Actualité aéronautique

Adoption de la taxe de solidarité au Parlement

Article publié le 11 décembre 2005 par Guillaume Boucherat

La taxe de solidarité sur le billet, soutenue par Jacques Chirac, a été voté Jeudi dernier à l'Assemblée Nationale par l'ensemble de l'assemblée hormis le PC.

    Jeudi dernier, l'Assemblée Nationale a voté l'instauration d'une taxe de solidarité voulue par le Président de la République Jacques Chirac, prendra effet en juillet 2006 qui aura une valeur s'échellonant de 1 à 40 euros.    Les recettes de cette taxe, estimées à 210 millions d'euros par an, seront destinées à la lutte contre le SIDA dans les pays en voie de développement.    "C'est un dispositif qui est juste, qui est généreux, au sens le plus noble du terme et qui donne, me semble-t-il, à la France une voix majeure vis-à-vis de la communauté internationale" a déclaré le ministre délégué au Budjet Mr Jean-François Copé.        Les groupes UMP, UDF,et PS ont approuvé cette taxe.De nombreuses voix se sont et s'élèvent  encore contre cette taxe notamment le groupe communiste qui avait proposé, à la place de surtaxer le billet, ce qui désavantage le client, de taxer les bénéfices des groupes pétroliers; il y a aussi celle de la FNAM ( Fédération Nationale de l'Aviation Marchande) qui déclare que cette taxe est un élément qui développera la crise du secteur aérien avec une perte supposée, due à cette taxe de 600 000 à 1 million de passagers et de trois à quatre mille emplois.    Néammoins, cette mesure sera réévaluée dans deux années: elle pourra donc être réévaluée.Actuellement, seule la France, la Grande Bretagne et le Chili ont accepté cette taxe.

Liens commerciaux

Les plus belles photos d'avions
Antonov AN-2 (41) Fokker F-16AM Fighting Falcon (671) General Dynamics F-16BM Fighting Falcon (306) Fokker F-16BM Fighting Falcon (ET-198) General Dynamics F-16AM Fighting Falcon (E-018) General Dynamics F-16AM Fighting Falcon (J-017)