Dossiers

L'Attaque Stand-Off

Dernière actualisation le 31 mars 2009

Le missile de croisière Apache, grâce à sa longueur portée et à la gamme de munitions employées, réduira le danger pour les avions qui attaquent directement un objectif ennemi.

Les guerres récentes, de celle du Vietnam à celles du Golfe et de Bosnie, ont souligné les dangers que l'on court lorsqu'on survole l'objectif. Toute force aérienne moderne préfère désormais lancer ses projectiles avec une distance de sécurité, si cela peut assurer une plus grande probabilité de destruction de la cible. Au début des années quatre-vingt, on démarra un projet multinational pour un missile appelé MSOW (Medium-range- Stand-Off Weapon, arme à moyenne protée tirable au-delà de la portée des défenses ennemis). Lorsque ce projet commença de se bloquer, la France entreprit le développement d'une version personnelle de cette arme, à laquelle elle donna le nom d'Apache (Arme Propulsée à charges éjectables). Déjà adoptés par les forces aériennes françaises et allemande, l'Apache, construit par la société MATRA Défense, a donné naissance à toute une famille d'armes.

Une longue portée :

Puisqu'il s'agit d'une arme modulaire, l'Apache porte une grande variété de charges de guerre sur des distances d'environ 140 Km. Pour maximiser les probabilités d'atteindre sa cible, il possède une ligne furtive qui réduit sa détection par radar. Le missile vole le long d'une route préprogrammée qui suit le profil du terrain à des vitesses supersoniques, en utilisant un système de navigation inertiel et un radioaltimètre. Un radar à ondes millimétriques à vision frontale s'allume périodiquement pour mettre à jour le système de navigation en comparant les échos radar avec une carte digitale préprogrammée ; on l'emploie en outre pour identifier la cible. Pour les missions antipiste, l'Apache peut porter 10 charges KRISS de 52 Kg, capables de détruire des structures de béton. D'autres options incluent un dispenser des mines utilisé contre les engins blindés, les munitions de plus grandes dimensions pour attaquer les abris blindés et les postes de commandement, et une seule grosse ogive à charge creuse pour les cibles fortement protégées. L'Apache a été conçu pour équiper les avions d'attaque Mirage 2000D puis les Rafale de l'armée de l'air. L'Allemagne a choisi une arme semblable pour les Tornado de sa Luftwaffe. Appelée Apache-MAW, elle sera équipée de charges antipiste KRISS, et pourrait également être adaptée au transport de mines antichars MIFF, celles d'utilisation générale MUSA et celles pour l'interdiction du terrain MUSPA. Les autres avions susceptibles d'emporter l'Apache incluent le F-16 Fighting Falcon, le F/A-18 Hornet et l'Eurofighter 2000. Une troisième variante, commandée par le ministère de la Défense française à la fin de 1994 pour entrer en service à partir de 2001, est un missile de croisière à long rayon connu sous le nom de SCALP. Celui-ci sera doté d'un capteur à images infrarouges (IIR) pour l'acquisition de la cible. On pense obtenir ainsi une meilleure précision dans son utilisation contre des cibles situées dans le centre des villes avec un minimum de risques de dommages pour les zones environnantes. Le SCALP sera emporté par le Rafale et l'on produira une version surface-surface utilisable à partir des navires et des sous-marins.

Storm Shadow :

La toute dernière variante rendue publique est le Storm Shadow, une proposition conjointe de la firme MATRA et de British Aerospace. Cette arme répond à une demande de la R.A.F. pour un missile stand-off avec ogive conventionnelle (CASOM). Le Storm Shadow pourra être emporté par les Tornado GR.Mk 4 mis à niveau par les Eurofighter 2000 et par les Harrier GR.Mk 7 de la R.A.F. Comme le SCALP, il sera doté d'un capteur IIR et d'une seule ogive de guerre pour cibles protégées. Après un largage effectué à moyenne altitude, le missile se met en piqué à l'abri du terrain et pendant les phases de croisière il vole à basse altitude pour atteindre automatiquement sa cible en fonçant sur elle à grande vitesse.

Les plus belles photos d'avions
ATR 72-600 (F-HOPN) Airbus A320-232 (HA-LWJ) Gulfstream Aerospace G-IV-X Gulfstream G450 (M-MNVN) Learjet 45 (CS-TFR) Boeing 737-804 (D-ADZV) Airbus A320-232(WL) (HA-LWD)