Actualité aéronautique

Farnborough 2010 : ATR reçoit 30 commandes fermes et parle du futur

Article publié le 20 juillet 2010 par David Barrie

Lors d'une cérémonie de signature de contrats, ATR a dévoilé deux commandes émanant d'Azul et d'ALC. Le président exécutif a aussi évoqué un hypothétique nouvel avion.

ATR a présenté à Farnborough ses prévisions sur son segment de marché. Le constructeur d'avions régionaux espère un rebond de l'activité économique et un retour à la croissance du trafic aérien.

C'est à cette occasion qu'ATR a dévoilé deux nouveaux clients pour le dernier né de son catalogue, l'ATR 72-600. Cette version, qui n'est pas encore certifiée, a donc été commandée par Azul et par ALC. Azul est une nouvelle compagnie brésilienne qui vise à transporter des passagers au Brésil à très bas coût. Le but est de permettre à des gens sans grand aéroport proche, ou ayant des ressources limitées, de pouvoir se déplacer en avion sans être obligé de se rendre sur les grands aéroports du pays. A terme, Azul devrait desservir près de cinquante villes différentes au Brésil.

David Neeleman, PDG de cette nouvelle compagnie, a déclaré que lors du choix de l'avion, l'ATR fut une évidence au vu de la faible consommation de l'avion. Il précise que la différence entre les deux était de loin en faveur de l'ATR. Enfin, comme la compagnie a commandé des Embraer 190 hier, il a tenu à terminer en disant que l'ATR brûlait 60% de carburant de moins qu'un ERJ; même si les deux appareils ne courent pas dans la même catégorie.

Steve Udvar-Hazy est aussi venu pour commander dix ATR 72-600 assortis de dix options pour sa société de location d'avions, nouvellement créée avec son éviction d'ILFC. Air Lease Corporation fait le plein d'avions régionaux et mono-couloirs, pour être certains de pouvoir les placer auprès de clients.

Pour Steven Udvar-Hazy, l'ATR représente "le meilleur de ce qui se fait au niveau technologique" pour un turboprop régional. Il considère en outre que "l'appareil offre le meilleur rendement par rapport aux autres turboprops régionaux."

Il recevra ses premiers avions au début de l'année prochaine.

 

Enfin, le président exécutif, Filippo Bagnato, a laché quelques mots sur un futur programme d'ATR. Le constructeur analyse la demande et consulte les compagnies aériennes. Interrogé par Aeroweb-fr.net sur le motoriste qui pourrait participer au projet, M. Bagnato est évidemment resté plus vague : "Le moteur est un élément clé de l'avion pour comprendre quelle configuration celui-ci présentera. Nous discutons avec nos partenaires habituels, comme Pratt&Whitney sans négliger tout autre partenaire qui pourrait être intéressé d'investir dans un moteur nécessaire à notre projet."

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Boeing 737-8 Max (N8704Q) Boeing 737-8 Max (N8704Q) Airbus A350-941 (F-WWCF) Eurofighter EF-2000 Typhoon FGR4 (ZK356) Boeing 757-2K2 (G-TCSX) Saab JAS-39C Gripen (39268)