Actualité aéronautique

Grève des contrôleurs aériens en France

Article publié le 23 février 2010 par David Barrie

Le trafic a été perturbé, moins par la grève que par la demande aux compagnies de réduire leurs vols par la DGAC. Les aiguilleurs du ciel protestent contre une remise en cause de leur statut dans une unification du ciel européen.

Le trafic aérien a été perturbé aujourd'hui en raison d'un mouvement social au sein des controleurs aériens. La DGAC a demandé aux compagnies aériennes de procéder à des réductions de vol ce mardi : 50% des vols sur Paris-Orly et 25% sur Paris Roissy-Charles-de-Gaulle.

La grève doit durer pendant quatre jours, jusqu'à samedi 26 février mais en pratique seuls 6% des aiguilleurs du ciel étaient en grève aujourd'hui. Et pour cause, le syndicat majoritaire (le SNCTA) n'appelle pas à la grève arguant que l'Etat a entendu les doléances des contrôleurs.

Cette grève est due au projet de mise en commun des contrôles aériens en Europe (Benelux, France, Allemagne et Suisse) au sein d'un grand organisme trans-national dénommé FABEC (Functional Airspace Block Europe Central). Dans certains pays d'Europe, contrairement à la France, le contrôle aérien a été privatisé; ce que craignent les douze mille contrôleurs français, c'est la remise en cause de leur statut si la France rentrait dans cette nouvelle organisation telle quelle.

Le gouvernement a donc annoncé officiellement qu'il allait porter la création d'un prestataire intégré auprès de ses homologues européens.

Néanmoins, la DGAC recommande aux passagers de contacter leur compagnie aérienne avant de se rendre à l'aéroport.

Liens commerciaux

Les réactions des lecteurs

sainthubert
Membre

Inscrit le 23/01/2009
36 messages postés

# 25 février 2010 12:34
Quelle relation existe-t-il entre la mise en commun des contrôles aériens en Europe et la demande de la DGAC de réduire les vols en France ? La demande de la DGAC va-t-elle se renouveler pendant les prochains jours ? Est-il courant que la DGAC s'adresse-t-elle directement aux passagers et par quelle voie? Un petit complément d'explication ne serait pas inutile.

_________________
faites de la technique
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

sainthubert
Membre

Inscrit le 23/01/2009
36 messages postés

# 25 février 2010 12:39
Pardon ! ; lire dans le précédent message : "est-il courant que la DGAC s'adresse directement ...."

_________________
faites de la technique
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

axoul51
Membre

Inscrit le 26/02/2010
2 messages postés

# 26 février 2010 21:58
Salut
voici qqs éléments de réponse

Quelle relation existe-t-il entre la mise en commun des contrôles aériens en Europe et la demande de la DGAC de réduire les vols en France ?
Il n'y a pas de relation directe. En fait, la décision ministérielle du 11 janvier de fusionner les prestataires de contrôle suisse, allemand, benelux et français a abouti au dépot d'un préavis de gréve à la DGAC. C'est du fait de ce préavis que la DGAC recommande aux compagnies de réduire la voilure car elle sait que la gréve sera suivie et que tous les vols ne pourront pas passer.
La DGAC aurait pu aussi, sur décision ministérielle, mettre en place le dispositif service minimum existant depuis 25 ans déjà. Cela consiste à publier une liste de vols dont elle garantit qu'ils partiront, avec un créneau de décollage précis (certains vols eux sont annulés, mais le passager est prévenu et ne le découvre pas en arrivant). Au regard de cette liste de vols, l'administration astreint légalement à venir travailler un certain nombre de contrôleurs (qui n'ont dans ce ca pas le droit de faire grève).
Les gouvernements successifs ont choisi de ne plus mettre en place ce service minimum, car évidemment ,ce faisant, la grève est extrêmement impopulaire aux yeux de l'opinion publique. Au lieu d'être informé que leur vol sera décalé plusieurs jours ou semaines à l'avance (en l'occurrence le préavis a été déposé le 1er février pour une grève à partir du 23), le passager lambda se pointe dans l'espoir de partir, poireaute comme un con et finit par s'énerver éventuellement ("terroristes !"). On le comprends d'ailleurs... Là, tu amènes les caméras et le tour est joué.
Les gens se font malheureusement manipulés: on leur dit "regardez ces faineants de fonctionnaires de contrôleurs aériens qui ne veulent pas perdre leurs privilèges" et pendant ce temps le ministère des transports (MEEDM) doit bien rigoler au 246 boulevard St Germain... Les salariés n'ont pas les moyens eux de parler aux passagers et les syndicalistes sont coupés lorsqu'ils racontent cela aux journalistes... Cela m'est personnellement arrivé pas plus tard qu'hier.


La demande de la DGAC va-t-elle se renouveler pendant les prochains jours ?
La grève s'arrête demain matin 6h. Il faut 5 jours de préavis dans la fonction publique (c qui n'est pas vrai dans le privé) pour qu'une gréve soit légale, donc en toute hypothèse, la réponse à ta question est "non" dans les 6jours.

Est-il courant que la DGAC s'adresse directement aux passagers et par quelle voie?
Cela peut arriver quand c'est nécessaire : information concernant l'hygiene (grippe H1N1 parx), des mesures de sureté particulières (terrorisme, attentat...), ou toute situation qu'elle estime nécessaire.

Je vous suggère de consulter le document suivant si vous voulez comprendre les raisons de la grève de cette semaine:
http://www.usac-cgt.org/Nouveau_Site/Pr ... ropeen.pdf


Cordialement
Alex.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Voir toutes les réactions sur le forum

Les plus belles photos d'avions
Airbus A300B4-622R/F (D-AEAD) Airbus A330-243 (SU-GDT) Embraer ERJ-145LR (N16976) Embraer ERJ-175LR (ERJ-170-200 LR) (N130SY) Boeing 737-7Q8/WL (N7874B) Bombardier CRJ-900LR (N551NN)