myopie et derogations ...

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

fab7759
Membre

Inscrit le 26/03/2012
2 messages postés

# 27 janvier 2014 21:46
bonjour à tous... je dispose d'enfin d'un budget et de temps pour passer mon brevet ppl, un rêve qui a refait surface et réalisable familialement.. alors ce coup ci je suis dans les starting-blocs !!!!

par contre, je suis myope et porteur de lentilles (et ce sans aucun soucis depuis plus de 15 ans maintenant ). je suis à -9,50 et -8.00 mais corrigé à 9,5 /10 avec lentilles ou lunettes. est ce possible de piloter dans ce cas ? comment fait il faire ? existera t'il une dérogation ? quelle est la procédure ?
merci de m'aider svp car je crains le pire et n'ai pas trouvé de réponses claires sur le net.

ai je besoin d'une derogation ?
ai je une chance d'en obetnir une ?
sous quel delai moyen ?
et si je me fais operer, plus de chances ? ? q
fab7759
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Yahouu
Membre

Avatar de Yahouu

Inscrit le 22/05/2010
124 messages postés

# 27 janvier 2014 22:07
Mais oui tu peux piloter!
Ou alors il y risque d'y avoir un nombre énorme de cas à surveiller ou interdire de voler.
Dans le doute, passe ta visite médicale Classe 2, il te dira si tu es apte ou non à piloter en privé.

(Dernière édition le 27 janvier 2014 22:08)

Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 27 janvier 2014 22:43
Bonsoir Fab,

En direct de bruxelles et avec les compliments de Barroso :

Les dernières règles des PART-FCL (qui vont détruire les aéro-clubs smile)

MED.B.070 Ophtalmologie
a) Le demandeur ne doit pas présenter d'anomalie fonctionnelle des yeux ou de leurs annexes, ni d'affection évolutive, congénitale ou acquise, aiguë ou chronique, ni de séquelle d'intervention chirurgicale ou de traumatisme oculaire, susceptibles d'influer sur l'exercice en toute sécurité des privilèges de la ou des licences en question.
b) Examen
(1) Pour un certificat médical de classe 1:
(i) un examen ophtalmologique complet doit être pratiqué à l'examen initial puis périodiquement, en fonction de la réfraction et de la performance fonctionnelle de l'œil; et
(ii) un examen oculaire standard doit être pratiqué lors de tous les examens pour prorogation et renouvellement.
(2) Pour un certificat médical de classe 2:
(i) un examen oculaire standard doit être pratiqué lors de l'examen initial et de tous les examens pour prorogation et renouvellement; et
(ii) un examen ophtalmologique complet doit être pratiqué sur indication clinique.
c) L'acuité visuelle de loin, avec ou sans correction, doit être comme suit:
(1) dans le cas d'un certificat médical de classe 1, au moins 6/9 (0,7) pour chaque œil pris séparément, et acuité visuelle avec les deux yeux d'au moins 6/6 (1,0);
(2) dans le cas d'un certificat médical de classe 2, au moins 6/12 (0,5) pour chaque œil pris séparément, et acuité visuelle avec les deux yeux d'au moins 6/9 (0,7). Un demandeur ayant une vision inférieure aux normes pour un œil peut être déclaré apte en concertation avec l'autorité de délivrance des licences et sous réserve d'un examen ophtalmique dont le résultat doit être satisfaisant;
(3) un demandeur de certificat médical de classe 1 ayant une vision inférieure aux normes pour un œil est déclaré inapte. En cas de prorogation, le demandeur ayant une vision inférieure aux normes acquise pour un œil est renvoyé à l'autorité de délivrance des licences et peut être déclaré apte si cet état n'est pas susceptible d'influer sur l'exercice en toute sécurité de la licence dont il est titulaire.
d) Le demandeur doit être capable de lire une planche N5 (ou équivalent) à 30-50 cm de distance et une planche N14 (ou équivalent) à 100 cm avec, si elle est prescrite, l'aide d'une correction.
e) Le demandeur d'un certificat médical de classe 1 doit avoir des champs visuels normaux et une vision binoculaire normale.
f) Le demandeur qui a subi une intervention chirurgicale oculaire peut être déclaré apte si une évaluation ophtalmologique donne un résultat satisfaisant.
g) Le demandeur ayant un diagnostic clinique de kératocône peut être déclaré apte si un examen pratiqué par un ophtalmologue donne un résultat satisfaisant.
Le demandeur d'un certificat médical de classe 1 est renvoyé à l'autorité de délivrance des licences.
h) Le demandeur présentant l'un des états suivants:
(1) astigmatisme;
(2) anisométropie; peut être déclaré apte si une évaluation ophtalmologique donne un résultat satisfaisant.
(i) Le demandeur atteint de diplopie est déclaré inapte.
j) Lunettes et lentilles de contact: si une fonction visuelle satisfaisante n'est obtenue qu'avec correction:
(1) (i) pour la vision de loin, les lunettes ou lentilles de contact doivent être portées pendant l'exercice des privilèges de la ou des licences en question;
(ii) pour la vision de près, une paire de lunettes adaptée à cet usage doit être à portée de la personne pendant l'exercice des privilèges de la licence;
Maj 05/2012 par LGD Document de travail / Stages de remise à niveau FI Commission formation FFA
AIRCREW PART MED SOUS-PARTIE B Page 23 EXIGENCES APPLICABLES AUX CERTIFICATS MEDICAUX DES PILOTES
(2) la personne doit disposer, immédiatement à sa portée, d'une paire de lunettes de secours de même formule pendant l'exercice des privilèges de la ou des licences en question;
(3) la correction doit permettre une fonction visuelle optimale, être bien tolérée et adaptée à un usage aéronautique; (4) lorsque la correction visuelle est obtenue par des lentilles de contact, celles-ci doivent être adaptées à la vision de près, monofocales, non teintées et bien tolérées;
(5) le demandeur présentant une erreur de réfraction importante utilise des lentilles de contact ou des lentilles à indice élevé;
(6) une seule paire de lunettes doit suffire à satisfaire aux exigences visuelles;
(7) des lentilles orthokératologiques ne doivent pas être utilisées.
MED.B.075 Perception des couleurs
a) Le demandeur doit démontrer sa capacité à percevoir facilement les couleurs dont la reconnaissance est nécessaire à l'exercice en toute sécurité de ses tâches.
b) Examen
(1) Le demandeur doit réussir le test d'Ishihara pour la délivrance initiale d'un certificat médical.
(2) En cas d'échec au test d'Ishihara, le demandeur se soumet à des tests plus approfondis de perception des couleurs permettant de déterminer s'il a une vision sûre des couleurs.
c) Dans le cas d'un certificat médical de classe 1, le demandeur doit avoir une perception normale des couleurs ou avoir une vision sûre des couleurs. Le demandeur qui échoue aux tests plus approfondis de perception des couleurs est déclaré inapte.
Le demandeur d'un certificat médical de classe 1 est renvoyé à l'autorité de délivrance des licences.
d) Dans le cas d'un certificat médical de classe 2, si le demandeur n'a pas une perception satisfaisante des couleurs, ses privilèges de vol sont limités aux prestations de jour uniquement.


Bonne chance et bons vols, smile
Eolien

(Dernière édition le 27 janvier 2014 22:45)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !