Actualité aéronautique

Grève des personnels de sécurité dans les aéroports : toujours l'impasse

Article publié le 20 décembre 2011 par David Barrie

Cinquième jour de grève ; moins de perturbations mais toujours des délais d'attente importants aux portiques de sécurité.

Après quatre jours de grève, le conflit qui oppose les personnels de sécurité au patronnat ne s'est toujours pas résorbé ; au contraire. Bien que tous les aéroports ne soient pas complètement touchés, la grève s'est implantée sur de grosses plateformes françaises.

C'est à Lyon St Exupéry que la mobilisation est la plus suivie. De nombreux vols ont été annulés depuis vendredi 16 décembre. A l'heure où nous écrivons cependant, les vols ont repris, mais le passage des postes de sécurité peut prendre beaucoup plus de temps que prévu.

Même constat à Paris Roissy Charles de Gaulle où les contrôles de sécurité peuvent atteindre trente minutes de plus que prévu. Les passagers sont donc invités à se présenter en avance à l'aérogare.

A Toulouse par contre, la grève a moins posé de problèmes aux passagers, bien que les grévistes aient essayé de bloquer l'accès des passages de sécurité. L'aéroport conseille néanmoins d'arriver en avance sur place pour ne pas se faire piéger.

Au-delà des problématiques des passagers en cette semaine avant Noël, il serait judicieux de se pencher sur le cas de ces agents de sécurité.

Les agents en charge de la sureté sur les aéroports appartiennent à des grandes sociétés spécialisées, comme Brink's, Securitas ou G4S, entre autres. Celles-ci ont obtenu les marchés liés à la sécurité surement en réduisant les coûts au maximum. Forcément, c'est la masse salariale qui fait partie des variables à réduire. 

C'est ce pour quoi ces employés se battent. Ils demandent des revalorisations salariales ainsi que l'amélioration de leurs conditions de travail. Car au-delà du salaire, les sociétés s'appuient sur des horaires contraignants et une productivité élevée, pour rentrer dans leurs frais.

Au cinquième jour de grève, malgré quelques négociations, les personnels de sécurité ne semblent pas avoir obtenu ce qu'ils voulaient et poursuivent le mouvement. Comme le souligne un responsable syndicale, faire grève en période de Fêtes pour eux est le seul moyen de se faire entendre.

De son côté, le gouvernement, par la voix du ministre des transports M. Mariani, a exprimé le souhait de voir une loi encadrant le droit de grève dans le transport aérien.

Liens commerciaux

Les plus belles photos d'avions
Boeing 777-35R/ER (VT-JEM) Boeing 717-2BD (N960AT) Embraer ERJ-190AR (ERJ-190-100 IGW) (N239JB) Airbus A300B4-622R/F (D-AEAD) Airbus A330-243 (SU-GDT) Embraer ERJ-145LR (N16976)