Qu'est ce qu'un cisaillement ?

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

serena3131
Membre

Inscrit le 20/05/2010
4 messages postés

# 20 mai 2010 20:52
Bonsoir,

Quelqu'un peut t'il m'expliquer simplement ce que l'on appelle l'effet de cisaillement lorsque que l'on monte deux pièces ensemble??

merci
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

lequebecois
Responsable

Avatar de lequebecois

Inscrit le 11/02/2007
8 926 messages postés

# 20 mai 2010 21:00
Bonjour,

soit les pièces travaille en tension (tire) ou en cisaillement, c'est à dire que les efforts extérieurs sont appliqués parallèlement à la pièce

_________________
Le bonheur est une pause entre deux emmerdes !

Adepte de la discutaille du coin du comptoir du café de la gare
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

serena3131
Membre

Inscrit le 20/05/2010
4 messages postés

# 20 mai 2010 21:14
Merci beaucoup pour ta réponse lequebecois!!!
Je débute dans la mécanique et j'ai une autre question: en faite, j'ai mon prof qui nous a dit que ces pièces se montées avec "interférence" j'ai cru comprendre que l'on parlait de classe d'alésage selon le type de fixation que j'utilise pour monter mes pièces mais j'ai pas très bien compris pourquoi il parlait d'interférence??

merci pour vos réponse!!
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

lequebecois
Responsable

Avatar de lequebecois

Inscrit le 11/02/2007
8 926 messages postés

# 20 mai 2010 21:35
Bonjour,

Interférence ça veut dire que le boulon installé (on utilise la plupart du temps des hi-lite) est légèrement plus gros que le trou où il sera posé. Mais on peut installer des attache en interférence (il y a plusieurs niveau d'interférence, légere, moyenne ou forte) sur des pièces en tensions. Généralement, les attaches (boulons ou hi-lite) utilisées sur des pièces en cisaillement sont fabriquées avec un alliage plus résistant et ils ont une tête plus épaisse. Ils sont également utilisé avec des collets en acier à la place de collets en aluminium.

http://en.wikipedia.org/wiki/Interference_fit

voici des types de hi-lite
Image

Bombardier et Boeing installent presque toutes les hi-lites en interférence, par-contre chez Airbus, l'installations sans interférence est plus répandu.

(Dernière édition le 20 mai 2010 21:42)


_________________
Le bonheur est une pause entre deux emmerdes !

Adepte de la discutaille du coin du comptoir du café de la gare
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 20 mai 2010 21:48
Bonjour Serena,
La notion d'interférence est un anglicisme. En français, on parle d'ajustements normalisés, ce qui couvre les ajustements libres et les ajustements serrés.
C’est une question de tolérances entre l’arbre (pièce intérieure) et l’alésage (pièce extérieure. Pour l’interchangeabilité des pièces, on spécifie les tolérances en fonction du degré de jeu ou de serrage désiré. En anglais, on parle de « interference fit » pour des alésages serrés, mais c’est très imprécis.
Va voir sur ce site, mais il y en a bien d’autres Wiki

Maintenant, en mécanique il y a différentes formes d’efforts : tension (ou traction), compression, flexion ou cisaillement (comme une tôle coupée par une cisaille). Par exemple, le béton résiste très bien aux efforts de compression, mais très mal aux tractions et aux flexions, l’acier beaucoup mieux aux deux derniers, c’est pourquoi on les marie dans le béton armé.
On s’en reparlera si tu veux.

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

serena3131
Membre

Inscrit le 20/05/2010
4 messages postés

# 20 mai 2010 22:11
OK merci pour vos réponse!!je commence à comprendre!!
Je rebondis par rapport a vos réponses les deux pièces que je monte travaille en cisaillement et les fixations que j'utilise sont des hi-lites à faible interférence??Par contre je ne sais pas sur quels critères nous nous sommes basés pour choisir une fixations à faible interférence plutôt d'une moyenne ou forte??

Pouvez vous m'éclairer??

merci
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

ponpon
Membre

Inscrit le 07/03/2009
76 messages postés

# 20 mai 2010 23:05
Supprimer ce message svp (je n'y arrive pas)

(Dernière édition le 20 mai 2010 23:07)

Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

sainthubert
Membre

Inscrit le 23/01/2009
36 messages postés

# 24 mai 2010 11:15
Le critère de choix de l'interférence sur pièces en alliages d'aluminium est fondé sur la tenue en fatigue des pièces . La forte interférence est retenue lorsque les pièces sont sollicitées ( et donc dimensionnées) en fatigue . L'interférence retenue est un compromis entre les possibilités offertes par la géométrie des vis , différence de diamètre entre le fut et le filetage ,d'une part , et les moyens utilisables pour enfoncer la fixation dans l'alésage ,d'autre part . Sur ce dernier point on utilise en général des pistolets multifrappe . Il existe bien nd'autres moyens.Les valeurs d'interférence sont établies expérimentalement . Elles dépendent de nombreux paramètres tels que la protection et la lubrification des vis ,le diamètre des vis , les tolérances sur les alésages et sur les futs de vis , la rigidité et l'épaisseur des pièces à assembler , les moyens d'introduction des vis dans l'alésages . Une interférence "technologique" maximale n'est pas nécessairement la plus optimale en performances dynamiques. Toutes les vis comprenant un rayon entre la zone de raccordement des filets aves le fût sont montables en interférence; sinon on fait un copeau au montage. Souvent on utilise le jargon de "bullnose" pour qualifier ces fixations. Les vis peuvent appartenir à plusieurs "familles" de boulons , Hilite , SL ou Lockbolt , ou boulons "classiques " , les différences apparaissant au niveau de la pose et surtout de l'écrou ,à visser , à casser , à tirer ... Une famille plus "ancienne" ( dès Concorde) de vis montées avec interférence s'appelle le Taperlok; elle posséde un fut conique et l'interférence est obtenue en majorité par la prétension de vissage ( de l'art !). Enfin il existe un procédé souvent associé à l'interférence ou utilisé seul quand l'interférence est difficile à appliquer voire impossible ( très gros diamètres) , par exemple par Boeing en très grande quantité ( d'alésages) , qui se nomme expansion ( à froid) des alésages , en anglais Sleeve cold working ( en général donc avec une bague intermédiaire jetable).
J'arrête ici l'explication , car sinon on y passe la nuit...

_________________
faites de la technique
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

lequebecois
Responsable

Avatar de lequebecois

Inscrit le 11/02/2007
8 926 messages postés

# 24 mai 2010 14:29
Bonjour sainthubert,

le type de cold working dont vous faite allusion est très peu utilisé aujourd'hui, même chez Boeing, et il faut repasser l'alésoir après le "cold work". Je me souviens l'avoir fait très souvent lorsque je travaillais sur la wingbox du 747 chez Bombardier mais depuis ce n'est plus la même wingbox (747-8) et les techniques ont changé.

_________________
Le bonheur est une pause entre deux emmerdes !

Adepte de la discutaille du coin du comptoir du café de la gare
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !