Le Brésil et les Rafales

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - Suivante - Fin

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

nago
Membre

Inscrit le 07/01/2007
5 500 messages postés

# 14 septembre 2009 14:01
Voilà, c'est lancé.
Pour commencer:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Br%C3%A9sil
La suite après lecture approfondie, y compris le lien sur "Lula"
A+
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

nago
Membre

Inscrit le 07/01/2007
5 500 messages postés

# 14 septembre 2009 20:30
Ensuite, le 447 est parti d'où?
Entre la poire et le fromage, pas un mot à la mémoire des victimes, pourtant, la France est concernée de part son imbrication Air France, Airbus, Thalès, Dassault...
Vous trouvez normal qu'il soit séant de ne parler que d'armement, de pétrole, de milliards, de bonnes relations entre présidents, un de gauche et un de droite, en oubliant les voix des gens concernés? (les victimes de la catastrophe et ceux qui vont se faire saigner du peu qu'il ont pour offrir de "beaux avions" à qui, au fait? Payés par qui?)
C'est pour ça qu'il fallait ouvrir ce sujet!
Rafale mis à part et au bon endroit.
Bonne soirée
Nago
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 14 septembre 2009 21:46
Nago, tu es trop naïf !

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

nago
Membre

Inscrit le 07/01/2007
5 500 messages postés

# 14 septembre 2009 22:07
Salut Vector,
C'est pour ça que je pose la question hors "avions"
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 14 septembre 2009 23:44
Te souviens-tu des Mirages commandés par la Suisse avec l'électronique US ?
Dassault n'y a pas perdu, mais il y en a d'autres qui se sont fait plaisir au passage. Sans oublier que la liasse de plans que les Suisses s'étaient engagés à détruire a été revendue aux Israéliens.
Ce genre de contrat ne sent jamais très bon, mais le deal avec les Brésiliens est encore du domaine du correct, sinon du rentable. Les Embraer auraient facilement pu être remplacés par des Transall modernisés.
Quand à poser la question de qui va payer, c'est évidemment les contribuables des deux côtés.
Et le 447 n'y changera rien, c'est simplement hors sujet.
Pour finir, Oerlikon est venu nous vendre des systèmes de défense ADATS et ça n'a pas été tout rose non plus et je suis modeste.

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 15 septembre 2009 10:00
Bonjour,

Si certain sont "gratouillés" par cette affaire, peut-être est-ce du à un excès de confiance en leurs gouvernements et en leur médias...
Qu'ils se rassurent : un pays (traduisez ici "les contribuables") qui a avalé sans brocher de devoir payer 400 millions d'euros à un repris de justice n'a aucun soucis à se faire sur d'éventuels dérapages dans ces transactions franco-brésiliennes...

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

LightWeight
Membre

Avatar de LightWeight

Inscrit le 28/12/2006
2 767 messages postés

# 15 septembre 2009 11:50
Bonjour,

Tout à fait d' accord sur l' absentéisme du contribuable, y compris de l' association des contribuables mécontants qui n' aborde jamais les questions aéronautiques...

On entendra toujours rien si l' AA se voit acculée à prendre une dizaine du prochain cargo d' Embraer alors qu' elle est équipée de C130H...,rien non plus sur la formule biréacteur handicapante pour les militaires (perte de 50% sur la panne moteur), priés de se taire comme quand il s'est agi d' adopter le Rafale dont ils ne voulaient pas ....

Comme disait un civil:
"La continuité dans l' incohérence ne doit pas tenir lieu d' esprit de suite"
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

castel
Membre

Avatar de castel

Inscrit le 13/12/2006
702 messages postés

# 15 septembre 2009 14:19
Je me demande si cet Escadron de KC390 ne va pas etre reversé à terme pour la Capacité de transport aérien stratégique de l’OTAN (NSAC) en complément des C17? pourquoi pas...

