panne moteur B 777

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

titusvac
Membre

Inscrit le 25/08/2010
3 messages postés

# 25 août 2010 10:08
bjr, je suis stresser de prendre l'avion et je voudrais savoir que doit faire le pilote d'un 777 si l'un de c'est 2 moteur s'arrete au milieu de l'atlantique, il fait demi tour ou il continue son vol, et quel son les conséquence pour un atterrissage ( exemple entre paris et pointe a pitre)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 25 août 2010 11:03
Bonjour Titusvac,

En cas de traversée océanique, l'état d'esprit du pilote rejoint celui du passager : la confiance !...
Les pannes moteurs sont rarissimes, notamment sur B777.

Il y eût, il y a quelques années, une petite série de pannes sur certains types de moteurs GE équipant certains B 777-300 ER. Les mesures prises ont été efficaces et la situation s'est normalisée.

Cette série d'incidents connut ici un certain relief, des partisans acharnés de la maison Rolls Royce voulant en profiter pour stigmatiser (le mot est à la mode) tout ce qui n'était pas RR.
Leur audience ne dépassant pas les limites de leurs claviers, (wink )cela n'eût aucune importance sur le plan aéronautique et les B 777, 200 ou 300 ER, équipés de moteurs GE sillonnent allègrement les cieux de la planète... wink

Techniquement parlant, la panne moteur n'est pas la cause unique d'un déroutement.
Comme ces chers Dupont & Dupond, je dirais même plus : il y a plus de déroutements pour des causes autres que techniques... Météo, malade à bord, menace terroriste, etc...

En cas de panne moteur, le commandant de bord doit décider de dérouter sur l'aérodrome accessible (adéquat en termes de pistes, infrastructures, etc) et compatible Météo le plus proche.
Une liste de ces aérodromes est tenue à jour en permanence. (Météo, Notams,...) par l'équipage, et par le Dispatch, (organisme compagnie qui suit le vol et est constamment en contact (radio, ACARS, téléphone satellite) pour l'informer de tout évènement pouvant aider à la décision...

Une fois la décision de déroutement prise, le cap vers l'aérodrome de déroutement, l'avion descend de quelques milliers de pieds vers son altitude de rétablissement N-1 moteurs. (1 moteur en B 777, B 767, A 330, A 310, A 320, ...)
L'éloignement maximal d'un terrain de déroutement est lié à l'agrément ETOPS de l'avion, de l'équipage, et de l'exploitant.: il y a peu de compagnies au-delà de 240 mn. (4 heures de vol !... tongue...)
Air France exploite ses Bi moteurs (en général) avec une limitation ETOPS à 180 mn, soit 3 heures de vol.

Avec une vitesse en déroutement ETOPS proche de 330 kt, on peut donc retenir des aérodromes éloignés de 1000 Nm... ce qui permet quasiment la route directe pour les vols trans-Atlantique.

Air France par sécurité apporte des restrictions et retient plus de terrains de déroutement ETOPS que ne l'impose la règle. la pénalisation de route est peu importante (soit Keflavik et Kangerlussuaq au Nord, et les Açores au Sud permettent une route trés sécurisée sur ce point)

Sur B 777 il n'y a aucune pénalisation pour l'atterrissage.

Pour en terminer, entre Paris et Point-a-Pître, la règle ETOPS sera appliquée en cas de panne moteur, et un déroutement immédiatement entrepris et si vous avez la chance de vivre cette aventure, la compagnie vous offrira un petit séjour imprévu tous frais payés ( tongue) aux Açores ou aux Bermudes, aérodromes de déroutement ETOPS sur ce parcours...

Bonne traversée ! wink
Eolien

(Dernière édition le 25 août 2010 11:08)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Beochien
Membre

Avatar de Beochien

Inscrit le 13/02/2007
9 170 messages postés

# 25 août 2010 11:07
Le commandant sort la Check-List correpondant à l'incident !
Le Co-Pilote sort la Bible, choisit un psaume et ouvre le micro !

Tiens ... un passager croit avoir aperçu la terre ... un mirage ??
Non, ce sont les Azores ... ouf !
http://www.youtube.com/watch?v=3LblVRubDFc

JPRS

(Dernière édition le 25 août 2010 11:18)


_________________
JPRS
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

titusvac
Membre

Inscrit le 25/08/2010
3 messages postés

# 25 août 2010 11:17
merci pour ta réponse eolien, ca me rassure, bonne journée
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

aixchile
Membre

Avatar de aixchile

Inscrit le 28/12/2009
156 messages postés

# 25 août 2010 11:53
Bonjour à tous,

A ce propos Eolien, vous qui avez raconté vos histoires d'aviations sur ce site, avez-vous vécu des situations méritant d'être racontées lors de votre métier de pilote sur des avions modernes ?
C'est certainement moins l'aventure que sur DC3, mais ça mérite sûrement d'être partagé.
On peut lire des récits d'incidents ou d'erreurs de pilotage (cf livres de JP Ottelli), mais rarement des histoires vécues sans conséquence dramatique.

Au plaisir de vous lire à nouveau !
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 26 août 2010 00:20
Bonsoir Aixchile,

Pour écrire un récit, j'ai deux problèmes, ou deux difficultés :
• La première est que je veux être dans un récit autobiographique. Cela rend plus difficile la narration puisque l'on s'impose de rester fidèle à l'historique de l'évènement.
Écrire un roman me serait beaucoup plus facile car il suffirait de broder en recherchant le sensationnel, le suspense, l'exploit...

• La deuxième est que certains évènements sont marquant pour le pilote, mais qu'ils durent si peu et sont d'une telle banalité dans la narration ou a contrario d'une telle complexité que le récit serait opaque, ou obscur et raterait son objet...

Mais patience, peut-être que le Rédacteur en Chef d'Aeroweb publiera fin septembre un récit relatif à un évènement découlant du 11 septembre 2001...

Merci pour vos encouragements,

Bien cordialement,
Eolien

(Dernière édition le 26 août 2010 00:22)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

fons
Membre

Inscrit le 24/04/2007
473 messages postés

# 27 août 2010 22:11
De toutes façons les appareils bimoteurs vont constituer plus de 90 pour cent de la flotte mondiale non seulement moyen ,mais long courrier aussi,et en ce qui concerne le 777 il n'ya eu jusqu"a present aucun accident mortel avec ce type d'appareil...on voit que Air France a remplacé ses A340 par des 777 entre Los Angeles et Papeete...le survol du Pacifique est autrement plus angoissant que l'Atlantique n'est ce pas?....le 777 est un super appareil ,certainement le meilleur a L'heure actuelle et puissament motorisé;;ya pas de quoi se stresser..je vous souhaite un bon vol....

_________________
Air France n'est pas une référence en ce moment au niveau des commandes d'avion avec une compagnie en pleine déconfiture
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

fons
Membre

Inscrit le 24/04/2007
473 messages postés

# 28 août 2010 09:56
Bonjour Titusvac...il va falloir t'habituer a voler sur des avions bimoteurs car dans l'avenir a part l'Airbus A380 et le Boeing 747.8 ?,qui seront minoritaires ,tous les autres A350 ET B787 pour ne citer que ceux la seront des bimoteurs a 90 pour cent..rassure toi malgré des problèmes avec les Ge 90 .115B qui equipent les B777.300 ER l n'ya jamais eu d'accident mortel avec ce type d'appareil en service depuis 15 ans...c'est a mon avis le meilleur avion en service a l'heure actuelle,avec une bonne reserve de puissance..surtout en montée au deciollage.Cela peut paraitre plus rassurant de traverser l'ocean avec un quadrireacteur mais il fut un temps ou on avait 6,ou 8 moteurs par manque de puissance et de fiabilité.Air France a remplacé deja lannée dernière ses A340-300 entre Los Angeles et Pappeete par des 777-200...le pacifique c'est autrement plus angoissant que l'Atlantique...j'ai volé sur les 2 appareils et il n'ya aucune difference quant a la securité et le reste...alors bon vol

_________________
Air France n'est pas une référence en ce moment au niveau des commandes d'avion avec une compagnie en pleine déconfiture
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

kaysersoeze
Membre

Avatar de kaysersoeze

Inscrit le 24/08/2007
662 messages postés

# 29 août 2010 09:19
En avion, je pense qu'il faut plus avoir "peur" du decollage (ou les moteurs sont quasi a fond et l'avion plein de carburant) ou l'atterrissage (avec les risques de vent, aquaplanning etc.. voire le 340 d'AF qui s'est crashé à toronto), ou simplement le roulage sur taxiway (Cf l'accident aux canaries il y a 30 ans ou un 747 a percuté un dc10 je crois ?)

En croisiere, tranquille à 33000 pieds, avec les moteurs à bas régime (surtout sur les bi-moteurs qui sont très bien motorisés), on risque nettement moins, et le pilote a le temps de réagir.

Je pose même la question: est ce qu'il y a deja eu un accident avec morts dû à un arret d'un moteur en croisiere ?? (bi-, tri- ou quadri-moteurs)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

nago
Membre

Inscrit le 07/01/2007
5 500 messages postés

# 29 août 2010 13:16
Concernant Ténériffe, plus de précisions:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Catastroph ... %C3%A9rife
Bon dimanche quand même malgré le rappel de cette tragédie où le nombre de moteurs n'a rien à voir.
Mais le stress et la mauvaise maitrise de l'anglais semblent bien être à l'origine de ce désastre.

(Dernière édition le 29 août 2010 13:42)

Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 30 août 2010 08:33
Bonjour,

fons a écrit :Bonjour Titusvac...il va falloir t'habituer a voler sur des avions bimoteurs ...
On ne peut plus exact... cependant, mèf aux moteurs Rolls Royce :
• le seul B777 cassé l'a été à cause de la panne simultanée de ses deux bourrins de RR... smile smile
• le pauvre B 787 se voit encore "planté" par un moteur RR qui a plus ou moins explosé... tongue

Bonne journée,
Eolien

Pour les détails sur les tribulations de la maison Rolls Royce, voir l'excellent post de Beochien :

JPRS mon Blog

(Dernière édition le 30 août 2010 08:36)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !