Questions sur le métier d'ingénieur en aéronautique

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

Falcon 9
Membre

Inscrit le 22/07/2010
5 messages postés

# 22 juillet 2010 16:46
Bonjour à tous et toutes,

Je me suis inscrits sur ce forum car j'ai énormémant de questions sur le métier d'ingénieur en aéronautique et dans mon entourage personne ne sait répondre à mes questions.

Donc j'ai déja lu des choses et ce que j'ai compris c'est que ingénieur en aéronautique en soit ne veut rien dire car ce titre englobe énormémant de choses. Et ma question principal est si on est passioné pas les avions que faut il faire comme ( ou comme études ?

Avec les connaissances que j'ai actuellement mon idée est de faire premièrement l'EPFL



merci d'avance pour vos réponses
Carlos

(Dernière édition le 13 avril 2011 16:11)

Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

splinter4zic
Membre

Inscrit le 24/02/2010
23 messages postés

# 22 juillet 2010 17:05
bonjour,
après ton bac S , tu fait une prépa ( une bien classé), et après tu fait école d'ingé en aéro.
Ta aussi des écoles d'ingé en aéro avec prépa intégrer. ( renseigne toi dessus )
En france tu as plein d'école spécialisé dans l'aéro comme L'Enac ou Sup Aéro.
Pour être ingénieur aéro ta que ca comme solution je pense (à voir).
Sinon tu peut faire un cycle universitaire (licence master) et tu fini par un master pro. (UFR de Bordeaux 1 propose pas mal de chose en Aéro). Un master (bac+5) sa équivaut a peu près à un diplôme d'ingé.

(Dernière édition le 22 juillet 2010 17:08)

Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Falcon 9
Membre

Inscrit le 22/07/2010
5 messages postés

# 22 juillet 2010 17:46
merci beaucoup pour votre réponse, il faut que je la décortique un peu car en suisse on a pas les mêmes appellations =)

Carlos
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

nago
Membre

Inscrit le 07/01/2007
5 500 messages postés

# 22 juillet 2010 19:09
Salut Carlos, Salut Confédéré,
Bienvenue sur ce forum!
Il est vrai, que pour s'y retrouver dans les appellations françaises en ce qui concerne les formations, cela nous échappe complétement vu "l'abus" des abréviations. Nos amis français ont des filières, qui à nous sont totalement incompréhensibles.
(A part leur volonté de ne pas accepter que le vin de Champagne, charmant village du bord du lac de Neuchâtel, puisse porter ce nom sous prétexte qu'il ferait concurrence au lobby des bulles!)
Bon, ceci-dit, pour la petite histoire, il faut reconnaitre que la Suisse n'a pas d'historique ou de filières dans la construction de réacteurs.Sauf du temps où Sulzer et la FFA construisaient sous licences anglaises (Gobelin) ou françaises (Atar)
Par contre, EPFL et EPFZ ont des filières en génie mécanique qui enseignent le domaine aéronautique. (Dont Nicolier)
Ton idée de commencer l'EPFL me parait la meilleure, mais pour une spécialisation réac, il te faudra de préférence passer par RR, GE, Snecma. A priori avec une diplôme EPFL en poche, il n'y pas lieu de continuer dans une école en France, mais de te faire embaucher par un industriel.
Simple lien:
http://bachelor.epfl.ch/page28516-fr.html
Bonne suite et tiens-nous au courant de ton suivi.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

nembourg
Membre

Avatar de nembourg

Inscrit le 22/12/2008
366 messages postés

# 22 juillet 2010 20:59
Bonsoir Carlos.

Comme tu le dis, Ingénieur en Aéronautique, ça ne veut pas dire grand chose... Si tu souhaite t'orienter vers les réacteurs, alors il te faudra une formation plutôt orientée mécanique. Mécanique des solides (car un réacteur se sont beaucoup de pièces en mouvement) ou bien mécanique des fluides (car un réacteur prend de l'air à l'avant et le chasse par l'arrière en le maltraitant pas mal entre les deux).
Mais tu peux aussi faire de l'aérodynamique ou encore de l'électronique...
Il est vrai que la "classe préparatoire" (appelé aussi math sup math spé) est une appellation franco-française qui ne veux généralement pas dire grand chose aux étrangers...

Mon conseil, une école d'ingénieur dans une des spécialité citée plus haut (mécanique des solides, mécaniques des fluides, aérodynamique, électronique...) et surtout un BON STAGE !
Comme le dit Nago, le choix du stage conditionne beaucoup la vie du futur diplômé... Ainsi, essaies de te trouver un stage chez RR ou GE ou en France chez Snecma, Turbofan, Microturbo...

Si tu fais EPFL, tu auras accès à un programme d'échange avec une école française (ça sera certainement une école de l'INPG (Grenoble)). Je le sais, j'ai fait l'INPG et pas mal de mes collègues ont fait une année à EPFL... Et dans les écoles de l'INPG tu pourras faire de l'électronique (comme moi wink ) ou bien de la mécanique des fluides, hydraulique...

Pour répondre à splinter4zic, l'enac et sup aéro ne sont pas les seules à offrir des opportunités à leurs diplômés dans l'aéronautique. Encore une fois, l'aéronautique c'est très vaste...

Voila, j'espère avoir éclairé un peu ta lanterne...

En parlant de lanterne et de la Suisse, un petit jeu de mot pour la route :
"Il faut arrêter de prendre la Helvétie pour des gens ternes !!!"

Désolé wink

_________________
Each take off is optional but every landing is mandatory
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Falcon 9
Membre

Inscrit le 22/07/2010
5 messages postés

# 22 juillet 2010 23:37
nago a écrit :Salut Carlos, Salut Confédéré,
Bienvenue sur ce forum!
Il est vrai, que pour s'y retrouver dans les appellations françaises en ce qui concerne les formations, cela nous échappe complétement vu "l'abus" des abréviations. Nos amis français ont des filières, qui à nous sont totalement incompréhensibles.
Merci pour l'acceuil, oui en effet je me perd toujours quand je cherche un truc sur internet ils ont tellement d'abréviations ^^ mais bon ...

@ nago: Un Suisse !!! Youpiiie ^^ merci beaucoup pour vos réponses juste une question encore dans le lien que vous m'avez donné, il ne parle pas d'aéronautique à l'EPFL?

@nembourg: merci pour vos réponses également =) elles m'éclaire même beaucoup, je ne regrette vraiment pas de m'être inscrit sur le forum =)

Encore une question général ^^ admettons qu'on se projette à la fin de mes études et que je commence a travailler et que j'ai finallement fait mécanique des fluides et que j'ai trouvé un job, en quoi consisterait concrètement mon travail ?

merci d'avance pour votre patience et pour l'aide que vous m'apportez

Carlos
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Falcon 9
Membre

Inscrit le 22/07/2010
5 messages postés

# 23 juillet 2010 19:37
Salut,

Voila je me demandais si c'était une métier. Genre je suis la personne ou dans un groupe de personne qui decide de la forme de l'avion, la taille des ailes, de la matière, le type de réacteurs etc etc ... ??

merci de votre patience

carlos
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

nembourg
Membre

Avatar de nembourg

Inscrit le 22/12/2008
366 messages postés

# 24 juillet 2010 12:35
La mécanique des fluides c'est l'étude des propriétés mécanique appliquée aux fluides (donc ce qui n'est pas solide, en tout cas à température ambiante).
Ainsi tu étudieras les étages de compression de l'air dans un réacteur, de l'eau dans une turbine de barrage, et même d'écoulement de l'air autour d'une aile par exemple.

Donc ça colle avec ton dernier message...

_________________
Each take off is optional but every landing is mandatory
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Falcon 9
Membre

Inscrit le 22/07/2010
5 messages postés

# 24 juillet 2010 13:38
ah tiens c'est très interessant ce que vous fîtes, merci beaucoup =)

Carlos
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Thanos
Membre

Inscrit le 02/09/2010
5 messages postés

# 3 septembre 2010 10:23
Bonjour,
je suis actuellement à l'ELISA (école d'ingénierie des sciences aérospatiales), et en 4e année l'école propose une option SPA (Système Propulsifs Aérobies) contenant ces matières :

* Moteurs fusée (32h)
* Ingénierie des statoréacteurs (36h)
* Ingénierie des turboréacteurs (36h)

Sans compter les heures de cours commun type mécanique du vol, mécanique spatiale, automatique...
Et il faut savoir que nous avons des contacts à la SNECMA à Vernon, non loin de l'école donc forte possibilité d'y dégotter un stage wink

Si ça t'intéresse, le site de l'école est là : http://www.elisa-aerospace.fr/
Je t'invite à contacter l'école pour les questions sur l'inscription, le cursus ou les conditions d'admission.

Et si tu as des questions d'ordre un peu plus général, tu peux poser tes questions directement aux élèves sur le forum du site des étudiants.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

KER747
Membre

Inscrit le 21/07/2008
82 messages postés

# 5 septembre 2010 16:49
Bonjour,
Moi aussi je veut travailler dans l'aéronautique et j'ai fais une recherche (dans le cadre de mes études) portant sur les métiers dans ce domaine.
Pose tes questions et je vais essayer d'y répondre dans la limite de mes connaissance.
Tout dépend de ce que tu veut faire dans ce domaine, conception, fabrication.....tu peut travailler dans le domaine avec des diplômes de tous les niveaux
Et il faut aussi que tu précise si tu veut concevoir, structure du moteur, combustion......
Pour les écoles, je te déconseille de faire une formation trop axé sur l'aéronautique (comme supaero) mais plutôt une formation mécanique ou électronique pour ne pas rester verrouillé dans l'aéronautique, sachant qu'il peut se passer quinze ans avant qu'il y ait une vague de recrutement dans le domaine.
Si tu veut être dans le bureau d'études, tu dois savoir que c'est très difficile d'accès par la fac, le mieux c'est de faire une école comme Polytechnique, Centrale paris ou toute autre école de ce calibre.
Et regarde ce site ça va t'orienter un peut:
http://www.aerocontact.com/formations_m ... utique.php

_________________
Ma premiere page: www.aerozone.tk
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Thanos
Membre

Inscrit le 02/09/2010
5 messages postés

# 6 septembre 2010 14:55
Pour réagir à ce que dit Ker747 :

Faire une école d'ingé aéro ne te verrouille absolument pas dans le domaine aéronautique, d'autres secteurs utilisent des compétences très similaires donc il est assez simple de franchir le pas. J'ai actuellement plusieurs camarades de promotion en stage dans des entreprises qui ne sont pas aéro : Nexter (armement terrestre), DCNS (armement maritime), Renault (automobile), d'autres travaillent sur des systèmes de pompes hydrauliques...

Et c'est encore plus vrai en ce qui concerne SUPAERO, dont aujourd'hui une bonne partie des diplomés travaille ailleurs que dans une boite d'aéro (notamment dans le business ou dans des postes haut placé de l'administration... Exemple le Délégué Général pour l'Armement...) Quoiqu'il en soit en sortant de Supaero le prestige et le salaire sont conséquents, et aucun n'a de mal à trouver de travail... Mais la sélection est d'autant plus rude.

Pour ce qui est des écoles de type Polytechnique, Centrale et Mines, ce sont effectivement d'excellents écoles mais le problème est le même, les concours sont très sélectifs car ces écoles sont très prisées, notamment parce qu'elles sont publiques et donc moins cher que des écoles privées.

Mais je confirme, ce genre de métier est très difficile à rejoindre par un fac.


PS : ça m'étonne qu'un mec "qui veut travailler dans l'aéronautique" ai une signature "J'ai été dans le bureau d'études de Dassault Aviation"...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !