L'Aviation : Histoire, récits ...

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - Suivante - Fin

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 2 janvier 2012 13:58
Bonjour chers Fanas de l'Aviation !

J'inaugure ce topic avec cet exploit d'Adrienne Bolland, que vient de m'envoyer Daniel Ramseier.

Bonne lecture et n'hésitez pas à proposer tous les récits d'un siècle de péripétie, de dangers, d'échecs, de courage et de merveilleuses victoires ... smile
Eolien

Ps : pour les Administrateurs : si vous pensez que ce topic aurait mieux sa place ailleurs, n'hésitez pas à le déplacer. Je l'ai mis là en attente. Merci.

(Dernière édition le 2 janvier 2012 14:01)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

TOJIAB
Membre

Avatar de TOJIAB

Inscrit le 25/05/2007
384 messages postés

# 2 janvier 2012 14:11
Greetings,
Merci Eolien pour ce récit passionnant.

_________________
"Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait !"
Michel Audiard
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 2 janvier 2012 16:29
Très chouette récit, mais quel culot ou quelle inconscience de s'embarquer dans un coup aussi risqué sans aucune préparation.
Eolien, n'oubliez pas le cache-nez et les gants.

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 2 janvier 2012 18:27
Bonsoir à tous !
Vector a écrit :Eolien, n'oubliez pas le cache-nez et les gants.
Hélas, le site est une réserve protégée et interdit avant le 18 décembre... d'où le départ début janvier ...
Re-hélas, il fait 30 °C à Santiago et 37° C à Mendoza ... Même en tenant compte de l'altitude, un peu plus de 3000 m nous ne trouverons pas une trace de neige si ce n'est un chapeau glacé sur le volcan Maipo ...

Pour ce qui est des gants et autres protections : j'ai lu, il y a longtemps que les pilotes de l'Aéropostale qui volaient dans des cockpits ouverts n'avaient que très peu d'instruments, et pas de carte (l'explication étant qu'avec la pluie, le papier détrempé n'aurait pas été d'une grande utilité).
Ils avaient un altimètre personnel attaché autour du cou.

Quelqu'un aurait-il des précisions sur ces particularités : instrumentation, premier gyroscopes, méthode de navigation, ...

Merci, smile
Eolien

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 2 janvier 2012 19:13
La suite de l'exploit de Mermoz :
Vous vous souvenez que suite à une panne, Mermoz et son mécano Collenot se sont posé sur un petit pan de terre, non sans dégâts :

« Nous sautons à terre, raconte Mermoz. Le train d’atterrissage est endommagé, affaissé sur un côté, le moteur, la béquille, les ferrures de queue, tout a subi le choc. »

Comment redécoller ? ...
Le plateau sur lequel ils ont brutalement atterri est traversé de deux crevasses de plusieurs mètres, qu’il va falloir franchir au terme d’une course trop courte pour que le Laté prenne assez de vitesse. Mermoz et Collenot délestent le Laté de tout ce qui n’est pas indispensable : réservoir d’essence de 480 litres, outillage de l’avion, cric, bidons d’huile, banquettes de la cabine des passagers...
Maintenant, profitant de la pente, plein gaz ! L’avion rebondit sur un premier tremplin, puis un second et un troisième sautant au-dessus des crevasses et trouve au bord du ravin un courant ascendant qui l’enlève... Un exploit. Les condors s’en vont, écœurés.
L’endroit sera dénommé le plateau des trois condors. Par le couloir qu’il a emprunté pour venir et s’appuyant de nouveau sur un courant ascendant, Mermoz débouche de la muraille tragique. A midi, il est de nouveau à Copiapo.
C’est la stupéfaction. On crie au miracle.
Les Chiliens n’y croiront qu’après avoir envoyé une expédition à dos de mulet qui retrouve à l’emplacement décrit par Mermoz tout ce qu’il avait abandonné pour alléger l’avion. Mermoz est un demi-dieu ... !


Image

(Dernière édition le 2 janvier 2012 19:15)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 2 janvier 2012 20:08
J'en connais même qui sautent les barrières sur un rebond à l'atterrissage !

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 2 janvier 2012 21:25
wink

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 11 février 2012 00:21
Bonsoir,

Je ne sais pas où placer cette information :

Le 24 Mars, les Ailes Anciennes organisent à Toulouse-Blagnac une journée sur le Super Guppy (avec visite du "papillon" au musée qu'ils ont créé) avec entre autre une conférence de Daniel Méchain qui a écrit un livre sur le sujet.

AILES ANCIENNES TOULOUSE
contact@aatlse.org
www.aatlse.org

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

kerditions
Membre

Inscrit le 11/01/2012
8 messages postés

# 25 avril 2012 21:27
Bonjour,

Je l'ai déjà indiqué dans les "Petites annonces", mais le livre que j'ai publié (publié, pas écrit !) il y a deux bons mois maintenant a sa place dans ce sujet, il me semble.

Il s'agit d'un recueil de 14 récits de vol d'un instructeur 737 de la Sabena, l'ancienne compagnie nationale belge. Il y raconte des vols qu'il a vécu au fil de sa carrière et où, quelque part, il a commis une erreur qui aurait pu coûter cher mais qui, les circonstances aidant, n'a pas trop porté à conséquence.

C'est très riche en enseignements, humains comme techniques et surtout, c'est très drôle.

Le livre est disponible au format papier à l'adresse suivante : http://www.edern.be/kerditions/Site/Ker ... ligne.html

Et au format électronique (Amazon) ici : http://www.amazon.fr/dp/B007WU25GI

La version ePub pour iPad arrive très bientôt, demain déjà, peut-être. Je vous tiendrai au courant !

Pour la moindre question à ce sujet, n'hésitez pas à me contacter. Vector, que vous connaissez, a déjà lu le livre smile
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 19 mai 2012 14:33
Bonjour,

Une pensée pour le pilote, qui s'est perdu dans le désert ...

Bonne journée,
Eolien

(Dernière édition le 19 mai 2012 14:34)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 20 septembre 2012 10:30
Bonjour,

Ni date anniversaire, ni évènement de commémoration, juste une découverte au hasard d'une lecture et ... la suite grâce à Google !

15 juin 1785 : le récit passionnant d'un accident bien loin de nos crash(s) de l'ère moderne, que j'ai relevé par hasard.

Mais ici, sur Aeroweb, tous les fanas de l'Aviation peuvent avoir leurs pensées quelques instants tournées vers ces deux héros, follement courageux : Pilâtre de Rozier et Pierre-Ange Romain.


Image
Pilâtre de Rozier
Image
Image

Des gravures de ce qui a probablement été la "fusée" à deux étages de ces deux aéronautes :

Image
Image

Bonne lecture,
Eolien

(Dernière édition le 20 septembre 2012 10:42)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

TOJIAB
Membre

Avatar de TOJIAB

Inscrit le 25/05/2007
384 messages postés

# 20 septembre 2012 21:04
Greetings,
Tu es un marchand de rêves Eolien. Merci.

(Dernière édition le 20 septembre 2012 21:05)


_________________
"Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait !"
Michel Audiard
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 21 septembre 2012 00:06
Bonsoir Tojiab,

Après avoir été le Saint Sébastien du forum, me voilà flatté (voit le post de Pesawat sur le crash de l'AF447... ) c'est toujours agréable ... wink

Merci et bonne nuit,
Eolien

(Dernière édition le 21 septembre 2012 00:07)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 15 octobre 2012 17:19
Bonjour !

Tout d'abord je présente mes excuses auprès de Btu66, d'intervenir ainsi sur son post.
Oui, je m'insurge contre cette image dégradée que l'on pourrait retenir du commentaire de cet anglo-saxon inconnu, rapporteur de cette fable sans témoins.

En raccourci, voici un rappel de ce que furent les choix d'Antoine de Saint Exupéry de 1939 à 1944.
Deux périodes clés : 1939 - 1940 puis 1942 -1944

A l'entrée en guerre, 1939, Saint Ex n'est pas mobilisable : rejeté sur le plan physique à cause des nombreuses blessures souvenirs de ses nombreux accidents. Blessures qui le font souvent souffrir.
Il fait alors intervenir des relations car pour lui, je cite :
" Demander, pour moi, n'est point démarche gênante. Ce n'est ni un poste, ni un subside. C'est mon envoi au front, dans une escadrille de chasse. Ce service est vital pour moi. Et même, si c'est difficile, je n'ai pas de scrupules à le demander."

Finalement, à forces d'appuis, il obtint sa mobilisation, mais pas dans la chasse en raison de son âge. Il refusa le bombardement (cela le répugnait d'aller balancer des bombes en aveugle sur Dieu sait quel objectif) et il fut muté dans la Reconnaissance.
Le livre Pilote de Guerre est là pour en connaître les péripéties.
Après la défaite, il se retrouva à Vichy et il est reporté cet incident :

Dans un restaurant ou venait d'entrer Pierre Laval:
"Voilà celui qui est en train de vendre la France !"
Puis, à ses amis :
"Et bien, maintenant que nous en avons assez dit pour nous faire fusiller demain matin, allons nous promener …"
(Biographie de Saint Exupéry par Stacy de la Bruyère)

Du même auteur :
"Durant plusieurs semaines, le frère de Madame B. essaya de convaincre Saint-Exupéry de rejoindre De Gaulle à Londres, mais les attaque du général contre Pétain, à la BBC, juste après l'armistice, l'avaient agacé, et il ne voulait plus entendre parler du général renégat, et de ses espérances qui semblaient, au mieux, farfelues en 1940. Il n'avait pas plus de goût pour Vichy, surtout après que le régime eut promulgué les lois antijuives, à l'automne.

Quelques jours plus tard il partait pour les Etats-Unis.

Il se débrouille pour passer les interdits et reprendre le combat. A force de persévérance et d'interventions amicales, il se retrouve sur Lightning P38.
Ayant eu un accident à l'atterrissage au retour d'une mission avorté en raison d'ennuis moteur, les américains l'interdisent de vol.

Saint Ex invite à un banquet géant les officiers supérieurs américains à qui il déclare :

" I want to die for France !"

Interdit de vol, Saint Ex va reprendre son inlassable campagne pour obtenir le droit de retourner au combat.

Aux commandes de son P38, le 31 juillet 1944 Antoine de Saint Exupéry, qui avait bravé mille dangers est mort pour la France.

(Dernière édition le 15 octobre 2012 18:55)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

btu66
Membre

Inscrit le 22/06/2008
949 messages postés

# 15 octobre 2012 19:57
Bonjour Eolien.
Tu n'as pas à t'excuser, mais je crois que tu as fais une erreur de lecture.
C'est le français Constantin Feldzer qui tient ces propos et non l'américain Woolf.
Amicalement. btu66
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - Suivante - Fin

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !