Handicap et travail.

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

vonrichthoffen
Membre

Inscrit le 07/08/2006
896 messages postés

# 10 octobre 2008 22:16
J'ouvre ce topic pour avoir des nouvelles d'une situation sur laquelle je n'ai plus d'information depuis deux ans environ.
Le problème était le suivant: en France, les instructeurs handicapés ont le droit d'enseigner l'art du pilotage moyennant un aménagement des commandes de l'avion en fonction de leur handicap, mais contrairement à d'autres pays, dont des pays de l'UE, ils restent cantonnés au bénévolat et n'ont pas le droit d'être rémunérés malgré un diplôme et des qualifications identiques à ceux d'une personne valide. Double peine, donc, pour les handicapés.
Est-ce que quelqu'un aurait des nouvelles de la situation ?
La DGAC aurait-elle fait un pas en avant ou est-ce que ses fonctionnaires seraient encore à se refiler la patate chaude de service en service ?
Toute information sur le sujet serait bienvenue.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 11 octobre 2008 17:46
Bonsoir VonRichthoffen,

très récemment, on m'a parlé d'un livre qui vient de sortir, dans lequel une jeune femme handicapé suite à un accident d'avion raconte son parcours vers le pilotage et l'instructiion... aux Etats Unis car en France ce ne serait pas possible.

Dès mon retour au bercail, d'ici 3 jours, je me renseignerai si d'ici là vous n'avez pas eu mieux.

Bien cordialement,
Eolien777

(Message édité par eolien777 le 11/10/2008 18h02)

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

nago
Membre

Inscrit le 07/01/2007
5 500 messages postés

# 11 octobre 2008 20:31
Salut, Bonsoir à toutes et à tous,

1°- eolien,

Apparemment, il n'est pas très à jour. L'histoire malheureuse de Dorine est celle-ci:

http://debonastephane.blog.mongenie.com ... ogp=427449

A ma connaissance, il n'y a pas "de parcours aux US possible contre impossible en France"

2° Baron

Si un tel cas existait en Suisse, "l'affaire se présenterait comme suit:

- Suite à un accident, indépendamment qu'il soit professionnel ou non professionnel, et qu'il en résulte une incapacité totale, l'assurance "Invalidité" obligatoire pour les salariés, facultative pour les non-actifs verse une rente d'invalidité prenant en compte la situation de famille.
- Afin de se désengager d'une telle éventualité qui pourrait durer jusqu'à l'âge de la retraite (rentes non cumulables) l'assurance invalidité pourrait prendre à sa charge les frais de reconversion dans une activité permettant d'acquérir un revenu.
- A revenu éventuellement acquis, RENTE DIMINUÉE d'autant!!! pour la période d'activité possible en temps et en durée et du montant gagné et fiscalement imposable.

C'est ce qui s'appelle....

Pas connaissance d'un ou de cas de moniteurs de vol en CH qui seraient dans le cadre de la question.

Si il en existaient, ils seraient considérés comme activité lucrative à XX% si l'assurance à contribué à "cette réinsertion professionnelle"

Peu d'eau au moulin de ce qui se fait en France.

Espoir pour ceux/elles qui seraient confrontées à une telle problématique?

Bon courage wink
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Gaia
Anonyme

Inscrit le 20/05/2008
88 messages postés

# 12 octobre 2008 17:01
Bonjour Monsieur Vonrichthoffen,


Voici quelques liens qui démontrent que la France est bien au fait du problème que rencontrent les handicapés, moteurs, sourds ou mal voyants, au niveau du brevet de pilotage.

N’oublions pas que le premier vol par André CREPY, paraplégique, sur un avion à commandes manuelles eut lieu en 1972, sans autorisations.

Ce n’est que 4 ans après que la DGAC lui permit d’accéder à la première licence de pilote privé pour personne handicapée.

Un arrêté ministériel du 24 novembre 2003, signé par Dominique BUSSEREAU, Secrétaire d’Etat aux transports, a permis aux personnes atteintes d’un handicap moteur d’accéder au métier de pilote professionnel, à l’exception du transport commercial de passagers.

Pour ce qui concerne l’Europe, certains pays comme la Suisse, la Belgique et l’Allemagne interdisent le survol par ces pilotes, sans autorisation préalable.

Deux de ces pilotes viennent de trouver un emploi rémunéré au même titre que tout pilote professionnel valide.

Quelle leçon ! Quel courage ! Quelle détermination !


http://www.aeroclub.com/handicapes.htm#minf

PILOTES DEFICIANTS VISUELS
PILOTES HANDICAPES DES MEMBRES INFERIEURS
PILOTES SOURDS

http://www.castel-mauboussin.com/upload ... Presse.pdf

http://www.aviation-civile.gouv.fr/html ... ndy01.html

http://www.missionbleuciel.com/upload/u ... nuages.pdf

http://handyflying.asso.fr/?2005/08/04/ ... vec-la-fna


Je souhaite que ces liens puissent vous apporter une partie de la réponse que vous souhaitiez.

Pour ce qui concerne le monitorat rémunéré, je poursuis mes recherches car il semble, mais je peux me tromper, que cela n'ait pas énormément évolué.


Bonne journée

Gaïa


(Message édité par Gaia le 12/10/2008 18h08)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

sevrien
Anonyme

Inscrit le 08/08/2006
10 923 messages postés

# 12 octobre 2008 18:44
Merci a toutes & à tous pour ces contributions.

Bien sûr, sensible à ce thème, et reposant sur le cas de Douglas BADER
-- (Biographie, écrite par Paul BRICKHILL : "Reach for the Sky" ; pilote "sans jambes" de la RAF pendant la 2ème guerre mondiale -- Hurricane et Spitfire-- décoré DSO & DFC, légende et inspiration à dimension planétaire ),
-- pour élargir le référentiel je 'poste' ci-dessous un lien et son texte en anglais (pas de problème pour vous, cher vonrichthoffen, ou pour bon nombre d'autres, non plus).

J'espère que cela permettra de poursuivre des recherches intéressantes.

Lien:

http://www.pilotfriend.com/articles/dis ... flying.htm

the disabled and flying
by John de Frayssinet (technical consultant for the British Disabled Flying Association and holder of the outright World Air Speed Record (piston) from Land End to John o'Groats)

I am a disabled person who is a pilot. I make that point right at the beginning, as in this politically correct madness we all seem to be living in I am often described these days as a 'physically challenged pilot'. This is a term that I really hate as I do not find myself disabled in any way when flying an aeroplane.

What is disablement in aviation terms?

Anyone who does not conform to the physical requirements as laid down in the Chicago convention. Technically, this also includes persons with eye and hearing defects. Most registered disabled people are not confined to wheelchairs but many folks have mobility difficulties. We disabled people are a tad annoying as we do not all have the same needs! This makes it very hard for licensing authorities to make firm rulings on who can and who can't fly. In most countries now, sensible procedures have been laid down and disabled pilots are evaluated on an individual basis.

the challenge

It is an achievement for any person to obtain a pilots licence. For many disabled people, sadly, it is even harder. Despite legislation, relatively few flying schools are equipped to accommodate disabled students, and few aircraft are available that are suitable. This is very understandable, as investment may have to be made with perhaps very little need. As things stand, many disabled students have to travel much further for every lesson. A lot of help is out there and advice is happily given. For a lucky few, flying scholarships are even available.

Sadly, a larger challenge can often be found with the attitudes of disabled people themselves. So often, disablement results in the person focussing on what they have lost, and what they can no longer do rather than what they still can. Despite the fact that severely disabled people flew fighter aircraft with distinction in the last great war many disabled people are very surprised to learn that they could train as a pilot.

The greatest difficulty facing us is the attitude of too many airfields.

Some time ago, I flew into Guernsey, Channel Isles carrying two 80 year old ladies. I informed the tower that I was disabled and asked that I could park very close in or be offered a vehicle for transport. The tower replied that I should drop off that disabled person by the entrance to the terminal and then park a long way off. I confirmed that the disabled person was the pilot, to which they replied.....'then get one of your passengers to park the plane'.

Many French airfields (Bergerac and Nantes for instance) have not grasped that disabled persons might be pilots and make no concessions to pilots with mobility difficulties.
Bien sûr,... ce texte n'est pas forcément à jour !

For those who are wheelchair bound, facilities can be completely nonexistent. Kemble airfield UK rebuilt their facilities with fine disabled toilets and ramps to the eating areas for their new complex. However, once the building had been inspected, the ramp needed to enter the building itself was immediately removed and not replaced for 18 months. Gradually however, things are getting better and it is hoped that within a few years, access will be much improved. The new initiative by AFE who publish the excellent VHR flight-guide for the UK to rate airfields for disabled access is to be encouraged.

here are some of the specialist websites.

http://www.bdfa.net/by far the best site
http://www.bhpa.co.uk/Flyability-web-si ... pilots.htm (for microlights)
http://www.wheelchairaviators.org/
http://www.accessibleaviation.com/
http://www.ausaviation.com.au/backgroun ... der12.html
(about Visionair hand controls)

A+

(Message édité par sevrien le 12/10/2008 18h51)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !