Ces erreurs dangereuses que nous faisons...

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

aprinault
Membre

Inscrit le 09/05/2012
3 messages postés

# 9 mai 2012 20:54
Bonjour,
J'écris ce post pour vous faire part des erreurs que nous pilote faisons régulièrement.
Je pense que dans ce métier, on doit parler sans honte de ces erreurs que l'on fait, même si personnelement j'ai honte de faire des erreurs grotesques et surtout, j'ai peur qu'un jour, cela me soit fatal à moi et mes passagers.
Cependant, vu que je n'ai aucune envie d'arreter l'aviation et que même, j'estime que cela fait aussi partie du métier, je m'appuie sur les retours d'expériences. Si quelqu'un a quelques choses d'autre à proposer je suis preneur...
Je commence par quelques choses de frais qu'il m'est arriver aujourd'hui.

En exercice d'encadrement en TBM700 ( J'ai 450 h de vol dont 150 sur TBM CPLIR ME, QC SE), j'arrive en dernier virage. Je suis bas, bonne Vi, volet TO. Je sens que ça va pas le faire, mais sort mes volet position landing. En effet, du coups je peux avoir une vi plus faible et faire un palier. Je constate que ma vitesse augmente. Pas logique.
Le cdb remet les gaz car ça ne passe pas et surtout, une sensation aux fesses lui fait comprendre que quelques chose cloche.

En effet, je n'avais pas sorti les volets : je les avais rentré.

Je ne sais pas si cela est déjà arrivé à quelqu'un mais je me sens bien con. J'ai du mal à expliquer cela. Je dirais que je suis pt un peu trop formaté remise de gaz.

Voilà, je vous invite à partager vos expériences egalement.
Bien à vous,
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

TOJIAB
Membre

Avatar de TOJIAB

Inscrit le 25/05/2007
384 messages postés

# 10 mai 2012 09:41
Greetings,
Et bienvenue sur le site.
Je ne suis pas pilote, mais de ce que je connais des cockpits, j'ai du mal à imaginer que l'on confonde de position pour les flaps ! Ça m'a l'air plutôt linéaire comme outils, non ! En haut sans flap, en bas tout flap ?!
Ton histoire fait froid dans le dos. Ça fais combien de temps que tu vole ? Et sur quelle compagnie ? D'ores et déjà à mettre sur ma liste noire wink
Merci en tout cas d'avoir partagé avec nous ton histoire.

_________________
"Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait !"
Michel Audiard
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

aixchile
Membre

Avatar de aixchile

Inscrit le 28/12/2009
156 messages postés

# 10 mai 2012 10:29
Bonjour aprinault

Merci pour ton retour d'expérience. Ton explication paraît logique, dans une situation de stress c'est tout à fait possible de penser à une action et d'en effectuer une autre par automatisme.

Je te recommande de partager ce retour par la voie officielle (et anonyme) afin que ce soit utile à d'autres : http://www.bea.aero/fr/publications/rec ... c-info.php
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 10 mai 2012 17:34
Bonjour,

Attention aux jugements hâtifs !...
Le pilotage est un métier à piège. Toutes les bêtises ont été faites et toutes les conneries restent à faire ...
Alors, partant de ce brillant théorème, tongue, je suis extrêmement prudent quant au niveau de performances déclaré :

• vaut-il mieux un avion qui part à l'heure mais avec une panne non traitée ?
• ou un avion qui part en retard avec la panne réparée ?...

• Vaut-il mieux un pilote qui à l'honnêteté de reconnaître ses erreurs qu'un pilote qui les masque ?...

Le REX, ou retour d'expérience : une "boite à lettre" où les pilotes peuvent poster le récit des erreurs, boulettes, gaffes, et autres péccadilles afin que touts les autres puissent à leur lecture en tirer une expérience.

Donc pour revenir au récit d'Aprinault, (bienvenu ! smile je n'aurais pour ma part que deux recommandations à lui faire :
• de conserver cette honnêteté intellectuelle smile
• de poster ce genre de message à la rubrique "Pilotage", qui me paraît plus adaptée.

Je vais vous faire part d'une mésaventure qui m'est un jour arrivée, comme témoignage de ce qu'est l'honnêteté intellectuelle :

J'étais pilote à Tahiti quand la maison mère m'a proposé un poste de CDB qui venait de se libérer dans son autre filiale à Nouméa, sur F27. J'avais fait le tour du réseau Polynésien et en avais assez des plages de sable blanc et de cocotiers bruissant dans les alizés … J’ai donc accepté.

