Actualité aéronautique

Farnborough 2010 : Plongée au cœur du Dreamliner

Article publié le 18 juillet 2010 par Simon Castaing

En avant-première dimanche, Boeing a fait visiter son dernier avion à la presse, juste après son arrivée en Europe.

Nouvelle cabine, cockpit de dernière génération, autant de nouveautés attendues du Boeing 787. Petit tour guidé du dernier né de l'avionneur américain.

787

Extérieurement, des lignes très épurées, et en particulier une voilure très élancée. De leur côté, l'empennage et la dérive restent conventionnels.

92309.jpg78792404.jpg

Première constatation du technicien, la surface du fuselage est lisse. En effet, le drapage du fuselage en baril a pour contrainte une épaisseur de peau constante du fuselage (alors que  les flancs de l'appareil nécessitent une épaisseur moindre).

787 787

Le train d'atterrissage principal signé Messier-Dowty.

train du 78792398.jpg

Un des deux Trent 1000 motorisant cet avion.

92312.jpg

Petite particularité du 787, l'absence de prélèvement d'air au niveau des moteurs nécessite l'installation d'une écope au niveau du ventre mou. On voit cette écope dans la photo ci dessous. L'entrée d'air NACA au dessus sert au refroidissement des équipements installés dans le ventre mou.

92401.jpg

Montons à bord pour la suite de la visite à l'intérieur. La cabine passager présentée est dans une configuration en 9 de front 3+3+3 qui ne ravira pas tout le monde mais qui enthousiasme les compagnies aériennes. Seules quatre rangées de sièges à l'avant et une dizaine à l'arrière, soit un peu plus d'une centaine de sièges dans l'appareil.

92310.jpg

L'espace de repos équipage arrière situé dans la couronne de l'avion (une seconde zone de repos pour l'équipage technique est proposée par Boeing à l'avant, mais notre intérêt pour le cockpit nous l'a fait oublier).

787

Huit consoles pour les ingénieurs navigants d'essai permettent de suivre en direct le comportement de l'avion et surtout de sa cabine (pour rappel, le ZA003 sert a la certification de la cabine).

787

On reconnaît la signature de Boeing dans le cockpit avec le volant qui bien qu'amincit reste un élément volumineux. Pas de panneaux de breakers, ceux ci sont tous électroniques.

92311.jpg

Enfin, les grands hublots de la cabine s'assombrissent électroniquement. Petite démonstration en vidéo.

assombrissement des hublots du 787

Toutes les photos de la visite du 787 à Farnborough sont disponibles sur Pictaero.

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
ATR 72-600 (F-HOPN) Airbus A320-232 (HA-LWJ) Gulfstream Aerospace G-IV-X Gulfstream G450 (M-MNVN) Learjet 45 (CS-TFR) Boeing 737-804 (D-ADZV) Airbus A320-232(WL) (HA-LWD)