Actualité aéronautique

Air Madagascar organise son plan de redressement

Article publié le 5 juin 2009 par Alexandra Guillot

Le ministre des Transports Rolland Ranjatoelina a nommé un cadre malgache à la tête de la compagnie aérienne nationale Air Madagascar.

Fidy Rakotonirina, le nouvel administrateur délégué d’Air Madagascar, n’est pas un étranger ; il a 17 ans de carrière au sein de la compagnie. Ingénieur mécanique de formation, il a gravi les échelons pour faire partie du comité de gestion après le départ du dernier Directeur Général en février.

La tache qui lui incombe est lourde. Il va devoir gérer dans l’urgence les différentes étapes du redressement. Rappelons que les impacts conjugués de la crise internationale et de la crise politique locale ont amené la compagnie en cessation de paiement. Depuis janvier, le pays a connu un changement de gouvernement houleux qui a fait chuter de façon catastrophique le secteur du tourisme, obligeant les compagnies aériennes assurant du long courrier, comme Air Madagascar, à réduire la fréquence de leurs vols. La moitié de la flotte d’Air Madagascar est restée cloué au sol par manque de passagers sur tout le premier trimestre. Les recettes de la compagnie ont chuté de 50%, l’amenant au bord du gouffre financier. 

Les mesures de redressement mise en place par le comité de gestion et le nouvel administrateur s’articulent autour de quatre grands points : Un programme d’exploitation optimisé, des accords avec les professionnels du tourisme, des offres promotionnelles attractives et un renforcement de la politique de maitrise des couts instaurer depuis le début de la récession.

L’une des premières actions se situe au niveau de l’utilisation rationnelle de la flotte existante. Les vols de nuit sur Paris sont à nouveau programmés tout en veillant à assurer les connexions entre les destinations principales, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur de Madagascar. Un aménagement de certains vols entre Madagascar et la France sur de nouveaux points porteurs est en cours de finalisation, notamment une ligne Paris / Nosy Be directe, ainsi qu’une ligne Antananarivo / Guangzhou à compter du 6 juillet 2009. Sur le réseau régional, les vols seront réinstallés en deux étapes pour tenir compte des saisonnalités des marchés. Le réseau intérieur sera renforcé par le rétablissement progressif des vols sur les grandes destinations.
 
Le plan de redressement inclus également un programme de mise en place de tarifs spéciaux respectant les nouvelles contraintes financières mais également les besoins de chaque segment de clientèle afin de relancer la consommation. De même, les rencontres et partenariats avec les opérateurs économiques, acteurs du tourisme et les professionnels du voyage devraient permettre de définir les besoins immédiats et de réviser les produits d’Air Madagascar par rapport aux besoins des opérateurs. Cela permettra ainsi de restaurer le flux de passager aussi bien à l’international qu’en local.

La rentabilité relève encore du tour de force mais en tant que Société Nationale, Air Madagascar fait confiance en la volonté de l’Etat, actionnaire majoritaire, pour la soutenir.

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Boeing 777-35R/ER (VT-JEM) Boeing 717-2BD (N960AT) Embraer ERJ-190AR (ERJ-190-100 IGW) (N239JB) Airbus A300B4-622R/F (D-AEAD) Airbus A330-243 (SU-GDT) Embraer ERJ-145LR (N16976)