Actualité aéronautique

Airbus teste la RAT de l'A350 sur son A340-300 d'essai

Article publié le 20 janvier 2013 par David Barrie

Ce petit générateur est nécessaire en cas de panne électrique et doit être testé avant le premier vol.

Après le moteur ou le panneau de fuselage en carbone, Airbus effectue désormais des essais sur la RAT de l'Airbus A350 XWB, accrochée sur le prototype A340-300 qui sert maintenant d'avion d'essai.

La Ram Air Turbine, abrégée RAT, est une petite éolienne de secours qui produit de l'énergie grace à l'air soufflé sous l'avion en case de panne électrique totale. Elle se déploit en général par une petite trappe situé sous le fuselage de l'avion. Lors de chaque premier vol d'avion, Airbus déploie la RAT pour la tester avant que l'appareil n'atterrisse.

Sur les images, on voit clairement la RAT toute rouge équipée de toute une batterie de sondes pour effectuer des tests avant le premier vol de l'A350 d'ici le début de l'été. Bien qu'en général les RAT d'Airbus soient formées de deux pales, il est difficile de voir clairement combien celle-ci en compte.

Réponse dans quelques mois pour le premier vol de l'A350.

rat

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Beech B200 King Air (NZ7122) Embraer ERJ-175STD (EI-RDL) Dassault Rafale M (5) Dassault Rafale M (5) Dassault Rafale M (5) Transall C-160R (61-ZQ)