Dépêches

Aéroports de Paris: Résultats consolidés 2008

Dépèche transmise le 12 mars 2009 par Business Wire

Aéroports de Paris: Résultats consolidés 2008

Aéroports de Paris: Résultats consolidés 2008

PARIS--(BUSINESS WIRE)--Regulatory News:

Aéroports de Paris (Paris:ADP) (Pink Sheets:AEOPF):

Résultats 2008

  • En 2008, Aéroports de Paris est le seul acteur aéroportuaire européen majeur à bénéficier d'une croissance positive du trafic de passagers ;
  • Chiffre d'affaires consolidé : 2 527,0 millions d'euros. Croissance rapide (+ 10,2 %) et très supérieure à celle du trafic (+ 0,8 %) ;
  • EBITDA : 848,0 millions d'euros (+ 12,0 % par rapport à 2007) ;
  • RNpG retraité1 : 271,2 millions d'euros (+ 12,6 %) ;
  • Dividende proposé : 1,38 euro par action.

Perspectives

  • A moyen et long terme : le Groupe dispose de fondamentaux déterminants pour traverser la crise et envisager l'avenir avec confiance ;
  • A court terme : le Groupe s'adapte à la conjoncture économique et renforce son programme de réduction des coûts (- 42 millions d'euros en 2009) ainsi que la sélectivité de ses investissements ;
  • Sur la base d'hypothèses d'évolution du trafic de - 2,5 % à - 4,5 % en 2009 et en légère croissance en 2010 :
    • Légère croissance du chiffre d'affaires et de l'EBITDA en 2009 ;
    • Croissance de l'EBITDA comprise entre + 50 et + 60 % entre 2005 et 2010.

Pierre Graff, Président-directeur général d'Aéroports de Paris :

"En 2008, Aéroports de Paris est le seul acteur aéroportuaire européen majeur à bénéficier d'une croissance positive du trafic de passagers.

Ces résultats confirment la force et la solidité de notre modèle ainsi que la pertinence de notre stratégie de développement. Les performances sont très bonnes avec une progression de l'EBITDA de 12,0 %. Aéroports de Paris est solide financièrement.

En 2008, notre modèle économique a démontré sa résistance dans un contexte moins favorable. En effet, alors que la croissance du trafic a été négative ausecond semestre (- 1,0 %), le chiffre d'affaires a progressé de + 8,4 % et l'EBITDA de + 10,1 % sur cette période.

En 2009, notre Groupe s'adapte et renforce son plan de réduction des coûts, ainsi que la sélectivité de ses investissements courants, tout en maintenant ses investissements stratégiques pour l'avenir.

Dans ces conditions, nous disposons d'atouts pour passer le cap de l'année 2009 et envisager l'avenir avec confiance."

Chiffres clés 2008

Sauf indication contraire, les pourcentages compris dans ce communiqué comparent les données de l'exercice 2008 aux données équivalentes de l'exercice 2007. Pour plus de détails sur les faits marquants de l'exercice et le chiffre d'affaires consolidé et par segment, se référer au communiqué publié le 13 février 2008 et disponible sur www.aeroportsdeparis.fr.

           
En millions d'euros   31/12/08   31/12/07   2008 / 2007
Chiffre d'affaires (1) 2 527,0 2 292,4 +10,2%
EBITDA (2) 848,0 757,2 +12,0%
% CA 33,6% 33,0% +0,6 pt
Résultat opérationnel courant (3) 501,1 444,9 +12,6%
% CA 19,8% 19,4% +0,4 pt
Résultat opérationnel 503,2 403,9 +24,6%
Résultat financier -88,7 24,2 -
Résultat net part du Groupe 272,6 322,2 -15,3%
Résultat net part du Groupe hors éléments non récurrents (4) 271,2 240,8 +12,6%
 

(1) Produits des activités ordinaires

(2) EBITDA : résultat opérationnel courant majoré des dotations aux amortissements et des dépréciations d’immobilisations nettes de reprises

(3) Le résultat opérationnel courant : le résultat opérationnel avant l’impact de certains produits et charges non récurrents (voir ci-dessous)

(4) Charges et produits non récurrents 2007 (notamment plus-value de cession des titres BCIA de + 109,8 millions d'euros et provision nette pour réorganisation de l'escale de - 38,4 millions d'euros) et 2008 (notamment reprise nette de provision pour réorganisation de l'escale de 3,8 millions d'euros)

 

Faits marquants de la période

  • Ouverture de la nouvelle jetée du terminal 2E et du terminal régional 2G sur l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle (capacité nominale totale de 10 millions de passagers2) ; ces deux ouvertures représentent un gain de capacité et qualitatif significatif et renforcent la compétitivité du hub et de l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle ;
  • Trafic de passagers en 2008 : Aéroports de Paris est le seul acteur aéroportuaire en croissance parmi les cinq principaux aéroports européens ;
    • Hausse de + 0,8 %, avec 87,1 millions de passagers accueillis, malgré la survenue de divers conflits sociaux dans le secteur du transport aérien et le fléchissement de la croissance mondiale au second semestre 2008 ;
    • Croissance du trafic tirée par le trafic international hors Europe (+ 3,2 %) et le dynamisme des compagnies à bas coût (low-cost) qui représentent 11,6 % du trafic total en 2008 et poursuivent leur forte croissance (+ 10,9 %) ;
  • Le 1er décembre 2008, Aéroports de Paris et Schiphol Group créent HubLink, alliance de premier plan dans l’industrie aéroportuaire mondiale, via un accord de coopération industrielle à long terme accompagné d'une prise de participations croisées de 8 % ;
  • Evénement postérieur à la clôture : démarrage début février 2009 des activités de Duty Free Paris, co-entreprise dédiée à la distribution d'articles de mode et d'accessoires dans les aéroports parisiens, détenue à parts égales par Aéroports de Paris et The Nuance Group, un des leaders du commerce aéroportuaire. Duty Free Paris a pour vocation d'exploiter, à terme, une quarantaine de points de vente répartis sur environ 5 000 m².

Résultats consolidés du Groupe

Bonne performance de notre cœur de métier (services aéroportuaires, activités commerciales, immobilier) et de nos activités de diversification

En 2008, le chiffre d'affaires consolidé du Groupe s'établit à 2 527,0 millions d'euros en forte croissance (+ 10,2 %) sous l'effet principal de :

  • La croissance du trafic de passagers (+ 0,8 %) et des mouvements d'avions (+ 0,6 %) avec un effet de mix favorable résultant de la croissance plus rapide du trafic international hors Europe (+ 3,2 %) ;
  • Un effet prix lié à la hausse des tarifs de redevances ;
  • L'ouverture de nouvelles installations (la Galerie Parisienne, la nouvelle jetée d'embarquement du terminal 2E et le terminal régional 2G) ;
  • La progression des commerces (+ 9,5 %) qui bénéficient de l'important plan d'extension des surfaces commerciales ;
  • La rapide expansion des activités de diversification (segment Autres activités), en croissance de + 23,2 % ;
  • La progression de l'immobilier (+ 7,5 %).

L'EBITDA poursuit sa forte progression (+ 12,0 % à 848,0 millions d'euros), grâce à un effort de maîtrise des charges courantes malgré l'ouverture de nouvelles capacités (1 718,1 millions d'euros en hausse de + 7,9 %, soit + 125,5 millions d'euros) et des autres charges et produits :

  • Services extérieurs : croissance de + 12,0 % (+ 69,5 millions d'euros), en raison des coûts induits par la prise en charge à partir de fin juillet 2008 de l'accueil des personnes handicapées ou à mobilité réduite, de l'ouverture de nouvelles infrastructures (augmentation de la sous-traitance de sûreté, entretien et réparations) et de charges non-récurrentes.
  • Charges de personnel : croissance de + 8,6 % (+ 55,5 millions d'euros), résultant :
    • D'un effet volume maîtrisé : croissance de l'effectif moyen de + 3,2 %, dont - 2,8 % sur la maison mère3, + 10,6 % chez Alyzia du fait de l'augmentation de l'activité aux dépends de la maison mère et + 25,7 % dans les autres filiales ;
    • De l'introduction en octobre 2007 d'une mutuelle obligatoire et d'un régime de retraite par capitalisation, sur le périmètre de la maison mère ;
    • De coûts de transition liés à la réorganisation de l'assistance en escale (recours aux heures supplémentaires chez Alyzia) ;
    • La productivité par passager de l'effectif de la maison mère, hors escale, progressant de 10,8 % entre 2005 et 2008 ;
  • Achats consommés : croissance + 14,5 % (+ 21,4 millions d'euros) liée à la progression des achats de marchandises (intégration du grossiste Hub télécom région, forte croissance de la Société de Distribution Aéroportuaire) et d'énergie (indexation sur le prix du gaz, nouvelles infrastructures) ;
  • Impôts et taxes : croissance de + 10,7 % (+ 15,6 millions d'euros) en raison de l'augmentation de l'assiette des taxes professionnelle et foncière ;
  • Une évolution favorable des autres charges d'exploitation (- 52,1 %, soit - 36,5 millions d'euros), marquée par un effet de base de comparaison, 2007 ayant été impactée par l'impact négatif du raccourcissement de l'échéancier d'un contrat de location immobilière pour 14,8 millions d'euros et par un contrôle fiscal4 ;
  • Autres charges et produits (- 102,5 %, soit - 15,9 millions d'euros).

Le résultat opérationnel courant, progresse de 12,6 % à 501,1 millions d'euros, du fait d'une progression des dotations aux amortissements plus modérée (+ 11,1 %) que celle de l'EBITDA, malgré les importantes ouvertures de nouvelles infrastructures en 2007 et 2008. La marge opérationnelle courante du Groupe s'améliore ainsi de 0,4 point, à 19,8 %.

Le résultat opérationnel apparaît en hausse de + 24,6 %, à 503,2 millions d'euros, liée à l'amélioration de la performance en 2008 et à un effet de base, 2007 ayant notamment été impactée par la provision non courante pour réorganisation de l'escale de 38,4 millions d'euros (voir tableau ci-après de détail des éléments non-récurrents).

Le résultat financier s'établit à - 88,7 millions d'euros en 2008, contre + 24,2 millions d'euros en 2007.

  • La situation positive en 2007 était liée à la plus-value de 109,8 millions d'euros réalisée sur la cession de la participation dans Beijing Capital International Airport Company Limited (BCIA). Hors cet élément non récurrent, le résultat financier de 2007 aurait été de - 85,6 millions d'euros, comparable au niveau de 2008 ;
  • Le coût de l'endettement financier brut est maîtrisé (+ 1,8 %, à 104,6 millions d'euros).

Fruit de ces bons résultats, le résultat net part du Groupe poursuit sur sa progression et croît de + 12,6 % hors éléments non récurrents :

  • L'impôt sur les bénéfices apparaît en croissance de + 31,6 %, à 141,8 millions d'euros en raison de la taxation à taux réduit, l'an dernier, de la plus-value sur la cession des titres de BCIA (voir à nouveau tableau ci-après) ;
  • Les éléments non-récurrents se détaillent comme suit :
           
En millions d'euros   31/12/08   31/12/07   2008 / 2007
Résultat net part du Groupe de la période 272,6 322,2 -15,4%
Charges liées à l'accident du terminal 2E 1,6 2,6 -
Charges et provision pour réorganisation de l'escale -3,8 38,4 -
Plus-value sur cession des titres BCIA - -109,8 -
Impact impôt 0,7 -12,5 -
Résultat net part du Groupe, hors éléments non récurrents 271,2 240,8 +12,6%
 

Information opérationnelle par segment

Services aéroportuaires : progression de la marge d'EBITDA et tenue de la marge opérationnelle courante, malgré l'ouverture de capacités nominales de 10 millions de passagers

           
En millions d'euros   31/12/08   31/12/07   2008 / 2007
Chiffre d'affaires 1 982,8 1 836,9 +7,9%
EBITDA 798,5 728,8 +9,6%
% CA 40,3% 39,7% +0,6 pt
Résultat opérationnel courant 501,9 464,9 +8,0%
% CA 25,3% 25,3% +0,0 pt
 
  • L'EBITDA du segment Services aéroportuaires croît de + 9,6 % grâce au dynamisme du chiffre d'affaires et à la maîtrise des charges courantes (+ 4,6 %) malgré un contexte de fort développement des infrastructures. La marge brute du segment, à 40,3 % progresse de 0,6 point par rapport à 2007 ;
  • Le résultat opérationnel courant progresse de 8,0 % et la marge opérationnelle courante se stabilise à 25,3 % en raison de la progression des dotations aux amortissements, liée aux importantes ouvertures de nouvelles infrastructures en 2007 et 2008.