Des transferts de technologie « à un niveau sans précédent » pour vendre le Rafale au Brésil.
Sur la question des transfères de technologie, la France se serait montrée plus que convaincante pour le président Lula et c’est d’ailleurs ce qui aurait précipité son choix. Si l’on savait depuis quelques mois déjà que cette question serait très certainement la clé de voute de ce contrat, on ne pouvait pas encore estimer l’étendue de ce transfuge. Aujourd’hui, l’Elysée semble assez fière d’annoncer que c’est la totalité de la technologie du Rafale (apparemment jusqu’au code source de l’avion nécessaire pour l’intégration des systèmes d’arme brésiliens) qui sera envoyée au Brésil. Le PDG de Dassault, Charles Edelstenne confirme dans le Monde de jeudi : "Ils (les Brésiliens) souhaitent acquérir des connaissances dans le matériel électronique embarqué pour maîtriser l'évolution de leur Rafale et fabriquer leur avion de transport militaire. Nous allons donc leur fournir ces technologies et nous les accompagnerons dans des développements futurs". Pourtant, on comprend mal comment on peut être fier d’une telle manœuvre puisqu’en dehors du profit sur le court terme que représente l’hypothétique vente de ces 36 Rafale, qu’en sera-t-il des futures compétitions internationales ?...

Le Brésil, un précédent qu’il faudra assumer si le Rafale souhaite se vendre ailleurs.
Si le contrat brésilien se concrétisait, la vente des Rafale ne devrait plus se faire que par l’échange de la technologie complète au client. Nous parlons régulièrement de l’avancée des discussions avec les Emirats Arabes Unis ou avec la Suisse, nul doute qu’ils aient suivi cette vente à la loupe. Et pour cause, si le Brésil a obtenu un transfert de technologie à 100% comme on aime lire dans la presse, pourquoi n’obtiendraient-ils pas la même chose eux-aussi ?

La question nous semble en tout cas légitime car, en position d’acheteur on souhaite au moins obtenir la même chose, sinon mieux que le client précédent. La plupart du temps le client n’est pas au courant de telles tractations mais ici, on voit bien que le mystère n’en est pas un. Ainsi donc, on peut maintenant imaginer que la vente de Rafale, si elle a lieu aux Emirats (où d’énormes efforts ont d’ailleurs déjà étaient concédés), en Suisse ou ailleurs (Libye, Grèce, Inde…) ne se fera pas sans un transfuge total de la technologie française.

Une aubaine pour la concurrence qui n’aura plus qu’à se servir et les nations ayant des vues sur cette industrie de pointe. Même en payant l’addition au prix fort en France, ce n’est rien comparé aux coûts et au temps nécessaire pour obtenir de soi-même ces savoir-faires.

De même, l'achat des avions de transport d'Embarer KC390 risquent de créer lui aussi un précédent, notamment dans la compétition helvétique pour laquelle l'achat du Rafale devra très certainement s'accompagner de l'achat d'avions d'entraînement PC-9 de l'avionneur suisse Pilatus...

Et si la stratégie de vente du Rafale au Brésil servait un intérêt plus grand ?
Au vue de nos observations sur cette affaire, nous souhaitons aussi vous faire part de ce qui pourrait être la stratégie française au Brésil. Si l’on a tendance à être pessimistes quant aux annonces politiques faites cette semaine, la théorie suivante pourrait néanmoins s’affirmer comme la plus sérieuse. En effet, la France a depuis quelques années maintenant affichée son désir de regagner en influence dans le monde. Une influence perdue au fil des années principalement à cause de son immobilisme. Si le marché des avions de chasse est particulièrement spectaculaire (la maitrise du ciel et de la technologie étant un élément visible), la France peut se vanter d’être encore un des meilleurs producteur d'armes de la planète. Or, grâce à cette maitrise, elle pourrait bien se servir de la vente de ses Rafale pour accroitre son influence quitte à ne pas faire de profit dans l’immédiat. Une sorte de "dumping" qui mettrait donc la concurrence de côté et laisserait libre champ aux industriels français. "A travers ce partenariat, nous sommes en mesure de pouvoir porter notre influence sur une partie d'un continent où nous étions absents depuis des années et où seuls les Américains étaient en place" a d'ailleurs déclaré le ministre de la défense Hervé Morin. Des propos tout de suite appuyés : "la France et le Brésil se sont engagés dans un partenariat stratégique et parlent d'une même voix sur les grands sujets du monde."...

(Dernière édition le 15 septembre 2009 14:22)


_________________
Dreamcastel
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

nago
Membre

Inscrit le 07/01/2007
5 500 messages postés

# 15 septembre 2009 22:50
Bonsoir,
J'avais une longue réponse en suivi des messages de Vector et de Castel avec références à certains noms et appareils.
Impossible de transmettre.
Par ailleurs, j'ai remarqué un silence total sur notre sujet chez certains de nos confrères.
Avez-vous remarqué quelque chose?
(Pas de paranoïa!)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 15 septembre 2009 23:25
Bonsoir,
C'est que le sujet est complexe : stratégie opportune, choix industriels risqués, bel effort géopolitique... ou énième magouille bananière...
Et pour les plus perplexes, comme moi, la méfiance : après les vedettes de Cherbourg, il ne faudrait pas, dans quelques années, avoir les Rafales de Brasilia...

Ceci étant, les post de Vector, Castel, Revan, et d'autres sont très intéressants !

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Effgez
Membre

Inscrit le 02/12/2008
961 messages postés

# 21 septembre 2009 11:28
Bonjour à tous,

Reproduction de mon post du jour sur le sujet "Rafale":

Info BFM TV: Dassault Aviation aurait remis ce jour sa proposition finale pour les Rafales au Brésil.

D'autre part, voici un lien tout frais du jour qui s'avère intéressant sur la réaction des Etats-Unis d'Amérique concernant la marché des chasseurs brésiliens: Lien Aeroplans

Pour la cohérence des sujets du forum, je reproduis ce post sur le sujet "Le Brésil et les Rafales".
Cordialement,

Effgez
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

nago
Membre

Inscrit le 07/01/2007
5 500 messages postés

# 21 septembre 2009 13:03
Pour l'instant, seulement 2 remarques:
1- Réarmement du continent sud-américain:
Le Vénézuela vient de passer commande à la Russie. Quels autres pays de l'A du S peut se permettre de telles dépenses. L'argentine...? Est-ce raisonnable de vendre des armes dans ce continent?
2- Il est de "bonne guerre" de dénigrer ses concurrents! Ce n'est pas d'aujourd'hui, qu'à part le Rafale, les avions ne valent rien. Quant aux prix de l'heure, il faut pour une comparaison valable, mettre les mêmes chiffres et valeurs dans la calculette.

Ce roman n'est pas terminé...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

nago
Membre

Inscrit le 07/01/2007
5 500 messages postés

# 21 septembre 2009 21:17
Ce n'est pas encore la fin du roman:
http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... r=RSS-3208
(La préface est à peine ouverte)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

castel
Membre

Avatar de castel

Inscrit le 13/12/2006
702 messages postés

# 22 septembre 2009 09:34
Et oui rien n'est jamais gagné avant une signature

Brésil/Chasseurs - Délai prorogé jusqu'au 2 octobre
BRASILIA, 21 septembre (Reuters)
L'armée de l'air brésilienne a annoncé lundi qu'elle prorogeait au 2 octobre le délai laissé aux entreprises participant à un appel d'offres de chasseurs pour présenter de nouvelles propositions.

Le suédois Saab (SAABb.ST: Cotation) avait demandé à ce que le délai, qui expirait à l'origine ce lundi, soit prolongé, précise l'armée de l'air dans un communiqué. Sont également en lice pour ce contrat Dassault Aviation (AVMD.PA: Cotation) et Boeing (BA.N: Cotation).

Le Brésil réclame des transferts de technologie et une production locale pour ce marché de 36 appareils, susceptible toutefois de dépasser les 100 exemplaires en bout de course.

Le Brésil a signé une alliance de défense stratégique avec la France et le Brasilia a exprimé sa préférence pour le Rafale de Dassault. Face à lui, les Suédois proposent le Gripen et les Américains le F/A-18 Super Hornet.

La Suède et les Etats-Unis ont fait savoir qu'ils autorisaient un transfert de technologie total, ainsi que l'assemblage intégral des chasseurs sur place.

Le président Luiz Ignacio Lula da Silva a dit que la décision finale lui appartenait et qu'elle serait à la fois politique et stratégique.

(Dernière édition le 22 septembre 2009 09:37)


_________________
Dreamcastel
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

SINTEX
Membre

Avatar de SINTEX

Inscrit le 18/07/2007
1 416 messages postés

# 22 septembre 2009 10:11
Merci Effgez pour la qualité du lien.

Question : les rafales supposés pour le Brésil sont-ils prévus dans le deal avec la version moteur boostée prévue pour le contrat "supposé" des émirats?

_________________
Si on doit vivre dans le monde de Philip K DICK, au moins donnez nous les voitures volantes
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - Suivante - Fin

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !