. SafeSky a ouvert des clusters de test à Cholet, Grenoble, Paris, Lille, Courtrai, Saint-Nicolas, Verviers, Spa, Baisy-Thy. A ce jour, plus de 165 pilotes de tous types d’aéronefs ont testé SafeSky et ont pu directement aider à faire évoluer l’application. Des vols transfrontaliers ont été effectués couvrant la Belgique, la France, les Pays-Bas, l’Allemagne, l’Espagne, la Tchéquie, l’Italie et le Luxembourg. Sur tous types d’appareils, du Jet au parapente, ce sont plus de 380.000 km qui ont été parcourus avec SafeSky, durant plus de 2.750 heures de vol et informant plus de 1.300 alertes de proximité.

Dominique ROLAND, Head of Policy, Innovation & Knowledge Department, Champion for the GA Roadmap Project, Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA): "L'EASA encourage l'utilisation de dispositifs d'iConspicuity et accueille favorablement l’innovation de SafeSky. Nous espérons que ce type d'initiative contribuera à sensibiliser les utilisateurs de l'espace aérien GA au risque de collision en vol."
safesky

Liens commerciaux

Les plus belles photos d'avions
Boeing 757-236/PCF (C-FKCJ) Boeing 737-2B6C/Adv (C-GTUK) Boeing 737-2B6C/Adv (C-GTUK) Airbus A220-300 (C-FPBZ) Airbus A220-300 (C-FPBZ) Boeing 737-2R4C(A) (C-GNLW)