Immobilier : très nette progression des marges

               
En millions d'euros   31/12/08   31/12/07  

31/12/07 hors
non récurrent(1)

  2008 / 2007  

2008 / 2007
hors non récurrent

Chiffre d'affaires 208,8 194,2 194,2 +7,5% +7,5%
EBITDA 114,0 81,1 95,9 +40,6% +18,9%
% CA 54,6% 41,7% 52,0% +12,8 pts +2,5 pts
Résultat Opérationnel Courant 81,4 49,2 65,2 +65,5% +24,9%
% CA 38,9% 25,3% 35,8% +13,7 pts +3,2 pts
 

(1) Essentiellement révision de l'échéancier d'un contrat de location d'un hangar ayant conduit à la comptabilisation d’une charge opérationnelle courante de 14,8 millions d'euros.

  • L'EDITDA du segment Immobilier apparaît en hausse de + 40,6 %. Retraité de l'impact d'éléments non-récurrents de 2007 (voir tableau ci-dessus, pour 14,8 millions d'euros), il progresse de 18,9 %, reflet d'une évolution modérée des charges (- 3,6 %)5. La marge brute atteint 54,6 %, en progression de + 2,5 points après retraitement.
  • Le résultat opérationnel courant du segment affiche une hausse de 65,5 %. Retraité des éléments susmentionnés, et d'une dotation exceptionnelle aux amortissements 2007, il progresse de + 24,9 %. La marge opérationnelle courante s'établit à 38,9 %, en hausse de 3,2 points après retraitement.

Le segment assistance en escale et prestations annexes ne bénéficie pas encore de l'impact positif de la réorganisation et subit une concurrence exacerbée par un contexte économique très tendu

           
En millions d'euros   31/12/08   31/12/07   2008 / 2007
Chiffre d'affaires 196,3 195,3 +0,5%
EBITDA -9,7 -9,0 +6,8%
% CA -4,9% -4,6% -0,3 pt
Résultat opérationnel courant -12,1 -11,6 +4,4%
% CA -6,2% -6,0% -0,2 pt
 
  • Les pertes d'EBITDA et opérationnelle du segment s’établissent respectivement à - 9,7 et - 12,1 millions d'euros :
    • L'activité d'assistance en escale est marquée en 2008 par un solde net de gains et pertes de contrats légèrement négatif dans une situation concurrentielle exacerbée par un contexte économique très tendu ;
    • Elle subit aussi des coûts temporaires liés à sa réorganisation pour environ 3 millions d'euros ;
  • Néanmoins, la réorganisation de cette activité a été menée avec succès :
    • Tous les transferts d'exécution des contrats, de la maison mère vers la filiale Alyzia, ont été réalisés et ce sans perte de client ;
    • Tous les personnels concernés par la réorganisation disposent d'une solution de réorientation et les mobilités seront achevées fin mars 2009 ;
    • Le coût de cette réorganisation a été ramené de 48,5 millions d'euros annoncés l'an passé, à 44,3 millions d'euros ;
  • Dans un contexte économique particulièrement difficile pour cette activité, le Groupe devra faire face à une baisse sensible du chiffre d'affaires du segment mais vise néanmoins en 2009 une réduction de son déficit opérationnel courant6.

Segment Autres activités : fort développement de l'activité et consolidation des marges

           
En millions d'euros   31/12/08   31/12/07   2008 / 2007
Chiffre d'affaires 402,6 326,9 +23,2%
EBITDA 40,6 35,7 +13,8%
% CA 10,1% 10,9% -0,8 pt
Résultat opérationnel courant 25,2 21,5 +17,1%
% CA 6,3% 6,6% -0,3 pt
 
  • L'EBITDA du segment est en forte croissance (+ 13,8 %). Il progresse moins rapidement que le chiffre d'affaires, du fait de la pondération accrue d'ADPi7 dans le segment.
  • Le résultat opérationnel courant est en forte augmentation (+ 17,1 %) la marge opérationnelle courante s'établissant à 6,3 %, sous l'effet de la bonne performance des filiales et entreprise liée :
    • Société de Distribution Aéroportuaire : 12,4 millions d'euros (+ 19,0 %), liée au dynamisme des nouvelles zones commerciales ;
    • Hub télécom8 : 8,4 millions d'euros (+ 10,5 %) ;
    • ADPi : 6,1 millions d'euros (+ 73,2 %), grâce au fort dynamisme commercial et à la maîtrise des charges de personnel et de sous-traitance ;
    • Aéroports de Paris Management : 1,3 million d'euros (+ 58,0 %) ;

La structure financière du Groupe est solide

  • Les ratios financiers sont maîtrisés :
    • Dette nette / capitaux propres : 73 % à fin 2008, contre 60 % à fin 2007 (+ 21,6 %) et 67 % à fin 2006 ;
    • Dette nette / EBITDA : 2,7x à fin 2008, contre 2,4x à fin 2007 (+ 12,5 %) et 2,8x à fin 2006 ;
  • Aucun refinancement de dette n'interviendra en 2009 ;
  • L’endettement net du Groupe est de 2 253,7 millions d'euros au 31 décembre 2008 (1 782,0 millions d'euros à fin 2007, + 26,5 %), traduisant pour l'essentiel l'émission obligataire de 500 millions d'euros de novembre 2008.

Perspectives

  • Stricte discipline pour faire face à l'environnement économique à court terme tout en sécurisant le positionnement concurrentiel de l'entreprise à long terme :
    • Un programme structurel d'économies et d'amélioration de la performance visant à réduire les coûts de 17 millions d'euros dès 2009 et de 30 millions d'euros en 2010 ciblant principalement les coûts d'exploitation, de maintenance et d'achat d'énergies ;
    • Adoption de mesures d'économies conjoncturelles liées au contexte de 2009 qui permettront de dégager 25 millions d'euros supplémentaires sur l'année (gel des recrutements, autres charges externes et sous-traitance, notamment) ;
    • Compte tenu du plan de réorganisation de l'assistance en escale (2006-2008), Aéroports de Paris SA devrait avoir réduit ses effectifs d'environ 10 % entre fin 2005 et fin 20109. Les effectifs d'Aéroports de Paris SA, hors assistance en escale, seront stables sur cette période, malgré une hausse des capacités des terminaux de plus de 30 % ;
    • A court terme : le Groupe s'adapte à la conjoncture économique et renforce la sélectivité des investissements courants (- 100 millions d'euros en 200910) ;
    • A moyen et long terme : le Groupe dispose de fondamentaux déterminants pour traverser la crise et envisager l'avenir avec confiance, tout en préservant ses investissements stratégiques ;
  • Sur la base d'hypothèses d'évolution du trafic de passagers comprise entre - 2,5 % et - 4,5 % en 2009 et en légère croissance en 2010 :
    • Légère croissance du chiffre d'affaires et de l'EBITDA en 2009 ;
    • Croissance de l'EBITDA comprise entre + 50 % et + 60 % entre 2005 et 201011 ;
  • Immobilier : ajustement de l'objectif de développement 2006-2010 à 285 000 m², tenant compte du recalage du projet Cœur d'Orly et de l'identification de nouveaux projets12. Sous réserve de l'avancement de la commercialisation et de l'obtention des autorisations administratives, les premières réalisations de Cœur d'Orly pourraient être livrées fin 2011 / début 2012 ;
  • Commerces : augmentation des surfaces commerciales entre fin 2005 et fin 2010 de + 34 %, dont + 70 % en zone réservée ;
  • Assistance en Escale : dans un contexte économique particulièrement difficile pour cette activité, le Groupe devra faire face à une baisse sensible du chiffre d'affaires du segment mais vise néanmoins en 2009 une réduction de son déficit opérationnel courant.

Dividende soumis au vote de l'Assemblée générale

  • Le Conseil d’Administration du 11 mars 2009 a décidé de soumettre au vote de la prochaine Assemblée Générale annuelle, devant se réunir le 28 mai 2009, la distribution d’un dividende de 1,38 euro par action, au titre de l'exercice 2008 ;
  • Date de mise en paiement, sous réserve du vote en Assemblée Générale annuelle : le 11 juin 2009 ;
  • Date de détachement prévisionnelle, conformément à la réglementation applicable : le 5 juin 2009 ;
  • Ce dividende correspond à un taux de distribution de 50 % du résultat net consolidé part du Groupe de l’exercice 2008, en ligne avec la politique du Groupe ;
  • Ce dividende est en baisse de 15 % en valeur absolue par rapport au dividende versé au titre de 2007, lequel avait été exceptionnellement élevé (1,63 euro par action, + 73 % par rapport au dividende au titre de 2006), le résultat net 2007 intégrant l'impact positif mais non récurrent de la plus value de cession des titres BCIA.

Une conférence de presse aura lieu à 8h30 et une réunion d'analystes à 10h30, CET

Webcast de la réunion d'analystes en direct puis en différé à partir de 14h30, CET

Résultats de l'exercice 2008 : retrouvez sur www.aeroportsdeparis.fr

  • Le présent communiqué
  • La présentation des résultats 2008
  • Les comptes consolidés 2008

Prochaine publication : Chiffre d'affaires du premier trimestre 2009 : jeudi 14 mai 2009

Aéroports de Paris construit, aménage et exploite des plates-formes aéroportuaires parmi lesquelles Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly et Paris-Le Bourget. Aéroports de Paris est le 2ème groupe aéroportuaire européen en termes de chiffres d'affaires aéroportuaire et le 1er groupe européen pour le fret et le courrier. Aéroports de Paris compte près de 460 compagnies aériennes clientes dont les acteurs majeurs du transport aérien. Bénéficiant d'une situation géographique exceptionnelle et d'une forte zone de chalandise, le Groupe poursuit une stratégie d'adaptation et modernisation de ses capacités d'accueil et d'amélioration de sa qualité de services et entend développer les commerces et l'immobilier. En 2008, le chiffre d'affaires d'Aéroports de Paris s'est élevé à 2 527,0 millions d'euros et le Groupe a accueilli 87,1 millions de passagers.

Avertissement relatif aux déclarations et éléments de nature prévisionnelle

Des déclarations prospectives figurent dans le communiqué de presse ci-dessus. Ces déclarations prospectives sont fondées sur des données, hypothèses et estimations considérées comme raisonnables par Aéroports de Paris. Elles comprennent notamment des informations relatives à la situation financière, aux résultats et à l’activité d’Aéroports de Paris. Ces données, hypothèses et estimations sont sujettes à des risques (dont ceux décrits dans le document de référence enregistré auprès de l’Autorité des marchés financiers le 28 avril 2008 sous le numéro R. 08-038 tel que complété par une actualisation déposée le 19 novembre 2008 sous le n°D.08-0136-A01) et à des incertitudes qui, pour beaucoup d’entre eux ne peuvent être maîtrisés par Aéroports de Paris et ne sont que difficilement prévisibles. Ils peuvent entraîner des résultats substantiellement différents de ceux prévus ou suggérés dans ces déclarations.

1 Résultat net part du Groupe, hors éléments non récurrents.

2 Capacité nominale de la nouvelle jetée du T2E : 6,3 millions de passagers à l'ouverture, 7,4 à fin mars 2009 après ouverture de 4 postes avions supplémentaires. Capacité nominale du T2G : 3,0 millions de passagers.

3 Dont 0 % pour les effectifs hors escale et - 31,8 % pour les effectifs de l'escale.

4 Entièrement couvert par une reprise de provision.

5 Cette progression bénéficie également de l'impact positif de l'évolution du solde de reprises de provisions nettes de dotations de + 4,7 millions d'euros.

6 Précédente estimation : résultat opérationnel courant à l'équilibre en 2009/

7 Dont le taux de marge brute est structurellement moins élevé compte tenu de son activité.

8 Y compris BGI Technologie qui a été renommée en Hub télécom Région depuis le 28 avril 2008, suite à son acquisition par Hub télécom le 12 juillet 2007.

9 Compte tenu de la variation des conditions de trafic, cette guidance, exprimée directement en effectifs, se substitue à la précédente guidance exprimée en passagers/employé.

10 Périmètre consolidé, dont 70 millions d'euros sur le périmètre de la maison mère.

11 Le précédent objectif était de + 60 %.

12 Le précédent objectif était de 315 000 m² ; l'objectif de 59 ha étant inchangé.

Business Wire

Les plus belles photos d'avions
Airbus A319-111 (G-EZBT) Airbus A319-111 (G-EZAP) Airbus A320-214 (EI-CVA) Boeing 787-8 Dreamliner (ET-ATK) Airbus A321-231 (G-OZBH) Boeing 737-8AS (EI-DHY)