Actualité aéronautique

Un "vol parfait" entre Toronto et Mexico pour Airbus et Air Canada

Article publié le 19 juin 2012 par David Barrie

L'avionneur et la compagnie canadienne se sont alliés pour effectuer un vol émettant 40% de CO2 en moins comparé à un vol régulier.

Airbus et Air Canada ont réalisé le 18 juin ce qu'ils ont appelé un "Vol Parfait". Ce vol est parti de Toronto au Canada et a rejoint Mexico. Grace à différents procédés, l'Airbus A319 a rejeté, selon l'avionneur européen, 40% d'émissions de CO2 en moins par rapport à un vol conventionnel.

Le vol d'Air Canada (AC991) accueillait Raymond Benjamin, le secrétaire général de l'OACI. Celui-ci se rendait à Rio de Janeiro pour Rio+20, la conférence de l'ONU sur le développement durable.

Pour parvenir à ce chiffre, Airbus et Air Canada ont combiné différentes méthodes. Tout d'abord, le carburant était constitué à 50% d'huile de friture usagée fournie par SkyNRG, société spécialisée dans le développement de carburant "durable". Le mélange a été certifié comme du carburant ordinaire et a pu être utilisé sans qu'aucune modification sur l'appareil n'intervienne. Ensuite, les trajets et l'altitude ont été optimisés. L'avion a pris la trajectoire la plus directe et a entamé une approche en descente continue.

Air Canada a ajouté à cela de nombreux petits points censés faire gagner quelques points pour la réduction de la consommation. Avant le vol, le fuselage a été lavé et lustré pour améliorer la pénétration dans l'air. Tout objet inutile et augmentant la masse a été supprimé. Les tapis intérieurs ont même été changés pour en choisir de plus légers.

Au lieu d'allumer l'APU alors que l'A319 était à la porte d'embarquement, un groupe au sol a été connecté à l'avion. Pour le roulage jusqu'au seuil de piste, un seul moteur a été utilisé et le temps de roulage a été réduit au minimum pour éviter de gaspiller le carburant.

A l'arrivée, l'avion a roulé vers sa porte sans perdre de temps en n'utilisant encore une fois qu'un seul moteur. L'APU a été minimisée lors de l'arrivée à la porte.

Enfin, le plan de vol avait été minutieusement étudié et mis à jour en temps réel grace à l'utilisation d'iPad pendant le vol.

Ce qui est nouveau aujourd'hui se trouve dans la gestion du trafic aérien. Alors qu'un "vol parfait" avait été effectué en 2011 par Air France entre Paris et Toulouse (voir actualité), le vol d'Air Canada a traversé trois pays, nécessitant des procédures rationalisées de gestion du trafic aérien au Canada, aux Etats-Unis et au Mexique ; ce qui constitue une première.

Bien sur, ce vol n'est qu'une démonstration des économies qui peuvent être réalisées avec des appareils de la génération actuelle. Cependant, les procédures n'ont pas été celles qui se déroulent sous nos yeux le reste de l'année. On ne peut que rejoindre Fabrice Brégier sur ce point : "Afin de faire de cette expérience une réalité quotidienne, nous attendons à présent des instances politiques la mise en place de mesures incitatives en vue de développer l’utilisation de biocarburants durables et d’accélérer la modernisation du système de gestion du trafic aérien. Nous avons besoin d’un soutien clair des gouvernements et de l’ensemble des parties prenantes de l’industrie de l’aviation pour aller au-delà des restrictions actuelles." Il va pourtant falloir plus que du courage pour faire bouger un secteur qui doit s'entendre sur l'ensemble de la planète. On pourrait pourtant espérer que l'Amérique du Nord et l'Europe se montrent précurseurs dans ce domaine.

Mais il faudra autre chose que de l'huile de friture usagée pour faire fonctionner les avions du monde entier et émettre 40% de CO2 en moins. La recherche sur les carburants "durables" à long terme n'en est qu'à ses balbutiements.

Enfin, quand on voit que la mise en place d'Eurocontrol a été jonché d'obstacles, on se dit qu'on est encore loin d'un vrai ciel rationalisé en Europe, et dans le monde qui plus est.

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Lockheed Martin F-22A Raptor (09-4191) Lockheed Martin F-22A Raptor (09-4191) Panavia Tornado GR4 (ZA612) Lockheed Martin F-22A Raptor (09-4191) Hawker Sea Fury FB-11 (F-AZXJ) Lockheed Martin F-22A Raptor (09-4191)