Actualité aéronautique

Bourget 2011 : Ryanair et COMAC signent un accord de coopération

Article publié le 22 juin 2011 par Nicolas Perron

Le transporteur à bas coût irlandais Ryanair offrira son expertise et son expérience à COMAC pour l’aider à développer le nouveau monocouloir chinois, le C919.

En échange, le transporteur pourrait éventuellement passer une commande de C919 sans toutefois en préciser le nombre ni la date. 

Le C919 est une famille de monocouloirs avec trois modèles qui pourra transporter jusqu’à 200 passagers et qui devrait entrer en service en 2018. Ryanair a récemment montré de l’intérêt pour cet appareil puisque l’entreprise n’a pas été en mesure de s’entendre avec Boeing et Airbus pour le renouvellement de son importante flotte.

Le PDG de Ryanair, Michael O’Leary a déclaré : « Ryanair est heureux de signer ce protocole d'entente avec COMAC pour travailler étroitement avec eux afin de développer le C919. Nous sommes heureux qu'il y ait maintenant une réelle alternative à Boeing et Airbus, et nous sommes sérieusement intéressés par le développement d'une variante de 200 places de l'avion C919, et nous attendons avec impatience sa mise en service commercial à partir de 2018. Ryanair va avoir une flotte de plus de 300 avions Boeing en 2013 et nous poursuivons les discussions avec Boeing et maintenant COMAC pour une commande d'avions d'au moins 200 avions. Ryanair peut devenir un transporteur avec deux types d’appareils tant que les économies réalisées par notre flotte actuelle de Boeing 737-800 peuvent être jumelées ou abaissées par une commande de taille similaire d'un autre fabricant. Alors que l'annonce d'aujourd'hui ne devrait pas affecter notre relation de longue date avec Boeing, nous sommes impatients de travailler étroitement avec COMAC afin de promouvoir davantage la concurrence entre les constructeurs d'avions. »

Le directeur général de COMAC, M. Jin Zhuanglong, a dit : "COMAC apprécie le soutien de Ryanair. En travaillant avec les compagnies aériennes importantes comme Ryanair, nous pouvons nous assurer que nous développons un appareil qui répond aux besoins changeants de l'industrie aérienne."

Plusieurs pensent qu’il s’agit d’un bluff de Ryanair afin de faire plier Boeing, qui ne veut vendre (encore) à rabais ses 737 à Michael O’Leary. 

 

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Panavia Tornado GR4 (ZA612) Curtiss Hawk 75A-1 (G-CCVH) Gulfstream Aerospace G-550 (G-V-SP) (HS-KPI) Boeing 787-8DZ Dreamliner (A7-BDD) Boeing 787-8 Dreamliner (N784AV) Jodel D-112 Club (F-BIQL)