Vol Lufthansa: questions

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

lhflyer
Membre

Inscrit le 25/12/2010
4 messages postés

# 25 décembre 2010 21:29
Bonjour à tous,

j'ai effectué un AR Paris Munich la semaine dernière avec Lufthansa et le vol retour a suscité beaucoup de questions auxquelles je ne parviens pas à répondre tout seul.

Le vol aller s'est très bien passé, il faisait un temps magnifique, bref RAS.
Le temps était nettement moins beau jeudi soir lors du retour, je me doute bien que vous n'étiez pas avec moi à bord de l'appareil et que vous ne pourrez pas répondre avec certitude à mes questions mais bon, je vais quand même vous les exposer et n'hésitez pas à y répondre d'une manière qui pourra peut être vous sembler vague mais je connais tellement peu de choses à l'aéronotique que j'apprendrai tout de même quelque chose
. Nous étions sur un petit appareil de Lufthansa regional (augsbourg airways). Contrairement à l'aller, l'avion a mis beaucoup plus de temps à monter en altitude. 10 minutes après le début du vol, nous pouvions encore voir le sol, ce n'est qu'environ 15 minutes plus tard que nous sommes entrés dans les nuages (nous y sommes d'ailleurs resté jusqu'à la fin du vol, cela m'a surpris de ne pas voler au dessus des nuages) et que nous avons pu enlever nos ceintures. Comment peut on expliquer une telle différence entre les vols aller et retour?

L'autre élément qui m'a surpris est que l'équipage n'a pas allumé les lumières principales pendant tout le vol, c'est également la première fois que je vois ça puisqu'au cours de mes vols précédents, la lumière principale revenait une fois le rythme de croisière atteint mais pas là, pourquoi?

Enfin, l'avion a commencé a demandé d'une voix ferme, aux passagers de remettre leurs ceintures de sécurité sans aucune explication. Je demande au steward pourquoi et là il me répond parce que nous allons bientôt attérir avec un grand sourire, sauf que le pilote avait annoncé 10 minutes auparavant que nous allions attérir 35 minutes plus tard. Je le rappelle au stew qui ajoute que cela allait peut être être un peu turbulent mais rien de plus.
Pas très rassurant je trouve comme explication, les PNC sont ils détendus au point de ne plus se préoccuper de ce genre d'annonces ou juste doués pour mentir aux passagers?
Pourquoi n'y a t'il pas plus d'explications données par l'équipage, ce serait très interessant de savoir ce qu'il se passe en vol plutôt que de percevoir des choses sans pouvoir les expliquer.
Enfin, nous avons attéri à l'heure prévue à CDG, le vol s'est bien passé, l'équipage a servi les passagers pendant tout le vol normalement mais je ne sais pas quoi penser de toutes ces différences avec mes vols précédents.

Merci beaucoup pour votre aide.

LHflyer
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Yahouu
Membre

Avatar de Yahouu

Inscrit le 22/05/2010
124 messages postés

# 26 décembre 2010 00:12
Bonjour,
Comment peut on expliquer une telle différence entre les vols aller et retour?
Si c'est une question de météo: La météo peut changer trèèèès rapidement!

Pas très rassurant je trouve comme explication, les PNC sont ils détendus au point de ne plus se préoccuper de ce genre d'annonces ou juste doués pour mentir aux passagers?
Les PNC doivent rassurer les passagers dans n'importe quelle condition et s'ils doivent être inquiets à chaque vol il vaut mieux qu'ils changent de boulot ^_^''. De plus, les PNC sont prévenus et réagissent en fonction lorsqu'il y a des risques pour eux et les passagers.

J'espère t'éclairer un peu plus.

Joyeux Noël et bonne année à tous,
Yahouu

(Dernière édition le 26 décembre 2010 00:15)

Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

lhflyer
Membre

Inscrit le 25/12/2010
4 messages postés

# 26 décembre 2010 12:26
Merci beaucoup pour ta réponse Yahouu smile donc si j'ai bien compris, rien que la météo peut influer sur la vitesse de décollage et la montée en altitude, c'est bien ça?
merci beaucoup pour ta réponse en tout cas smile
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Yahouu
Membre

Avatar de Yahouu

Inscrit le 22/05/2010
124 messages postés

# 26 décembre 2010 21:51
Ça peut aussi dépendre du trafic (afin d'éviter les risques de collisions).

Sinon je pense qu'un pilote de ligne sera plus à même de répondre de façon précise smile
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

aixchile
Membre

Avatar de aixchile

Inscrit le 28/12/2009
156 messages postés

# 27 décembre 2010 09:33
Bonjour lhflyer,

A mon humble avis, la différence de performance en montée entre le vol aller et retour dépend de :
- L'avion lui même (un avion "à hélices" a des performances de montée réduites par rapport à un avion à réaction)
- La charge de l'avion (il était peut être à la limite)
- La météo comme le rappelle Yahouu (bien que seuls un très fort vent arrière ou un temps très chaud peuvent altérer les performances de montée, non ?)

Concernant les PNC, il ne sont pas forcément au courant de tous les détails techniques, je pense que les pilotes, s'ils rencontrent une situation difficile, donnent au PNC l'ordre d'attacher les passagers, souvent rien de plus. Et lorsqu'il s'agit de très fortes turbulences, eux aussi doivent s'attacher.
Ils sont formés pour gérer de telles situations et pour réagir au stress des passagers, et parfois dire la vérité peut affoler quelqu'un qui n'a pas de connaissances suffisantes (c'est mon cas, je préfère parfois ne pas savoir pendant et savoir après coup).

J'attends avec impatience de lire nos amis pilotes à ce sujet...
A bientôt
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Curufinwe
Responsable

Avatar de Curufinwe

Inscrit le 27/04/2006
2 618 messages postés

# 27 décembre 2010 10:00
J'ai volé sur un CRJ-700 de Lufthansa samedi dernier et le signal pour remettre la ceinture de sécurité s'est allumé environ 25 minutes avant l'atterrissage et c'est devenu un peu turbulent bien sur (passage des nuages etun peu de vent de travers).
Mais rien de différent d'autres vols que j'ai pu faire.

(Dernière édition le 27 décembre 2010 10:02)


_________________
David - prof policier, secrétaire, assistant social, parent, infirmier et psychologue à Toulouse!
Rédacteur en chef d'Aeroweb-fr.net
Mes photos sur Pictaero

"Never trust a small man. His brain's too near his arse," Sir Noel Coward.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 27 décembre 2010 12:10
Bonjour,
Tout a été dit.
Un temps de montée plus long ?... Il suffit d'être bloqué à un niveau inférieur une dizaine de minutes le temps d'un croisement avec un avion au niveau supérieur... par exemple.
le vent, le trafic... de l'attente à destination... lorsque le contrôle annonce 15 mn d'attente sur le point d'entrée de la zone terminale, le pilote réduit sa vitesse : autant d'économie de carburant.

Question information aux PNC, tout dépend de la gravité du phénomène météo, et de sa durée.
Soit on informe les PNC par téléphone, soit, quand ça dure, ils viennent au cockpit chercher des infos.
(En tant que passagers, je trouve que parfois les Captains mettent les ceintures un peu vite. Il faut tenir compte des besoins physiologiques des passagers, surtout des personnes âgées.)

Question information incident technique, il vaut beaucoup mieux la vérité, car on ne sait pas ce qui va se passer ensuite, et raconter des bobards, c'est le risque de se retrouver empêtré dans une situation bien compliquée... L'essentiel est le ton et la forme ...

Bonne journée,
Eolien

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

lhflyer
Membre

Inscrit le 25/12/2010
4 messages postés

# 31 décembre 2010 00:01
Bonsoir à tous,
merci beaucoup pour vos réponses qui ont énormément éclairé ma lanterne. En fait, je suis quelqu'un de très stressé et s'il y a quelque chose que je ne supporte pas, c'est de ne pas comprendre ce qu'il se passe, parce qu'on perçoit des choses, remettez votre ceinture, on sent l'avion descendre, puis remonter sans savoir ce qu'il se passe, je trouve ça très angoissant en fait. C'est souvent ce qui m'empêche de prendre plaisir à voler car j'ai toujours l'impression qu'on me cache quelque chose et que même si nous allions tous mourir, l'équipage allait nous dire quelque chose du genre, ne vous inquiétez les quatre moteurs sont en feu, c'est tout à fait normal.
Bon après j'ai bien conscience que le pilotage est un véritable métier et que je ne dispose pas d'un millième des connaissances nécessaires mais quand même.
Ce n'est pas le genre de choses qui vous empeche de vous amuser en vol?
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 31 décembre 2010 03:29
Bonjour Inflyer, en ce dernier jour de l'année.
Les problèmes que peut rencontrer un avion en vol sont multiples et complexes et de très nombreux facteurs influent sur le profil du vol, comme l'a résumé Eolien. Disons que les pilotes sont bien occupés pendant un vol court de ce genre.
Il n'en reste pas moins que l'avion est beaucoup plus sûr que la voiture et que les risques d'accident sont très faibles. Les catastrophes sont spectaculaires, mais rares, malgré la loi des séries.
Si on appliquait le même raisonnement aux autres moyens de transport on ne serait pas souvent relaxé et même à pied on peut recevoir une cheminée ou un pot de fleur sur la tête.
En aviation, on peut essayer de comprendre ce qui se passe, mais être secoué ne signifie pas que l'avion est en péril, par contre la turbulence quand on n'est pas attaché peut être mortelle. Il n'y a donc rien d'anormal à ce que le pilote joue la sécurité.
Alors bons vols et bonne année en 2011 !

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

lhflyer
Membre

Inscrit le 25/12/2010
4 messages postés

# 31 décembre 2010 11:58
Merci beaucoup pour ta réponse, je n'avais pas vu du tout les choses sous cet angle, ça me fait réfléchir.
Bonne année et bon jour de l'an à toi aussi (et à tous les les membres du forum)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 31 décembre 2010 12:22
Bonjour,
... et ce que ne sait pas le grand public, c'est qu'il n'y a de parachutes que pour les pilotes. Et un combiné avec parachute de secours pour le commandant ... Normal, non ?...

Quoi ! On est pas le 1er avril ?!... Zut, 4 mois trop tôt ... sad

Allez, courage ! Avec tout ce que vous allez apprendre en lisant avec assuidité le forum d'Aeroweb, c'est vous qui expliquerez à vous voisins et compagnons de voyage tous les mystères du vol !...

Mais il ne faudrait pas tout démystifier, sinon cela n'aurait plus de charme et envolée la magie du vol...

Bons vols,
Eolien

(Dernière édition le 31 décembre 2010 12:23)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !