A 380 / degivrage. considerations sur le confort.

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

pmpmpm
Membre

Inscrit le 28/01/2010
164 messages postés

# 22 janvier 2012 15:35
Le 9 janvier j'ai embarqué sur a 17h sur un A380 Washington - CDG . n s avons eu droit a une seance de degivrage de 1 h ( des vehicules ont aspergé en totalite l'avion avec un liquide vert puis rouge: j'ai peu suivre l'operation en directa camera installé ds l'empennage vertical ) . pourtant il ne gelait pas depuis le matin . simplement il neigeait un peu . qulqu'un peut il me doner une explication ? A noter que je beaucoup apprecié l'A380 : impression de volume impressionante du fait que les parois laterales sont presque vertical au pont inferieur . les sieges m'ont semblé legerement plus large que sur A330 / B777 ainsi que la hauteur sous plafond (simple impression?) et la tenu ds les turbulences meilleure . simplement domage que la nourriture sois moins bonne sur AF depuis 2 ans
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 22 janvier 2012 19:58
Bonsoir Pmpmpm,

Lorsque l'on parle de conditions givrantes, on doit considère un concept intangible, celui de l"Avion Propre" : il faut le nettoyer de toutes traces de neige ou de glace. Partout. Même sur les trains d'atterrissage.

Seuls sont tolérées des traces de givre et uniquement sur le fuselage, 2 mm maxi, qui permettent de lire les inscriptions peintes sur les avions.

Au-delà il faut dégivrer l'avion et en cas de précipitations présentes ou prévues, de l'antigivrer.

C'est une procédure complexe, dont le déclenchement est sous l'autorité du chef d'escale de la compagnie et/ou du commandant de bord.

Plusieurs types de liquides (de type I à IV) sont utilisés. Leur indice est fonction du taux de produit utilisé.

Les liquides de type I, à faible concentration de produit sont de couleur orange.
Les liquides de type IV, à forte concentration (75 à 100%) sont colorés en vert.

Il peut y avoir formation de glace au sol par temps clair, sur les ailes, par condensation/congélation après un vol à haute altitude, le carburant étant alors très froid … (température négative … - 10 ° par ex), d'où un dégivrage indispensable, sauf si l'ajout de carburant pris en escale et à température positive parvient à faire fondre cette glace ...

Bonne soirée,
Eolien

(Dernière édition le 22 janvier 2012 20:00)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

pmpmpm
Membre

Inscrit le 28/01/2010
164 messages postés

# 23 janvier 2012 00:47
Merci Eolien
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !