Dé/anti-givrage hélicoptère

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

Jack2109
Membre

Inscrit le 30/08/2010
3 messages postés

# 30 août 2010 14:02
Bonjour à tous,

Je travail en ce moment sur un problème de givre sur un Mi-24 et je n'arrives pas à savoir pourquoi on dégivre le rotor principal et on antigivre le rotor secondaire ?

Jack
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

nago
Membre

Inscrit le 07/01/2007
5 500 messages postés

# 30 août 2010 14:30
Ici,
http://www.onera.fr/images-science/souf ... ivrage.php
sous "lexique" un début d'explication.
Plus en détail, moi pas savoir.
Au fait, bienvenue sur le forum et fais une petite présentation!
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Jack2109
Membre

Inscrit le 30/08/2010
3 messages postés

# 30 août 2010 14:42
Salut nago,

En faite ma question n'est peut être pas assez précise mais je voudrais justement savoir pourquoi on autorise cette accrétion sur le rotor principal et pas sur le rotor anti-couple.

Pour la présentation je dois aller où ?

Jack
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

nago
Membre

Inscrit le 07/01/2007
5 500 messages postés

# 30 août 2010 14:50
Ici:
http://www.aeroweb-fr.net/forum/tout-et-rien/6/9
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Jack2109
Membre

Inscrit le 30/08/2010
3 messages postés

# 30 août 2010 20:38
Sinon personne peut m'éclairer sur le pourquoi de la chose ?
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

nago
Membre

Inscrit le 07/01/2007
5 500 messages postés

# 30 août 2010 21:17
Un peu de patience que diable!
Nous ne sommes le comptoir (le desk) des réclamations!!!
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 31 août 2010 01:04
Bonsoir,

Je ne connais pas grand chose aux hélicoptères.
Sur les avions :
• Dégivrage : on enlève le givre ou tout autre contaminant (neige...) déjà en place
• Anti-givrage : on empêche le dépôt d'un contaminant

• Dégivrage :
- au sol par pulvérisation d'un mélange d'eau et d'alcool sous pression jusqu'au nettoyage complet de l'avion. C'est le concept de l'avion propre..
- en vol : mécaniquement (boudins caoutchouc,) ou par liquide : exemple : Échec et glace ... tongue

• Anti-givrage ;
- conduit d'air chaud sur les bords d'attaque des ailes, sur les entrées d'air et nacelles des réacteurs
- Pare brise réchauffés par des filaments
- Sondes réchauffées

Au final, dans les temps modernes :

• les avions sont dégivrés au sol et antigivrés en vol...

Bonne nuit,
Eolien

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

aeropassion
Membre

Inscrit le 13/04/2010
10 messages postés

# 3 septembre 2010 23:09
L'explication est simple: pour les systèmes électrothermiques, c'est uniquement un problème de puissance électrique.
Antigivrer un rotor principal signifie alimenter électriquement en permanence le tapis chauffant qui est sous le blindage de bord d'attaque. C'est plusieurs kW rien que pour une pale. Multiplier par le nombre de pales, c'est bien trop de puissance prélevée sur les moteurs.
Avec le dégivrage, le dégivreur de chaque pale est divisé en plusieurs tapis qui sont alimentés successivement. Cela permet de diviser la puissance électrique. Les cycles sont calculées pour éviter une accrétion de givre trop importante.
Sur un rotor arrière, la résistance électrique est bien plus courte que sur la pale principale. Cela permet de faire de l'antigivrage. Le dégivrage est permis mais c'est compliquer le système car il faut y ajouter un boitier de contrôle pour générer les cycles. De plus, il faudrait des cycles assez courts pour éviter une accrétion trop importante. A cause de la grande vitesse de rotation du rotor ar, une petite différence de masse entre les pales génére un balourd qui fera vibrer l'ensemble.

_________________
Aviation Passion
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Haitham CHaari
Membre

Inscrit le 16/11/2011
2 messages postés

# 16 novembre 2011 11:21
bonjour
je cherche à définir le givre d'une façon physique ( limite élastique, composition chimique......)
si quelqu'un peut m’aide à trouver qcq document utile ça sera géniale et merci d’avance.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 16 novembre 2011 13:50
Bonjour les givrés,
Je pense que le rotor principal, du fait des ses articulations sur trois axes et de sa basse vitesse de rotation, s’accommode beaucoup mieux d'un balourd causé par le givre et effectivement, il faudrait une puissance considérable pour l'antigivrer. Le rotor anticouple tourne beaucoup plus vite et produirait des vibrations excessives, sans parler des risque de projections de morceaux de glace dangereux (cas d'un fenestron). Je ne sais pas si on a pensé à utiliser l'échappement de la turbine pour réchauffer ce rotor en vol. Ce serait gratuit !

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !