Dassault Mirage 5/50

  • Constructeur : Dassault Aviation
  • Catégories : Appareils modernes (1955 - 1980), Avions d'appui et d'attaque au sol, Avions de chasse
  • Pays : France
  • Année du premier vol : 1967

Description de l'appareil Dassault Mirage 5/50

Le Mirage 5, un dérivé des Mirage III, est conçu comme un avion d'appui tactique ou chasseur léger, sans radar. Les Israéliens, notamment, étaient très intéressés par le concept, qui permettait de libérer de la place pour du carburant supplémentaire. Le nombre de pylônes d'emport passa à sept, le nez fut allongé... et la France mit un embargo sur la vente de Mirage 5 le 3 Juin 1967, suite aux tensions montant au Moyen Orient. Cet embargo fut cependant d'une utilité limitée puisque les Israëliens lancèrent la guerre des 6 Jours deux jours après, et produirent leur propre version, sans license, le "Nesher" (qui sera suivi par le Barak, puis le Kfir). Le Mirage 5 eut un bon succès à l'export, avec un total de 531 appareils construits. Il fut vendu notamment à la Belgique, l'Egypte, la Lybie.

À la fin des années soixante, Dassault étudia le projet d'un successeur des Mirage III et 5, désigné Mirage F1. Cet avion était doté d'une version améliorés de l'Atar, connue sous l'appellation d'Atar 9K50 et offrant 10% de poussée supplémentaire. Parallèlement, l'avionneur français proposa une nouvelle version des Mirage III et 5, désignée Mirage 50, utilisant le moteur Atar 9K50. Cet appareil constitua la troisième génération de l'avion de chasse à ailes en delta français. Le Mirage 50, dont 90 % des composants étaient identiques à la version initiale, remplaça les Mirage III de première génération ; il offrait des performances sensiblement supérieures à celles du Mirage 5. La course de décollage était réduite de 15 à 20 %, tandis que la masse maximale au décollage en environnement chaud était augmentée de 900 kg, ce qui permettait d'emporter davantage d'armement ou d'accroître de 140 km son rayon d'action. L'appareil eut cependant relativement peu de succès à l'export, la série commençant à vieillir.

Pour mettre à jour la série, Dassault étudia le Mirage 3NG (Nouvelle Génération), équipé de plans canards fixes pour améliorer la maniabilité, d'une nouvelle avionique (dont des commandes de vol "fly-by-wire") et de l'Atar 9K. Même s'il ne fut jamais produit en série, beaucoup de ses innovations furent utilisées sur les Mirage IIIE et Mirage IV existants.

Liste des versions de l'appareil Dassault Mirage 5/50

Toutes les photos de l'appareil Dassault Mirage 5/50 sur Pictaero

Dassault Mirage 5 BA MIRSIP (BA-60) Dassault Mirage 5 BA MIRSIP (BA-60) Dassault Mirage 5 BA MIRSIP (35) Dassault Mirage 5 BA MIRSIP (35) SABCA Mirage 5BA (BA35) Dassault Mirage 5BA (BA-22) SABCA Mirage 5BA (BA15) mirage 5F (13-SO)

Voir toutes les photos de l'appareil Dassault Mirage 5/50

Les plus belles photos d'avions
Boeing 777-35R/ER (VT-JEM) Boeing 717-2BD (N960AT) Embraer ERJ-190AR (ERJ-190-100 IGW) (N239JB) Airbus A300B4-622R/F (D-AEAD) Airbus A330-243 (SU-GDT) Embraer ERJ-145LR (N16976)