Surveillance des ADIRS

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

gaga2011
Membre

Inscrit le 09/06/2011
6 messages postés

# 9 juin 2011 17:08
Bonjour
je travaille en ce moment sur un sujet de surveillance des ADIRS d'un avion civil par exemple de type A320. Trois paramètres de vol sont pris en compte seulement: angle d'attaque, facteur de charge vertical et le taux de lacet. J'aimerai avoir quelques explications sur divers point:
1/ Quel est le rôle des ADIRS
2/ Pourquoi surveillé les capteurs mesurant l'angle d'attaque, facteur de charge et le taux de la lacet.
Merci de votre aide car je dois comprendre la partie aéronautique de mon projet. j'attends avec impatience vos réponses.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 9 juin 2011 17:48
Bonjour gaga2011 et bienvenue sur le forum,
Je ne suis pas un spécialistes, mais plusieurs autres membres le sont et pourront compléter ma réponse.
L'ADIRES (Air Data Inertial Reference System) est, un système fournissant des informations de la vitesse, d'altitude et d'assiette de l'avion à partir des systèmes anémo-barométriques (ou Pitot et statique) et d'une plateforme de référence inertielle (gyro-lasers). C'est le coeur du système d’instrumentation.
Il a besoin d'autres paramètres fournis par d'autres capteurs comme les girouettes d'angle d'incidence et les accéléromètres. Le taux de lacet est sans doute dérivé de la plateforme inertielle.
L'ADIRS alimente les commandes de vol électriques et toute la logique de protection de l’enveloppe de vol. Tu peux aller voir sur le sujet AF447 ou on en parle beaucoup par les temps qui courent.
N'hésite pas à poser d'autres questions.

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 10 juin 2011 00:10
Bonsoir,

Histoire de compléter ce qu'à dit Vector et qui est tout à fait correct, le système ADIRS de l'A320 :

Derrière chaque prise dynamique ( 3 Pitot), Statique (5), il y a un ADM (8 Air Data Modules) qui transforment les infos barométriques en signaux électriques qui alimentent 3 ADIRU.

Les infos incidence (3) et températures (2) vont directement vers ces 3 ADIRU.

Dans une ADIRU, les parties ADR et IR travaillent indépendamment.

Chaque IR élabore les infos inertielles (tanguage, roulis, lacet, vitese et ... position !
Le cap est référencé Nord Vrai . L'IR à en mémoire les cartes isogones et en déduit le Cap Magnétique .... jusqu'à 73 ° Nord (Idem Boeing)

Toutes ces infos sont envoyées vers les EFIS (écrans) et le FMGC (calculateur de gestion du vol, interface entre le pilote et tout ce qui concerne la Navigation Horizontale et Verticale, les perfos (Moteurs, etc) les calculateurs des Commandes de vol (ELAC, SEC et FAC), GPWS ...

Bonne chance,
Eolien

(Dernière édition le 10 juin 2011 00:13)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

gaga2011
Membre

Inscrit le 09/06/2011
6 messages postés

# 10 juin 2011 02:51
merci Vector et eolien pour ces informations, si vous avez aussi des informations sur la nécessité de contrôler les mesures d'angle d'attaque, de facteur de charge et du taux de lacet, j'en serai heureux.

Merci encore à vous
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 10 juin 2011 14:05
Bonjour Gaga,

Vous devriez lire les derniers débats sur le crash de l'AF 447, (Incidents - accidents) qui ont largement porté sur AOA, g, etc...

En ce qui concerne le lacet, ce n'est pas vraiment d'actualité.

• AOA : contrôle de l'incidence critique un peu avant le décrochage.
• Facteur de charge : au delà du confort, influt directement sur la vitesse de décrochage : augmentant le poids apparent de l'avion, augmente Vs, la vitesse de décrochage.

• Lacet : l'avion pivote autour de son axe de lacet grâce à la gouverne de direction :
• Basse vitesse, palonnier à fond, débattement maxi pour pouvoir contrer la panne moteur
• A partir d'une certaine vitesse, le débattement de la gouverne de direction est de plus en plus limité au fur et à mesure que la vitesse augmente pour des raisons de résistance structurale.

Bonne journée,
Eolien

(Dernière édition le 10 juin 2011 14:11)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

gaga2011
Membre

Inscrit le 09/06/2011
6 messages postés

# 10 juin 2011 16:45
salut
OK merci eolien j'ai trouvé ce débat et il m'apprend beaucoup de choses

Encore merci!!!!!!!!
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !