Dépêches

Fraport réalise un bénéfice au premier trimestre malgré la crise

Dépèche transmise le 12 mai 2009 par PRNewswire

FRANCFORT, Allemagne, May 12 /PRNewswire/ -- Malgré la crise économique et financière qui a considérablement réduit le trafic aérien mondial depuis fin 2008, Fraport AG a réalisé un bénéfice au premier trimestre 2009 : le produit du groupe non ajusté a chuté de 14,4 pour cent en glissement annuel à 452 millions d'euros. Cependant, en valeur ajustée pour les effets de consolidation, le produit n'a baissé que de 1,5 pour cent. L'EBITDA (résultat avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement) a baissé de 13,5 pour cent par rapport au niveau de l'année précédente à 99,8 millions d'euros. Le bénéfice du groupe a atteint 22,3 millions d'euros au premier trimestre 2009, en baisse de 25,4 pour cent par rapport au niveau de l'année précédente. Le groupe Fraport s'attend à réaliser aussi un bénéfice pour l'ensemble de l'année 2009.

De janvier à mars 2009, environ 14 millions de passagers ont utilisé les six aéroports détenus majoritairement par le groupe Fraport, soit 7,1 pour cent de moins par rapport à la même période en 2008. Le tonnage du fret a baissé de 23,2 pour cent à près de 451 000 tonnes métriques. Le nombre total de passagers desservis par les aéroports du Groupe Fraport (y compris les aéroports dans lesquels le Groupe détient une participation minoritaire et les aéroports sous contrat de gestion) a diminué de 4,1 pour cent en glissement annuel à environ 27,4 millions et le volume total de fret a chuté de 18,1 pour cent à 657 300 tonnes métriques. Avec 10,9 millions de passagers, l'aéroport de Francfort a accueilli 10,9 pour cent de passagers en moins de janvier à mars 2009 par rapport à l'année précédente et a enregistré une baisse de 23,3 pour cent du fret et du courrier aérien à 407 000 tonnes métriques.

Le produit du Groupe Fraport a atteint 452 millions d'euros, en baisse de 76,2 millions d'euros par rapport au chiffre de l'année précédente. Environ 67,3 millions d'euros de cette perte sont attribuables à la vente de ICTS Europe, filiale de sécurité de Fraport, qui a toutefois généré un revenu au premier trimestre 2008. Par ailleurs, 3,3 millions d'euros relèvent du transfert de la participation de Fraport dans l'aéroport de Francfort-Hahn vers l'État de Rhénanie-Palatinat à compter du 1er janvier 2009, et de la perte résultante de revenu et des dépenses générées par cette filiale pour le groupe Fraport lors de l'année précédente. Au cours de la période considérée, des impulsions positives ont été enregistrées principalement aux aéroports de Lima et Antalya, alors que la baisse du trafic a entraîné une perte de produit de 22,5 millions d'euros à Francfort.

Malgré la baisse du trafic passager, les offres de vente au détail et de restauration de FRA ont été de plus en plus attractives : le produit net de vente au détail par passager a dépassé pour la première fois la barre de 3 euros par passager, progressant de 2,89 euros l'année précédente à 3,09 euros.

En valeur ajustée, les dépenses globales d'exploitation ont progressé de 5,4 pour cent, de 356,8 à 376,0 millions d'euros de janvier à mars : les frais de personnel ont baissé de 20,4 pour cent par rapport au niveau de l'année précédente à 219,1 millions d'euros, principalement en raison des effets de consolidation susmentionnés. En valeur ajustée, les frais de personnel ont augmenté de 6 millions d'euros, soit 2,8 pour cent, principalement en raison de la mise en oeuvre de la phase deux de la convention collective sur les salaires du personnel permanent de Fraport AG conclue au cours de l'exercice 2008. En raison de la vente de ICTS Europe, le nombre de personnes employées par le Groupe Fraport au premier trimestre 2009 a chuté de 9 210 (soit 31,4 pour cent) en glissement annuel à 20 131 employés en moyenne.

Les dépenses hors personnel ont grimpé en valeur absolue de 4,6 millions d'euros (soit 3 pour cent) à 157,6 millions d'euros. Cela est dû principalement à une hausse des dépenses de l'aéroport de Lima, ainsi qu'à l'augmentation des dépenses énergétiques et de services publics due à un hiver 2008/09 exceptionnellement froid.

L'EBITDA du groupe a baissé de 15,6 millions d'euros, soit 13,5 pour cent en glissement annuel, à 99,8 millions d'euros, principalement en raison de la baisse du trafic de l'aéroport de Francfort et de la croissance des dépenses. La marge EBITDA s'est légèrement améliorée de 21,8 à 22,1 pour cent en raison de la suppression de l'activité ICTS Europe, exigeante en main d'oeuvre et produisant une faible marge.

À 22,3 millions d'euros, le bénéfice du groupe est en baisse de 7,6 millions d'euros, soit 25,4 pour cent, en glissement annuel. Le résultat de base par action a baissé de 0,34 à 0,26 euro.

Comme au premier trimestre, le développement économique mondial déterminera les perspectives du développement du trafic aérien au cours de l'ensemble de l'exercice 2009, et l'aéroport de Francfort ne pourra pas y échapper. Fraport prévoit une contraction du volume passager comprise entre six et neuf pour cent. Dans cette optique, la société s'attend à ce que l'EBITDA du groupe atteigne environ entre 500 et 530 millions d'euros. Le bénéfice du groupe sera inférieur au niveau de 2008, comme prévu au début de l'exercice 2009.

Le Prof. Dr Wilhelm Bender, président du Conseil de direction de Fraport, a expliqué qu'il "continuait d'être optimiste pour l'après-crise", malgré la baisse de trafic et de bénéfice prévue pour 2009. Lors de la présentation du rapport intermédiaire de Fraport, Bender a déclaré : "Le commencement de la construction de la nouvelle piste constitue un signal important de la future viabilité et compétitivité de l'aéroport de Francfort et garantit la fiabilité de la planification pour les compagnies aériennes". Avec l'achèvement de la nouvelle piste pour le calendrier d'hiver 2011, l'aéroport de Francfort et donc l'ensemble du groupe Fraport bénéficieront à nouveau de manière surproportionnée, des effets de rattrapage liés à la reprise du trafic aérien mondial qui se produisent après chaque crise, comme le montre l'expérience. "Nous réalisons des bénéfices, nous pouvons nous passer des subventions de l'État et nous mettons en place un gigantesque programme d'investissement privé à hauteur de 4 milliards d'euros destiné à l'extension de FRA", a déclaré avec confiance le PDG de Fraport.

Des photos (de qualité impression) de l'aéroport de Francfort et de Fraport AG peuvent être téléchargées gratuitement sur le site (Menu : sélectionnez "Press Center" puis "Photo Service"). En outre, uniquement à des fins de diffusion d'informations et d'actualités TV, nous offrons un téléchargement gratuit de séquences vidéo sur .

Pour de plus amples informations, veuillez contacter : Fraport AG Services internationaux de l'aéroport de Francfort Robert A. Payne, B.A.A. - Responsable de la presse internationale Service de presse (Dépt. UKM-PS), Communication d'entreprises (UKM) 60547 Francfort-sur-le-Main, République fédérale d'Allemagne Tél.: +49-69-690-78547 ; Fax: +49-69-690-60548 ; E-mail : r.payne@fraport.de ; Site Web : http://www.fraport.com

CONTACT: Pour de plus amples informations, veuillez contacter : Fraport AGServices internationaux de l'aéroport de Francfort, Robert A. Payne,B.A.A. - Responsable de la presse internationale, Service de presse (Dépt.UKM-PS), Communication d'entreprises (UKM), 60547 Francfort-sur-le-Main,République fédérale d'Allemagne, Tél.: +49-69-690-78547 ; Fax :+49-69-690-60548 ; E-mail :

PRNewswire

Les plus belles photos d'avions
Dornier Do-328-310 Jet (OY-NCL) Cessna 560XL Citation Excel (CS-DXI) Boeing 757-28A(WL) (G-OOBB) British Aerospace Avro RJ100 (HB-IYQ) Airbus A320-214 (OO-SNF) Embraer ERJ-175STD (PH-EXK)