Actualité aéronautique

Mirage F1 français : Après 40 ans, c’est la fin !

Article publié le 7 juillet 2014 par Jean Bellessort

Dans quelques jours, à l’occasion du défilé du 14 juillet sur les Champs-Elysées, les derniers Mirage F1 de l’Armée de l’Air quitteront le service actif et rejoindront le dépôt de Châteaudun pour y être stockés puis démantelés à terme. Retour sur une carrière d’une exceptionnelle longévité.

Le Mirage F1 est arrivé dans l’Armée de l’Air presque par accident. Il répond à une demande d’Etat-Major pour un avion multi rôle capable de se poser sur des pistes courtes pour compenser le défaut principal du Mirage III, à savoir ses vitesses de manœuvre atterrissage et décollage élevées. Il est donc au départ un programme "intérimaire", destiné à faire la liaison entre le Mirage III et son successeur, qui deviendra le Mirage 2000.

Le F1 sera donc admis en service actif dans l’Armée de l’Air en 1974, dans sa version C (pour Chasse). Rapidement, il montrera de bonnes capacités : on murmure qu’à l’époque, le couple Cyrano IV (radar) et R530 / Super 530 (missile à guidage électro magnétique) serait capable d’intercepter les avions volants à une vitesse supérieure à Mach 2,5, et notamment le tant redouté MiG 25 soviétique. 

Mais paradoxalement, c’est dans un autre rôle que le F1 va s’illustrer : la reconnaissance, l’attaque au sol et l’appui feu. Toujours dans une logique de remplacement des différentes variantes du Mirage III, le Mirage F1CR (pour Chasse/Reconnaissance) entrera en service en 1983. Il est reconnaissable à ses logements pour caméras (une oblique et une verticale) installés sous le nez de l’avion en avant de la jambe de la roulette de nez.

L’entrée en service du Mirage 2000 à cette même époque impose une 2e évolution des Mirage F1C, entre-temps dotés d’une capacité de ravitaillement en vol : c’est ainsi que va naître le Mirage F1CT (pour Chasse/Tactique). Dans un carénage de nez similaire au F1CR, le CT se verra doté d’un télémètre laser, permettant de tirer précisément au sol des roquettes, bombes et canons. Le F1 devient grâce à ces deux versions un avion réellement multirôle. 

f1

Ces versions seront déployées pendant plus de 20 ans en Afrique et notamment au Tchad, où le F1 gagnera ses lettres de noblesse.  Epervier, Tempête du Désert, Harmattan ou Serval … autant d’opérations qui montreront que le F1 a toute sa place dans l’Armée de l’Air. Au fur et à mesure des années, le F1 s’améliore encore grâce à de nouveaux équipements : capacités à tirer des bombes guidées, pod de reconnaissance électromagnétique ASTAC" ...

En 2003, les derniers Mirage F1C sont retirés du service. C’est le lancement du compte à rebours du retrait qui va durer plus d’une décennie. La livraison tardive des Rafale repousse d’autant le retrait des Mirage F1. Jusqu’au bout ils seront utilisés : ils ouvrent les hostilités durant l’Opération Serval en 2013 au Mali, et poursuivent parallèlement des missions de protection de l’espace aérien Balte dans le cadre de l’OTAN. 

Finalement, une date est actée : ça sera 2014, le 14 juillet. Plusieurs évènements sont organisés à partir de 2013 pour célébrer le fin : 100 ans de l’escadrille "Cocotte", dernière compétition "Recce Meet", et enfin, en juin 2014 : la cérémonie de retrait du Mirage F1. 

En effet, le 13 juin, le Lieutenant-Colonel Souberbielle, dernier "patron" des F1 remet définitivement le fanion du "Savoie", sous la présidence du Général Mercier, Chef d’Etat-Major de l’Armée de l’Air et lui-même ancien pilote de Mirage F1. Les vols continuent tout de même jusqu’au bout ; et preuve que l’avion est solide, un F1 percute une ligne à haute tension le 23 juin, mais l’avion continue à voler et peut se poser presque sans encombres.

f1

Ce 14 juillet prochain, tous les F1 encore volants défileront au-dessus des Champs-Elysées une dernière fois. A l’occasion, plusieurs F1 ont été repeints à des couleurs historiques qu’a porté l’avion au cours de sa carrière : livrée "sable" livrée "type F1C", livrée "tactique", etc. 

Mais le "Fox One" n’a pas encore dit son dernier mot, puisqu’il reste en service au Maroc, au Gabon, en Iran et en Libye. Ils risquent d’être plus difficiles d’aller les admirer cependant … 

Après 41 ans de carrière, soit la moitié de la vie de l’Armée de l’Air, le Mirage F1, dernier avion de combat de l’Armée de l’Air aux commandes de vol non-électriques, tire sa révérence avec les honneurs, et des souvenirs dans les têtes des milliers de personnels qui ont servi avec lui au cours de sa carrière. Une retraite bien méritée !

f1

Pour rêver encore, voici quelques liens de vidéos connues, d’autres moins connues, mais à voir et à revoir sans modération :

Vidéo officielle sur le F1, avec de très belles images :
http://www.youtube.com/watch?v=38AEBg2ZkXs

Deux vidéos tournées en Afrique, attention les têtes, ça va vite et bas …
http://www.youtube.com/watch?v=nltc_dq_VXI
http://www.youtube.com/watch?v=WApNddR3Usw

Une vidéo historique sur le premier déploiement des Mirage F1 à Djibouti :
http://www.youtube.com/watch?v=q-h7c6aOWEk

Liens commerciaux

Les réactions des lecteurs

LightWeight
Membre

Avatar de LightWeight

Inscrit le 28/12/2006
2 767 messages postés

# 7 juillet 2014 11:37
Pour la petite Histoire, un F1 a été équipé subito presto d' un des prototypes du moteur M53 qui tournait au banc depuis le début de la décennie. Il s' agissait d' améliorer son rapport puissance/poids pour le tout prochain Salon du Bourget où le F16 était programmé.
Même avec ce moteur, il lui manquait encore près de 3 t de poussée.
En réaction à l' échec du Marché du Siècle en juin, Giscard a donné le feu vert au programme M2000 à l' automne, mais il allait falloir attendre 9 ans pour le voir en service...., au moment où la fabrication du RafaleA débute!....
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Xav520
Membre

Inscrit le 29/04/2010
38 messages postés

# 10 juillet 2014 14:06
Très bon article.
Il y a eu aussi un F1 sud-africain équipé d'un Klimov RD-33 (de MiG-29) de la société Aerosud.

Il me semble bien que la Jordanie les utilise toujours aussi ?

La légende de la dernière photo est incomplète : il s'agit d'un marché tchadien lors de l'opération Epervier.
Liens très intéressants, merci !

_________________
ad astra per ardua
X.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Voir toutes les réactions sur le forum

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Airbus A330-223 (PT-MVP) Boeing 737-8F2 (TC-JHC) Airbus A330-203 (TC-JNE) Boeing 737-8HX (UR-PSB) British Aerospace BAe 146-300 (D-AWBA) Airbus A330-243 (F-GSEU)