Mais un copilote qui espérait le poste avait gardé rancune de ce parachutage qui le privait de cette promotion qu’il considérait lui être due.
Il n’en a rien dit.
Deux ans plus tard, j’étais promu CDB sur Super Guppy et j’allais quitter la Nouvelle Calédonie.
Le hasard fit que mon dernier courrier dans le Pacifique était avec ce copilote, destination Esperitu Santo et retour avec escale à Port Vila, capitale du Vanuatu.
C’est ce copilote qui pilotait le vol à l’aller, je m’étais réservé le retour pour poser le F27 une dernière fois à Nouméa.
A l’atterrissage à Espiritu Santo, ce copilote a appuyé au maximum sur les pédales de freins. Je n’ai rien pu faire. A l’arrivée au parking, les pneus des deux roues du côté droit présentaient plusieurs « escalopes », plusieurs épaisseurs de gomme ayant disparues en fumée sur la piste.

J’étais stupéfait. Que faire ?... Les choses s’emmêlaient dans mon esprit, les raisons de ce saccage, l’envie de régler son compte à cet enfoiré, le devoir du commandant de ne pas frapper son copilote, l’impérieuse nécessité de trouver une solution et de prendre une décision.
Aucun dépannage dans cette ile paumée du Pacifique Sud, et les passagers déjà prêts à embarquer.
L’empaffé ricanait en disant que j’avais fait un bel atterrissage. Ce serait sa parole contre la mienne.
Je me suis dit qu’après tout si je repartais comme cela, en faisant des atterrissages soignés il y avait statistiquement plus de chance de toucher sur des parties de pneus intactes que sur la partie abimée.

C’est ce que j’ai fait et nous sommes rentrés à Nouméa sans autre incident.

J’ai compris plus tard, bien plus tard que les pilotes se font sans le savoir une réputation. Au fil des incidents, des rapports de vol, des témoignages, des bavardages au coin du bar, les chefs de divisions (les chefs pilotes) se font une image de leurs ouailles. Ils savent qui est fiable, de parole, et qui ne l’est pas. Ils savent sur lesquels ils peuvent compter en cas de problème, qui prendront des décisions, bonnes ou moins bonnes, mais affirmées et assumées. Ils savent aussi ceux qui hésitent, n’osent pas, tergiversent, et ceux qui ne rapportent pas forcément la vérité, qui se défaussent.

C’est un réel problème en équipage à deux : il n’y a pas de témoins. Il est strictement interdit de retirer le « Voice Recorder » comme témoin d’un différent, voire d’une dispute. Cet outil est réservé aux enquêtes en cas d’accident.

En cas de problème, chacun des deux pilotes donne sa version des faits.

C’est donc plus tard, bien plus tard, des années, des décennies plus vieux que j’ai découvert que l’opinion de l’encadrement est un atout essentiel : si deux versions d’un événement sont données, ils savent laquelle est la bonne, car aux fil du temps, ce sont toujours les mêmes qui se découvrent avec droiture, et toujours les mêmes qui biaisent, ou déforment la vérité.

On dit au chef de divison qu’un avion a tel problème à l’autre bout du monde :
« Qui est le commandant de bord ? »
Selon le nom avancé, on ressentira la confiance ou… les sourcils froncés …

Alors un Aprinault qui vient et dit : « J’ai fait une bêtise, une énorme bêtise … » est accueilli avec mansuétude. Sa réputation de fiabilité et de confiance commence à se construire et il en récoltera les fruits avec le temps.
A l’inverse celui dont on découvre qu’ici ou là il a commis des erreurs qu’il a essayé de masquer creuse le trou honteux dans lequel il risquera un jour d’être plongé.

Bonne réflexion,
Eolien

(Dernière édition le 10 mai 2012 17:36)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Curufinwe
Responsable

Avatar de Curufinwe

Inscrit le 27/04/2006
2 618 messages postés

# 10 mai 2012 18:23
Comme le dit eolien, cela sera plus adapté dans la rubrique "Pilotage".

_________________
David - prof policier, secrétaire, assistant social, parent, infirmier et psychologue à Toulouse!
Rédacteur en chef d'Aeroweb-fr.net
Mes photos sur Pictaero

