Actualité aéronautique

Ryanair: plainte auprès de l'UE

Article publié le 26 avril 2008 par David Barrie

Ryanair s'en prend au système des subventions pour les compagnies nationales

Ryanair a annoncé avoir porté plainte officiellement auprès de l'Union Européenne contre Alitalia. En effet, Silvio berlusconi, le nouveau Président du Conseil en Italie, a affirmé vouloir injecté trois cents millions d'euros dans Alitalia pour sauver la compagnie aérienne nationale, rejetant de fait le négociation avec Air France-KLM. Cela suffirait pour survivre une année à raison de pertes d'un million d'euros par jour!

Ryanair s'insurge contre cette pratique et s'en prend à la commission européenne elle-même. Jim Callaghan a déclaré à ce propos: "C'est se moquer des lois européennes sur les subventions. Réinjecter de l'argent dans une compagnie vouée à la faillite est illégal. Cela montre bien que la Commission Européenne a une attitude discriminatoire entre les compagnies nationales et Ryanair. Elle n'a toujours pas pris de décision à propos des plaintes portées par Ryanair sur des compagnies nationales, mais s'est empressée de poursuivre des enquêtes sur les contrats passés avec de tous petits aéroports régionaux!"

C'est un beau geste de communication que Ryanair fait là: il dénonce la concurrence déloyale de ses concurrents tout en admettant (à demi-mot cependant) des actions illégales dans les aéroports desservis. Ce que Jim Callaghan omet de préciser c'est que même si les enquêtes ont porté sur sept aéroports sur lesquels opère Ryanair, on pourrait extrapoler à tous les aéroports desservis par la compagnie; cela pourrait poser un vrai problème pour Ryanair. De plus, il omet aussi de préciser que l'UE a dénoncé ses tarifs opaques avec des mauvaises surprises pour les passagers. Comme d'autres low-cost, Ryanair a du plié et afficher les prix pour toutes les prestations.

Enfin, à noter qu'Air France-KLM a stoppé toute négociation avec Alitalia après le refus de l'offre par les syndicats. La nouvelle décision de Silvio Berlusconi, sur laquelle il s'est fait élire en partie, ne résout absolument pas le problème; au lieu de s'attaquer aux causes, il soigne quelques conséquences! Reste maintenant à voir si d'autres prétendants sont prêts à reprendre Alitalia, mais à quel prix.

Liens commerciaux

Les plus belles photos d'avions
Dassault Falcon 2000EX (P4-DBB) Boeing 737-8K2 (PH-HZN) DASH8-Q402 (SP-EQD) Boeing 757-223/WL (TF-ISL) Boeing 737-522 (YL-BBN) Bombardier BD-100-1A10 Challenger 300 (YR-TRC)