Actualité aéronautique

Accident aérien : Un 747 d’UPS s’écrase à Dubaï (MàJ)

Article publié le 4 septembre 2010 par Nicolas Perron

L’appareil, un Boeing 747-400 immatriculé N571UP, s’est écrasé vers midi près de l’aéroport de Dubaï aux Émirats Arabes Unis. Les deux occupants sont décédés.

L’appareil devait aller à Cologne en Allemagne. Peu de détails sur les circonstances de l’écrasement sont connus pour l’instant mais il semble que l’appareil s’est écrasé peu après le décollage après que l’équipage ait rapporté qu’il y avait du feu et de la fumée dans le cockpit. 

«C'est une terrible tragédie et nous tous au sein d'UPS offrons nos plus sincères condoléances aux familles et aux amis des victimes,» a déclaré Scott Davis, président-directeur général d'UPS. « Nous faisons de notre mieux pour savoir exactement ce qui s'est passé. »

Le National Transport Safety Board (NTSB), l'organe en charge de la sécurité des transports aux Etats-Unis, a dépêché une équipe sur les lieux afin d’assister les autorités locales pour déterminer les circonstances de l'écrasement.

Le Boeing 747-400F impliqué est immatriculé N571UP et a été livré le 27 septembre 2007. Le numéro de construction de l’appareil est 35668 (numéro de ligne 1393) et il est équipé de moteurs General Electric CF6-80C2.

Mise à jour (6 septembre 2010 à 1h55)

UPS a confirmé l’identité des pilotes de l’appareil. Il s’agit du capitaine Doug Lampe, 48 ans, de Louisville au Kentucky et du premier officier Matthew Bell, 38 ans, de Sanford en Floride. 

Le Boeing 747-400 a décollé de l'aéroport international de Dubaï à 14:53 UTC (18:53 heure locale) en direction de Köln-Bonn (Cologne) en Allemagne. À 15:15 UTC (19:15 heure locale) l'information a été reçue en provenance du Bahreïn que l'avion était de retour à l'aéroport de Dubaï avec une fumée dans le cockpit, incapable de maintenir son altitude et a fait une requête à l'aéroport pour atterrir. Le centre de contrôle des Émirats Arabes Unis a émis une autorisation lorsque l’avion était à environ 40 kilomètre de l’aéroport. À 15h42 UTC (19h42 heure locale), le contact radar a été perdu. Le B744 s'est écrasé dans une zone inhabitée entre la route Emirates et l’autoroute Al Ain 50 minutes après le décollage.

La GCAA (l’autorité de l’aviation civile locale) a répondu en lançant une équipe d'enquête et elle est actuellement sur le site pour collecter des preuves, analyser le site et assurer la coordination avec tous les services d'urgence. L'équipe d'enquête a déjà récupéré le CVR (l’enregistreur des communications radio) environ 6 heures après l'accident.

Concernant le 747-400F, il avait 9977 heures de vol et 1764 cycles au compteur. La dernière visite de maintenance majeure a eu lieu en juin dernier. 

Le NTSB a délégué l’enquêteur de la sécurité aérienne Bill English comme représentant accrédité des États-Unis. En plus de plusieurs spécialistes du NTSB, des représentants de la FAA, de General Electric, de Boeing, d’UPS et de l’Independant Pilots Association participeront à l’enquête menée par l’Autorité de l’Aviation Civile des Émirats Arabes Unis. 

« Nous avons établi un centre de commande interne dans les minutes suivant cette tragédie. Il sera ouvert tout le temps avec des experts de chaque secteur de nos opérations, » a déclaré le président d’UPS Airlines, Bob Lekites.

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Boeing PT-13D Kaydet (N450D) Boeing 737-7CT (W) (C-GWCM) Boeing 767-3Z9 ER (OE-LAX) Airbus A330-302 (VT-JWR) Boeing 787-8 Dreamliner (C-GHPT) Boeing 737-8AS (SP-ENO)