Tout et rien... ou n'importe quoi !...

1 - 2 - Suivante - Fin

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 26 décembre 2010 19:59
Bonsoir,

Ne sachant où placer cette information, j'ouvre ce fil...

L'avion de Laurent Gbagbo immobilisé à l'aéroport de Bâle-Mulhouse

C'est n'importe quoi !
Voilà !... On va partir en vacances d'hiver, on a fait les valises, tout est quasiment prêt et ... on vous annonce que votre avion est bloqué à l'aéroport !
Voilà un bonhomme qui a travaillé dur pour se payer un petit avion sans rien demander à personne et on veut le lui piquer !...
Quelle déception !
En plus tout près des banques suisses... quelle galère !...

Enfin, on garde l'espoir de le voir revoler bientôt... juste pour le plaisir des yeux bien sûr !...
Eolien sad

Ps : il n'y a pas une asso, ou des psy pour ce genre de catastrophe ?...
Va falloir faire une pétition !...

(Dernière édition le 26 décembre 2010 20:05)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 26 décembre 2010 20:02
Toujours dans le n'importe quoi :

le patron d'Air France accuse Aéroports de Paris

Après Airbus pour l'affaire des sondes Pitot,
Voici ADP pour la neige et le glycol ...

Agressif le bonhomme ! A moins que le meilleure défense ne soit l'attaque !... tongue

Bonne soirée,
Eolien

(Dernière édition le 26 décembre 2010 20:02)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

spadXIII
Membre

Avatar de spadXIII

Inscrit le 06/07/2010
227 messages postés

# 27 décembre 2010 18:44
pour les airbus je sais pas , mais pour ADP , c est certainment pas air france qui doit entretenir les pistes pour les decollages.
a chaque tombees de neige ils etaient pnevenus ... faut aussi arretes de se foutres des autres ...
que des aeroports comme le CDG soit pas capable de gerer ce genre de situation .

(Dernière édition le 27 décembre 2010 21:29)


_________________
vie au pays de candy ....
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 27 décembre 2010 20:06
Bonsoir SpadXIII,

En préambule, je rappelle qu'il y a :
• le dégivrage : curatif. On nettoie l'avion de toute trace de neige ou de glace
• l'antigivrage : préventif. On pulvérise un produit pour empêcher l'accrétion ou le dépot de neige ou de glace pendant un temps limité.

Ce temps de protection est lié au type de produit utilisé, à la température, et au type de précipitation.

Selon le ratio, ça va de 3 mn à quelques heures. En général, on est protégé pour 1/2 à 3/4 d'heure...

Anecdote :

Un soir à Toronto, il neigeait. Normal en plein hiver. Aux opérations (PPV AF) on planifie le passage à la station de dégivrage. Une fois l'embarquement terminé, on doit attendre longtemps notre tour pour la mise en route. Normal, me dis-je, puisque tout le monde passe au dégivrage. Lorsque nous sommes enfin autorisés au roulage, je suis confiant, quelques heures de retard, certes, mais ça y est, on roule !
Et me dis-je, ici, ils sont habitués et ça va ronfler !

Arrivés sur le taxi-way qui mène à la station, nous sommes en ènième position dans une queue d'avions dont on ne voit pas la tête...
Une heure et demi plus tard, nous sommes enfin sous les portiques. On ferme les écoutilles et c'est parti pour le shampoing ! L'air en cabine commence à sentir le renard qui a bien galopé par une chaude journée d'été,... Quand l'avion est bien propre, le gars du sol m'appelle : il y a de la glace dans l'entrée d'air des réacteurs...
Malheur ! Si un bloc de glace se détache à haute vitesse ça peut faire des dégâts. On arrête donc les moteurs et c'est parti pour un dégivrage des entrées d'air. Opération terminée, on remet en route, on ré-ouvre les vannes de Packs, on respire un air qui va chasser les miasmes qui commençaient à nous bleuir le teint, et on reprend le roulage...
Catastrophe : la chef de cabine vient au cockpit :
"Un bébé fait un crise d'asthme qui à l'air sévère, et la maman a oublié les médicaments dans la valise... en soute !"

Retour au parking, recherche infructueuse du bagage. (il est 3 h30 du matin), une infirmière appelée à la rescousse administre un médicament au bébé mais demande que nous restions là une demi-heure de plus pour vérifier l'effet du médicament sur l'état du bébé.

Entre temps, il neige... et je rappelle que le temps de protection du liquide est proportionnel au taux de produit anti-givrage qui est mélangé à l'eau.

Vous imaginez la suite...

Tout ça pour dire que l'on peut mettre en place des moyens pour des centaines d'avions, tous les jours.
Cela sous-entend un investissement considérable, en matériels, produits, et personnels.

Pour combien de jours en réalité à Paris ? Sur une décennie, à vue de nez je vais avancer entre 5 et 10 jours par an, soit 50 jours. Même pas deux mois.
Qui va payer cette faramineuse dépense ? Le prix sera fatalement reporté sur les taxes aéroportuaires, et on paiera des sommes importantes pour un service inutile tout au long de l'année puisque nécessaire seulement 25 à 50 jours sur 3600 jours...

Je crois qu'il vaut mieux rester comme l'on est et accepter que, parfois, il y ait quelques désordres ...

C'est la même chose sur les routes de France : beaucoup ont crié au scandale parce que les routes n'étaient pas propres et bien déneigées.

Faut-il mettre des bataillons de tracto-pelles, de balayeuses et de sableuses en permanence sur les routes de France pour couvrir des périodes neigeuse dont le nombre de jours par an se compte sur les doigts de la main ?
Qui va payer tous ces matériels et ces personnels qui ne serviront à rien le reste du temps ?...

Les médias entretiennent l'ambiance : on interroge des passagers bloqués, on les choisit parmi les plus virulents, qui crient au scandale, à l'impréparation, au manque de moyens, à l'incurie, à l'incompétence !

Dans quelques jours, tout ceci sera oublié et les médias nous trouveront un autre os à ronger !... tongue

Bonne soirée,
Eolien

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

spadXIII
Membre

Avatar de spadXIII

Inscrit le 06/07/2010
227 messages postés

# 27 décembre 2010 21:27
et bien merci eolien pour tous ces details ; ce qu on ma dit un peu apres avoir ecrit mon message , c est qu effectivement les systemes de degivrages sur les avions de lignes sont conssus pour agir pendant le vol , et non au sol ... ce qui changent beaucoup les choses .Ca ne givre pas forcement au meme endroit...
moi bete et con j en etais resté simplement aux pistes....

pour ce qui est du cote " voiture et route " il s agit plus d une question de mentalite " francaise " assez etroite et qui a du mal a s adapter . enfin ... mon avis .

bonne soiree .

_________________
vie au pays de candy ....
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

pals
Membre

Avatar de pals

Inscrit le 01/12/2006
484 messages postés

# 27 décembre 2010 22:28
Pour rebondir sur l'analyse d'Eolien, on pourra remarquer que, lors des derniers épisodes neigeux sur les routes, les médias se sont focalisé sur les moyens de déneigement absents, mais ils ont totalement passé sous silence l'absence d'équipement spécialisés des automobilistes et des poids lourds. Mon ami allemand m'a indiqué que, chez eux, les pneus neiges ne sont pas obligatoires, mais que celui qui bloquera la circulation parce qu'il n'est pas équipé sera verbalisé par les forces de l'ordre.
Tous ceux qu'on a entendu protester sur le manque de moyens collectifs ne sont pas prêts à s'équiper individuellement. Pour quelques jours par an, cela peut se comprendre, mais il faut cesser de rechercher des responsabilités individuelles là où il n'y en a que de collectives...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 27 décembre 2010 23:19
pals a écrit :... mais il faut cesser de rechercher des responsabilités individuelles là où il n'y en a que de collectives...
Exactement !

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 27 décembre 2010 23:36
Tant que l'on est sur ce thème précipitations / contamination (des pistes et des avions), une précision :

Nous sommes dans le concept de l"Avion Propre".

C'est un concept relativement récent, pas plus d'une quinzaine d'années. Avant, on acceptait que des avions décollent avec, sur le fuselage ou la voilure des traces de givre, de neige ou de glace. Il y a eu des accidents où la preuve a été apportée que les raisons incontestables de la catastrophe étaient dues à la présence de contaminant ayant entraîné perte de contrôle ou décrochage.
Les plus significatifs étant le B 737 du Potomac, et un F 28 je ne sais plus où ... (Nord Europe ou Nord Amérique...)
(rien à voir avec l'accident du Dash 8 à Buffalo, lié à un givrage en approche)

Aujourd'hui, le concept de l'Avion Propre implique que pour pouvoir décoller, l'avion ne doit avoir aucune trace de givre, de neige ou de glace, sur les endroits "stratégiques" de l'avion : Voilure (ailes et empennage, fuselage, sondes, pare-brise, etc...
Une exception est la gelée blanche, que l'on tolère sur le fuselage uniquement dans la mesure où les lettres d'immatriculation sont visibles (ce qui sous-tend que la couche n'est que de 2 ou 3 mm).

Eolien

(Dernière édition le 27 décembre 2010 23:38)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 28 décembre 2010 00:12
The Crash Of Air Ontario Fokker F28

Mieux vaut passer une nuit ou deux sur un matelas de fortune que partir à tout prix ... sad

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 28 décembre 2010 02:12
Salut à tous,
Permettez à un expert en routes enneigées de mettre son grain de... sel.
Au Québec on est bien équipé en matière de déneigement et lors de la dernière chute de neige, pour 5 cm annoncés, il en est tombé 25 cm. Les chasses neiges circulent continuellement tant qu'il neige, puis on commence à charger la neige dans des gros camions de chantier. Pour une ville comme Montréal, les grandes artères sont déblayées dans la journée, les routes importantes le lendemain et le reste au bout de 3 jours. Sans aller jusque là, ne pensez-vous pas que de mobiliser les camions de la voirie avec deux gars dans la benne pour étaler du sable comme on en trouve en quantité sur les berges de la Seine aurait un peu aidé. Quand au pb du dégivrage, il aurait suffit de faire escorter les camions de glycol pour résoudre le problème.
Quand on est prévenu depuis plusieurs jours, il est impardonnable de ne pas se préparer.
Pour ce qui est de la contamination, l'accident du Potomac a bien démontré que ce n'est pas une question de poids, mais de couche qui change les propriétés d'écoulement de l'air sur l'extrados.
Et un dernier point : à Montréal on récupère le glycol par des puisards et on peut le réutiliser en cas de besoin et pour éviter de polluer les cours d'eau.
Il faut dire que les incitatifs sont plus puissants chez nous.
Alors bonne fin d'année.

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 28 décembre 2010 09:35
Bonjour Vector,
Vector a écrit :Au Québec on est bien équipé en matière de déneigement .
...
L'hiver au Canada est particulièrement rude, et long.
La France est un pays tempéré.
Vous comptez les périodes d'enneigement en mois. Nous les comptons en jours.
On ne peut pas avoir les mêmes moyens donc réagir avec la même efficacité qu'au Québec.

Vector a écrit :pour 5 cm annoncés, il en est tombé 25 cm.
...
En France, il y a allocution du président de la république et limogeage du patron de la météo ! tongue

Vector a écrit :Il faut dire que les incitatifs sont plus puissants chez nous.
C'est le point essentiel.
Il y a les impondérables, et la médiatisation fait le reste.
New-York est quasiment bloqué en ce moment.

Il y a quelques années, il y a eu un record d'enneigement sur New York (73 cm). Ce jour là, j'effectuais un courrier en B 777.
La météo (les TAFs) prévoyaient une météo convenable pour la période couvrant notre heure d'arrivée. J'ai donc décidé le départ.... en prenant de substantielles réserves de carburant !
A mi-chemin, nous avons reçu par ACARS un message de notre "Dispatch" :
" New York vient de fermer. Quelles sont vos intentions ?"
Puisque les TAFS restaient convenables, j'ai décidé de poursuivre. Arrivés à New-York, les pistes étaient toutes fermées. L'Escale AF nous a informé qu'il y en avait pour une heure avant qu'une piste ne soit ouverte. Nous avons tourné dans la nuit, du côté de Long Island, calculant et re-calculant nos distances d'atterrissage et les longueurs de piste nécessaires pour un atterrissage sur la piste contaminée la plus courte.

Deux pistes ont été ré-ouvertes simultanément. Le contrôle nous a refusé la plus longue, réservée pour les décollages. Nous avons engagé l'approche sur la piste la plus courte.
Fort d'une expérience vécue, j'ai dit au copilote que je ne tournerai pas sur une bretelle de dégagement tant qu'on aurait pas atteint une vitesse de roulage très faible, de l'ordre de 5 kt.
(Aux commandes d'un B767, j'avais voulu tourner sur un taxi-way enneigé, et l'avion avait été tout droit. J'avais freiné, sans aucun succès, roue de nez braquée à fond, freins enfoncés, l'avion avait continué à avancer, la poussée ralenti des réacteurs étant supérieure au freinage. Finalement il avait bien voulu s'arrêter à l'extrême limite.)
L'atterrissage s'était bien passé sur une piste toute blanche, recouverte de plusieurs centimètres de neige tassée, ne se distinguant de l'univers blanc et glacé que par les loupiottes du balisage.
Avant la fin de piste, il y a une bretelle de dégagement grande vitesse. On l'a approché à une vitesse d'environ 25 kt, et le copi me dit :
" Prends la bretelle !"
Verrouillé dans mon esprit, je l'ignore et poursuis la décélération jusqu'au bout de piste. On tourne à gauche sur le taxi-way, à une vitesse très faible, moins de 5 kt.
Je reproche au copi de m'avoir "stimulé" à tourner à 25 kt alors qu'au briefing j'avais bien insisté sur mon choix de ne pas essayer de tourner tant qu'on aurait pas une vitesse très faible.
A cet instant, un A340 turc se pose. Il veut dégager à cette fameuse bretelle, se rate, va dans les décors, avec gerbes de neige alors qu'il effectue un superbe cheval de bois (tête-à- queue) pour se retrouver ni sur la piste ni sur le taxi-way, et le nez à 180° de son arrivée.
Toute la zone est bloquée, et nous ne pouvons plus avancer car l'aile de l'Airbus dépasse sur le taxi-way et nous sommes resté 3 heures avant de pouvoir reprendre le roulage. Malheureusement on nous a fait avancer et tourner un peu ce qui ne nous a pas permis d'assister aux travaux de sortie du 340 de l'endroit où il était.
Puis nous avons attendu avec les passagers 4 heures pour nos bagages.
Les rues très enneigées ont rendu le transport long et hasardeux jusqu'à l'hôtel où nous sommes arrivés au petit matin...

Bien amicalement,
Eolien smile



Pendant la décélération,

(Dernière édition le 28 décembre 2010 09:36)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

resail77
Membre

Avatar de resail77

Inscrit le 01/04/2009
202 messages postés

# 28 décembre 2010 13:41
pals a écrit :Tous ceux qu'on a entendu protester sur le manque de moyens collectifs ne sont pas prêts à s'équiper individuellement. Pour quelques jours par an, cela peut se comprendre, mais il faut cesser de rechercher des responsabilités individuelles là où il n'y en a que de collectives...
bonjour,
on ne s'équipe pas pour quelque jour par an mais pour des hivers.
Et puis il faudrait aussi, et surtout, ne pas perdre le bon sens.
c'est l'hiver, il y a de la neige et c'est normal.
Il faut s'adapter.
Certe, c'es pas le plus simple, c'est trés facile à écrire, mais avec un peu d'éffort.
Quand il y a des gréves avec pas de train et pas d'essence, aprés le grand "ruch" de nos anciens on est bien forcés de s'adapter.
En ce moment c'est pareil, pourquoi insister à prendre un avion ou la route quand on sait que cela bloquera?

Mais soyez rassurer, je suis comme tous et fait les mêmes anneries.

Vive l'hiver et bonne fêtes de fin d'année à tous

_________________
je n'ai pour dieu que le ciel qui inspire mes pensées et la terre qui supporte le poid de me souliers
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 28 décembre 2010 15:14
Bonjour à tous les fanatiques de neige sur les pistes.
Je me souvins qu'à Orly, les services techniques avaient fait l'essai d'une invention (tchèque je crois) consistant en un réacteur de MIG déclassé monté sur un chariot. C'était efficace pour déblayer un peu de neige et aussi pour faire lever le brouillard. Je ne crois pas que cela a eu des suites, peut-être à cause du coût du carburant.
Historiquement, ils ont utilisé le même procédé au Koweït pour éteindre les puits de pétrole. Le réacteur était approché assez près pour souffler la flamme de côté pendant qu'une grue déposait un dôme sur le puits, comme le couvercle de la marmite. Ils ont ainsi éteint des dizaines de puits dans le temps que les équipes de Red Adair mettaient pour en éteindre un seul à la dynamite.
Comme quoi l'invention et la débrouillardise sont les deux mamelles de l'efficacité.
Cela dit, il ne suffit pas de déblayer la neige, il faut éviter de faire des tas et des murs trop hauts. A Detroit, l'avion qui nous précédait (DC-9 ou MD-80) a heurté un tas de neige avec le bout de l'aile et a pivoté hors de la piste et on est restés coincés pendant trois heures, un peu comme Eolien avec le 340 Turc.
C'est vrai qu'on ne tient pas assez compte de la poussée au ralenti !
Je souhaite une bonne fin d'année à tous.

(Dernière édition le 28 décembre 2010 15:19)


_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 28 décembre 2010 15:22
Il me vient une question pour Eolien.
Sur le 767, est-ce qu'il aurait été possible de sortir les reverse au ralenti, au moins pour annuler la poussée résiduelle ?

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

resail77
Membre

Avatar de resail77

Inscrit le 01/04/2009
202 messages postés

# 28 décembre 2010 17:56
Vector a écrit :Bonjour à tous les fanatiques de neige sur les pistes.
Je me souvins qu'à Orly, les services techniques avaient fait l'essai d'une invention (tchèque je crois) consistant en un réacteur de MIG déclassé monté sur un chariot. C'était efficace pour déblayer un peu de neige et aussi pour faire lever le brouillard. Je ne crois pas que cela a eu des suites, peut-être à cause du coût du carburant.
.
Bonsoir, il n'y a pas si longtemp que ca, une personne m'a parlé de ce systeme utlisé par l'armée de l'air.
Cela semblait encore en service à ce moment...

Cordialement

_________________
je n'ai pour dieu que le ciel qui inspire mes pensées et la terre qui supporte le poid de me souliers
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur
1 - 2 - Suivante - Fin

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !