A vos avis experts

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

Gwendoline
Membre

Inscrit le 06/06/2012
6 messages postés

# 6 juin 2012 11:17
Bonjour.

Actuellement en stage pour une start up dans l'aviation en tant que rédactrice web, je recherche le maximum de sources possibles pour être la plus exacte possible lors de la rédaction de mes articles.

Aujourd'hui, j'ai décidé de dresser le profil d'un pilote pratiquant pour le plaisir dans un aéroclub et d'un pilote travaillant dans un aéroport. Je recherche donc des témoignages autour de ce thème.

Je pensais comme questions:

Quelle est votre façon de voler préférée?
Pourquoi avoir choisi plutôt de pratiquer dans un aéroclub que dans un aéroport et inversement?
Quelles qualités faut il avoir pour pratiquer l'aviation? Etc

Je vois les aviateurs comme de grands aventuriers. En espérant que vous serez partant pour cette aventure ci. Vous pouvez me retrouver à cette adresse ci. Je viens de commencer, donc il y a encore peu d'articles.

http://www.gryphon-sas.com/theaviatorcl ... on-passion

Bien à vous,
Gwendoline
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Beochien
Membre

Avatar de Beochien

Inscrit le 13/02/2007
9 170 messages postés

# 6 juin 2012 11:57
Je pense comme réponse ...

Il n'y a pas de pilote d'Aéroport (Ou ça reste à inventer) à part peut être le guide qui les fait visiter ...

Par contre le terme "Pilote de ligne" est généralement reconnu !

_________________
JPRS
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Gwendoline
Membre

Inscrit le 06/06/2012
6 messages postés

# 6 juin 2012 12:01
Tout d'abord merci pour cet éclaircissement.

Cela m'évitera une grossière erreur.

Une question me vient à l'esprit. Peut-on être pilote de ligne dans aéroclub?

Je serai aussi très intéressée si vous pouviez me parler de votre parcours en tant que pilote.

Bien à vous,
Gwendoline
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Beochien
Membre

Avatar de Beochien

Inscrit le 13/02/2007
9 170 messages postés

# 6 juin 2012 12:41
Ben On en a un ici ... de pilote de ligne dans un Aeroclub !
Cherchez un peu ... on ne va pas vous donner la becquée en plus .....

_________________
JPRS
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 6 juin 2012 14:03
Gwendoline, pour les pilotes aventuriers, c'est plutôt du côté des pilotes "de brousse" qu'il faut chercher.
Pour les pilotes de lignes, l'aventure existe le moins possible. Leur métier est de véhiculer des passagers en toute sécurité, à l'heure et sans trop de turbulence. Pas beaucoup plus aventureux qu'un chauffeur d'autobus, même si c'est plus techniques.
Les pilotes d'aéroclub sont des amateurs dont le plaisir est de voler et de voyager en regardant le paysage de plus haut qu'un remblai d'autoroute (où le plaisir est plutôt absent).
Il y a aussi les "athlètes", les gens qui font de la voltige et pratiquent un art difficile.
Un dernier point : avant d'écrire sur les pilotes, allez donc faire un tour dans un aéroclub pour un baptême de l'air, vous comprendrez sans doute mieux ce qui les anime.

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Gwendoline
Membre

Inscrit le 06/06/2012
6 messages postés

# 6 juin 2012 14:48
Rire. J'aime bien les chemins fléchés sinon je me perds. Sur le net c'est pareil^^.

Je vais donc regarder ça d'un peu plus près.

J'essaierai d'aller dans un aéroclub ces prochains jours. Cela me familiarisera avec l'aéronautique.
Mes articles ont un objectif évolutif. C'est à dire que chaque jour je me renseigne et forte de ce que j'apprends, je le regroupe en thème. N'étant pas une pro de l'aviation, ce sont plus des points de vue, des articles qui donnent à réfléchir.

Sinon, je suis dsl d'avoir posté au mauvais endroit. Je vais essayer de faire plus attention la prochaine fois et je vais en profiter pour lire quelques topics.

PS: cela dérange t'il si je poste de tps en tps quelques topics avec des questions précises? Je fais cela dans le simple but de découvrir encore mieux l'aéronautique car à raison d'un article pas jour, je n'ai guère le tps de me déplacer.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 6 juin 2012 19:36
Bonsoir Gwendoline, bienvenue !

Vector a bien cerné le débat. Mais …

Vector a écrit :Pour les pilotes de lignes, l'aventure existe le moins possible. Leur métier est de véhiculer des passagers en toute sécurité, à l'heure et sans trop de turbulence. Pas beaucoup plus aventureux qu'un chauffeur d'autobus, même si c'est plus techniques.
Arriver à la salle de préparation des vols, rencontrer pour la première fois des femmes et des hommes avec qui on va, accompagnés de dizaines, de centaines de passagers, traverser les continents et les océans est une aventure.
S'adapter à tous ces caractères, composer avec des personnalités différentes, mesurer en quelques minutes à qui on va avoir à faire pour gérer, parfois en quelques courtes secondes des crises, humaines ou techniques. valoriser le timoré, retenir l'envahissant, affirmer son autorité, faire confiance, déléguer, soutenir, mais aussi sanctionner et aussi réconforter ...
La pluie, le vent, des pistes enneigées, des tempêtes tropicales, des pistes verglacées, la mousson diluvienne, le passager en crise cardiaque, les déroutements au coeur de la nuit, les pannes, les conflits entre les hommes, tous ces problèmes, petits et grands qu'il faut gérer.
La vie en escale, parfois tout seul quand tout le monde va sa vie de son côté, parfois en groupe, ou plutôt en équipe pour aller explorer un coin perdu du monde. Ces pots pris entre camarades, ces repas joyeux, ou la morne solitude du navigant loin de chez lui.
Les départs, les retours, ces valises que l'on fait et défait sans cesse, ces nuits blanches à compter les heures …
Et les souvenirs…
Si, si l'aventure existe encore pour les navigants …

Côté aéro-club, est-ce la routine de franchir le pas, de vaincre ses peurs, ses appréhensions pour apprendre à piloter ?…
L'ingénieur à l'aise au tableau noir, l'artisan qui a construit sa vie à la force du poignet et qui appréhende … le tableau noir. Mais l'un compensant par son adresse et sa persévérance là ou l'autre montrera ses points faibles, tous se retrouvant finalement à l'heure de vérité, lorsque seuls aux commandes ils devront exercer tous leurs talents pour vaincre le mauvais temps, les ennuis techniques, les décisions difficiles à prendre.
Puis les obstacles franchis la fierté d'avoir réussi, d'avoir su rester humble pour su maîtriser toutes les difficultés. Ce sentiment si bien exprimé par Antoine de Saint Exupéry :

" C'est la qualité même du charpentier qui s'installe d'égal à égal en face de sa pièce de bois, la palpe, la mesure et, loin de la traiter à la légère, rassemble à son propos toutes ses vertus."

Oui, oui l'aventure existe encore en aéro-club …

Bonne soirée,
Eolien

(Dernière édition le 6 juin 2012 19:46)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 6 juin 2012 21:49
Est-ce l'aventure ou la liberté ? Ou encore la conscience professionnelle ?

J'ai vu des pilotes vraiment aventureux dans l'Arctique canadien, qui décollent avec un groupe électrogène de 4 tonnes pour aller dépanner un village perdu dans les glaces qui est en train de crever de froid. Ou ravitailler les magasins de ces communautés isolées. Ils ont des DC-3, des C-46 et des DC-4, mais les moteurs en étoile n'aiment pas démarrer par - 40 et ils doivent emporter des systèmes de réchauffage pour le cas où ils devraient passer la nuit.
Ça c'est incontestablement de l'aventure.

Sous des climat plus chauds, refaire une tuyauterie d'injecteur au bord d'une petite piste au fond de l'Afrique, c'est aussi une aventure et décoller avec le bord d'attaque enfoncé et une roue tordue parce qu'une impala n'a pas respecté la signalisation de piste, c'est également un peu stimulant.

Ceci dit, je pense que l'aventure de Mermoz et de Guillaumet, c'est un autre volet qu'Eolien ne doit pas ignorer !

(Dernière édition le 6 juin 2012 21:51)


_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 7 juin 2012 07:41
Bonjour Vector,

Vu d'ici la vie aéronautique dans le Grand Nord doit être une aviation d'aventuriers !...
Quand on survole la Sibérie en hiver, ou le Nord Américain, je me suis toujours demandé comment il faisait, par des températures extrêmement froides (-50°C voire moins) , pour démarrer les moteurs à piston.
Une hypothèse : verser de l'huile très chaude juste avant de démarrer ?

Bonne journée, smile
Eolien

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Gwendoline
Membre

Inscrit le 06/06/2012
6 messages postés

# 7 juin 2012 10:29
Ah la liberté des grands espaces. Vu du ciel, elle doit être palpable. Mais si je pensais à une aventure, c'est que cela me rappelait les grands aventuriers qui bravent la jungle pour découvrir de nouveaux horizons.