"Never trust a small man. His brain's too near his arse," Sir Noel Coward.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

pitts89
Membre

Avatar de pitts89

Inscrit le 16/10/2006
78 messages postés

# 10 mai 2012 22:55
Respect, bravo "Eolien", à lire, relire, digérer, et appliquer....

_________________
Rv
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

aprinault
Membre

Inscrit le 09/05/2012
3 messages postés

# 13 mai 2012 17:43
Je prends note de vos réponses.
Je vais poster ce message dans la rubrique pilotage comme vous me l'avez conseillé ainsi que dans les REX de la FFA même si il s'agit d'aviation professionnelle.
Je ne demande pas ici qu'on me dise que ce n'est pas grave, que ça arrive, que c'est comme cela qu'on apprend. Au fond comme je le dis, un pilote ne va pas arrêter l'aviation lorsqu'il fait une erreur, quand bien même très grave. L'alternative que j'ai trouvé c'est d'en parler, d'y réfléchir et de trouver une solution.
En méditant, je me suis dit que d'appliquer le vieil adage : ACTION VERIFICATION, m'aurait éviter cette erreur. Après, difficile, à 100 ft du sol en virage sans moteur en train de peaufiner son badin de regarder dans la cabine si l'information que j'ai donné à ma main droite de baisser les volets a été respecté...
Donc j'accepte humblement la réponse de Tojiab. Pour information je vole depuis 4 ans maintenant mais que depuis 1 ans en copilote sur TBM.
Je suis bien d'accord avec toi éolien. Après ces comportements dépendent de la mentalité de chacun.
En tout cas, je m'efforce d'être honnête à défaut d'être irréprochable.
Ensuite, il est plus facile d'écrire un post que d'affronter le jugement d'un interlocuteur.
En attente de vos commentaires et/ou RETEX.
Aéronautiquement,
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 13 mai 2012 20:18
Dans les temps anciens, on pouvait mesurer le degré de confiance ou de stress du pilote à la couleur des doigts plus ou moins crispés sur le volant. Qu'en est-il aujourd'hui avec les sidesticks ?

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 13 mai 2012 23:29
Bonsoir Aprinault,

aprinault a écrit :En méditant, je me suis dit que d'appliquer le vieil adage : ACTION VERIFICATION,
Action / Contrôle !... tongue
(c'est pareil mais c'est ce qui se dit ... enfin... à Air France tout au moins ...)

Bonne soirée,
Eolien

(Dernière édition le 13 mai 2012 23:30)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 14 mai 2012 19:36
Bonjour Vector,

Vector a écrit :Dans les temps anciens, on pouvait mesurer le degré de confiance ou de stress du pilote à la couleur des doigts plus ou moins crispés sur le volant. Qu'en est-il aujourd'hui avec les sidesticks ?
La remarque est judicieuse, mais concernant les Sidesticks, on peut pas savoir vu qu'on ne les voit pas d'un pilote à l'autre ... sad

Juin approche, et le BEA doit être en effervescence ...

Bien amicalement,
Eolien

(Dernière édition le 14 mai 2012 19:36)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

nago
Membre

Inscrit le 07/01/2007
5 500 messages postés

# 15 mai 2012 22:14
L'erreur fondamentale de cet accident est semble-t-il bien due au fait que faire "le malin" à basse altitude sous fort vent rabattant conduit à ce genre de catastrophe.
Virer à 180° sans vitesse et sans tirer pour maintenir une assiette plus ou moins plate et garder de la portance, c'est malsain...
Sous réserve des conclusion de l'enquête.
http://www.24heures.ch/suisse/crash-mor ... y/19197898
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 16 mai 2012 02:27
Là encore, des airbags n'auraient pas été d'une grande utilisé. Le petit bonjour à la famille ou aux copains fait toujours recette dans la colonne des accidents.

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 16 mai 2012 09:36
Bonjour,
Oui Vector, à se demander s'il ne vaudrait pas mieux le mettre au programme de la formation PPL ...
Une manoeuvre connue est toujours plus sure qu'un "numéro" improvisé.
D'ailleurs je vais y réfléchir pour mon aéro-club ... où vole mon propre fils ...

Bonne journée, smile
Eolien

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Stefan
Membre

Avatar de Stefan

Inscrit le 06/01/2008
946 messages postés

# 16 mai 2012 11:10
eolien a écrit :Oui Vector, à se demander s'il ne vaudrait pas mieux le mettre au programme de la formation PPL ...
Bonjour,

Cela n'existe-t-il pas déjà ? Dans le manuel du pilote, il y a une page là-dessus. Altitude de sécurité, faible inclinaison et toujours regarder devant.
Cependant, ce n'est peut-être pas au programme de la formation pratique du SEFA.
Bonne journée!
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !