Actualité aéronautique

Chine : Un J-20 pour 2011

Article publié le 11 janvier 2011 par Olivier Larmande

Après une montée en puissance des photos disponibles durant le mois de Décembre, le prototype d'un nouveau chasseur chinois a pris son envol aujourd'hui, sur le site d'AVIC à Chengdu.

Les photos de cet appareil lâchées sur le net, qui tenaient au départ plus de la marmelade de pixels que de la photo, s'étaient en l'espace de deux semaines progressivement agrandies et affinées durant la fin du mois de Décembre. Elles révélèrent ainsi, à petites touches, ce qui est présenté comme le dernier produit de la technologie chinoise. Le 4 Janvier, on annonçait des essais de roulage à grande vitesse ; le premier vol a donc rapidement suivi. Détail intéressant, ce premier vol eut lieu pendant une visite de Robert Gates, le ministre de la défense américain, en Chine.

Le J-20 a certes une esthétique comparable à celle d'un F-22, d'un F-35 ou d'un T-50 (ce dernier étant un chasseur russe ayant fait son premier vol en 2010). Il en a les entrées d'air latérales, les ailes en diamant, le nez anguleux, le large fuselage et les doubles dérives inclinées. Il est doté de deux réacteurs, d'une paire de gros plans canards à dièdre positif ("relevés"), d'une aile en diamant, de deux dérives en V monoblocs à grand débattement auxquelles s'ajoutent deux petites quilles en V inversé. Il est assez gros pour un chasseur.

La Chine produit depuis longtemps ses propres avions de combat, sur lesquels de plus en plus d'informations sont disponibles. Le J-8 II, un chasseur lourd ressemblant plus ou moins au Sukhoi 21 soviétique, et entré en service dans les années 1990 a été suivi par le J-10 et le J-11. Le J-10 (ci-dessous), entré en service il y a 3 ou 4 ans, est un petit monoréacteur à plans canards et aile delta ; le J-11 est quant à lui un dérivé amélioré du Sukhoï 27 russe. Le J-20 s'inscrit donc dans une montée en puissance rapide de l'industrie aéronautique chinoise, et marque une nouvelle étape de sa progression.

J-10 en vol

Un J-10 en vol (SinoDefence.com)

Le J-20 n'est pas pour autant nécessairement une menace, au moins immédiate, pour l'hégémonie actuelle du F-22 ; il est d'ailleurs impossible de juger un appareil sur quelques photos. Il est d'abord impossible de savoir ce qu'il emporte comme senseurs et comme avionique, toutes choses qui font depuis longtemps la valeur d'un avion, parfois plus que sa configuration aérodynamique. Sa ressemblance lointaine avec le F-22 ne le rend pas furtif pour autant : la furtivité n'est pas qu'affaire de formes (mais aussi de matériaux, par exemple), et certains experts (Richard Aboulifia, cité par Flight Global) avancent que ses canards imposants n'aideront pas dans ce domaine.

Autre détail, au niveau de la motorisation : l'appareil ne dispose apparemment pas pour le moment de poussée vectorielle, qui est pourtant utile sur de si gros appareils pour compenser en partie leur inertie. La Chine tente depuis des décennies de créer un réacteur d'avion de chasse, ce qui a donné le WS-6, puis le WS-10 ; ce dernier propulse les J-11B chinois, à la place de l'AL-31F russe. Cependant, ce secteur de haute technologie est très coûteux et ultra complexe, et le WS-10, qui a connu de gros problèmes de fiabilité dans les années 2000, reste de la classe d'un F-110 américain (réacteur des années 80, qui propulsa les F-14B et F-14D Tomcat). La propulsion du J-20 pourrait donc ne pas être du niveau des Pratt & Whitney F119 du F-22.

D'autre part, il y a souvent loin du premier vol d'un prototype à l'entrée au service de l'appareil correspondant ; d'autant plus que cet appareil pourrait être un "démonstrateur technologique" plus qu'un prototype. Il suffit de comparer les dates de premier vol et d'entrée en service de quelques appareils modernes : le F-22, dont le démonstrateur vola en 1990 pour une entrée en service en 2005, ou le Rafale qui entra aussi en service 15 ans après son premier vol (1986 - 2001). Le J-20 n'est d'ailleurs peut-être tout simplement pas destiné à être un chasseur de supériorité aérienne, et ce rôle pourrait être réservé à un autre appareil pas encore dévoilé.

Liens commerciaux

Les réactions des lecteurs

Nico_79489
Membre

Inscrit le 14/01/2011
1 message posté

# 14 janvier 2011 13:03
Vu le rythme auquel va la Chine et l'accès facilité à l'information et aux technologies, je donnerais plutôt 10 ans pour la version finale. Bref, même s'ils ont encore un coté rustique dans toutes leurs réalisations, les chinois ne sont pas à sous-estimer.

(Dernière édition le 14 janvier 2011 13:06)

Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Quent1
Membre

Inscrit le 16/01/2011
2 messages postés

# 16 janvier 2011 14:53
je dirais pour ma part, que les chinois vont vite, et que mème si ce coucou n'est pas capable de rivaliser avec un F22 ils ont peut ètre d' autre engins en réserve...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Voir toutes les réactions sur le forum

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Fokker 50 (VH-FKO) Hughes 369D (ZK-HVT) Fairchild Swearingen SA-227DC Metro 23 (ZK-POF) Cessna 208B Grand Caravan (ZK-SAA) Airbus A380-861 (A6-EUF) Airbus A330-343X (EC-JHP)