Tous ces paramètres, j'y pensais, mais quelle vie cela doit être qu'être aviateur! Quasiment un exploit par jour. Plus je creuse le sujet, plus je suis admirative!

Voilà ce que donne mon article d'hier.
http://www.gryphon-sas.com/theaviatorcl ... on-passion
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 7 juin 2012 14:39
Bonjour Eolien,
Voici le site de Buffalo Airways. Il n'est pas terrible, mais les vidéo que nous voyons à la TV sont très spectaculaires (mais très pauvrement doublés en français).
Pour démarrer les moteurs, ils utilisent des appareils de chauffage produisant de l'air à 200 degrés. Je n'ai jamais entendu parler d'huile chaude versée dans les moteurs.
Personnellement, je ferais installer des réchauffeurs à combustion, genre Janitrol, sur les circuits d'huile. C'est du poids en plus, mais c'est efficace sur les camions de l'armée qui doivent démarrer par - 40 régulièrement. Une autre solution serait d'avoir des réchauffeurs électriques et un groupe de parc.
Je sais que les Allemands en Russie réchauffaient leurs moteurs avec l'échappement de plusieurs camions et des bâches.
A titre indicatif, ma voiture (Subaru) démarre sans réchauffage jusqu'à -30 avec de l'huile 5W40. Vous n'avez pas eu des températures de ce genre à Montayral cet hiver ?

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 7 juin 2012 16:27
Gwendoline,

J'ai visité ! Un regard original et rafraîchissant ! smile

Vector, j'ai visité le site de Buffalo Airways et sur la protection contre le froid, je n'ai vu que :

Image
des couvertures !... Par -50°C, pour démarrer les moteurs, il doit y avoir autre chose ...

(Dernière édition le 7 juin 2012 16:28)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 7 juin 2012 18:17
En 1983, j'étais avec un copain qui passait son APL canadien sur B737-200. Ils se sont posés à Sept-Iles sur la rive nord du Golfe du Saint-Laurent le temps de manger un morceau (le pemmican est bon là-bas). Eh bien, ils n'ont pas pu décoller avant trois jours. L'huile était à -35 et il voulait la dégeler à la lampe à souder, mais l'inspecteur de Transport Canada n'était pas d'accord !
En vérité, je ne comprends pas pourquoi ici les avions ne sont pas tous équipés de réchauffeurs électriques, les voitures le sont bien...
Une pratique courante, mais interdite, est d'ajouter du diesel chaud dans l'huile... et de l'éther dans le carburateur.
Selon moi, on ne s'est jamais penché sur le problème, ce qui est surprenant.

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Bussone Pierre
Membre

Inscrit le 29/10/2010
1 message posté

# 10 juin 2012 16:09
Bonjour
Pour l'avoir" pratiqué" à titre de "mécano" ,par exple sur P47 Thunderbolt ,stockés dans l'Ain ,base aérienne Ambérieu les hivers avec neige ,verglas et températures à -20 -30 se rencontraient....Il suffisait dans ce cas d'utiliser la "dilution".Les avions prêts à être livrés après visite IRAN devaient être livrés à date précise .Au dernier point fixe de vérification de la veille du départ on faisait une dilution(de l'huile).
Cela consistait( le moteur étant équipé pour ça) à injecter de l'essence dans le circuit d'huile "au niveau de l 'embiellage le moteur tournant au ralenti et juste avant l’arrêt.
J'imagine qu'actuellement avec le progrès des additifs incorporés dans les huiles de graissage,une injection permet de diminuer les contraintes mécaniques des mises en route à froid.... A plus PB.

_________________
A l'attention de "Minera"
comme elle a pu l'apprendre dans les réponses précédentes "Airbus /Toulouse",donnait à l'époque ou j'ai fait ma formation mécano de la doc "anglo/franco/anglaise afin que le personnel puisse assurer la maintenance ,notamment par la lecture des documents....Il y a aussi "Rochefort sur mer/Saintes"qui sont aussi bien équipés dans ce domaine,et Air France qui à eu à mon époque d'activité un trés beau "système " d'enseignement de l'Anglais Technique....
Je pense qu'il ne faut pas hésiter à exploiter ces trois "sources" elles sont en fait complémentaires ...de même Turboméca à Bordes et Messier/Dowty Paris je crois........Courage vous arriverez....Il y a aussi l'Ecole de l'Air Salon de Provence qui est bien équipée dans le domaine des langues. Bonne continuation P.B.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 10 juin 2012 23:22
Bonsoir,

Intéressant ! ... Merci.
Bonne nuit,
Eolien

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !